Darian Carlisle
avatar
Messages : 37
Emploi : 0


Chef de la Police

Darian Carlisle- Villageois

MessageSujet: Darian Carlisle- Villageois Wed 20 Jul 2016 - 22:31





     
Nom
Carlisle
Prénom
Darian
Âge
34 ans
Classe
-
Groupe
Villageois
Club
-
Métier
Deputy Commander, Vice-Chef de Police
Nationalité
Anglaise
Sexualité
Homosexuel
Avatar
Sumizome Kaede – Katekyo!
Goûts
Il aime se regarder dans le miroir, les autres hommes, le sexe, son job, l’alcool, la cigarette, la bonne nourriture et les plaisirs simple. Il aime avoir une bonne enquête et quelque chose pour s’occuper sinon il trouve. Il n’aime pas les prises de tête, les relations compliqués et se rapprocher trop des gens.

This is who I am.





My body.

Parlons tout d’abord de corps avant de parler d’esprit!


Ce démon policier n’a pas à se plaindre de sa grandeur lorsqu’il doit confronter des individus indésirables. En effet il mesure plus de deux mètres!…Bon plus exactement 2 mètres et 10 centimètres. Sa grandeur lui permet certains avantage tel que aller chercher des trucs dans les placards les plus hauts d’une cuisine, mais aussi de posséder une carrure plus imposante qu’une moyenne de gens plus petits arrivant à imposer une autorité de par elle-même sur ses collègues de travail de plus bas niveau ou encore sur de petits criminels croyants pouvoir se sauver en se débattant. Les épaules légèrement carrées suite au résultat d’années d’entrainement dans différents sports afin de garder la forme et aussi de se former un physique et une force assez adéquate pour le travail de policier.


Étant un homme plus de terrain et pas vraiment de paperasse, sa belle carrure physique bien formé n’est pas sans cicatrice. Une se trouvant sur l’épaule droite, un impact de balle l’ayant frôlé plusieurs années passées, ainsi qu’une longue trace de couteau sur son avant-bras gauche suite à une altercation avec un homme qui avait un couteau en sa possession lors d’une arrestation de vol. Il ne cache pas ses blessures de guerre tout comme il n’en prend pas de valorisation puisqu’elles sont devenues partie intégrante de sa personne.


En ce qui est de son apparence, Darian est facilement reconnaissable par ses cheveux aussi noirs que le charbon qu’il garde d’une certaine longueur, mais sans qu’ils le gêne pour son travail. Il possède également un visage en forme de « V » et a donc les traits de celui-ci plutôt élancé, ce qui lui fait un long visage.
Ces quelques détails ne sont rien comparés à ses armes les plus puissantes! Si jamais vous entrez dans son champ d’intérêt physiquement, il sera possible de remarquer alors ses yeux bruns foncés, donnant une impression de noir, qui vous suivent. En mode prédateur, ses yeux peuvent vous scruter de l’intérieur comme de l’extérieur. Il adore abuser de son regard pour rendre mal à l’aise que ce soit les criminels ou bien ses futures proies et vous n’y échapperez pas, que vous le vouliez ou non, vous aurez l’impression que ses yeux vous déshabille et que vous êtes nu face à lui. Accompagné d’un sourire des plus souvent fait pour charmer, personne n’arrive à éviter de le regarder si ce n’est que quelques secondes. Le sourire en coin ou avec quelques dents, il attirera votre attention, car vous ne pourrez pas savoir ce que veut dire ce sourire et juste le fait de ne pas savoir vous grugera de l’intérieur ou vous aurez peut-être envie de le frapper.







My heart.


Darian pourrait être considéré comme une personne complexe et simple à la fois, alors il vaut mieux parler des deux de différentes façons.
Dans sa simplicité, Darian est une personne joueuse, c’est-à-dire qu’il aime jouer avec les autres. Il sait qu’il a un physique agréable et il sait qu’il adore le sexe en plus, du coup il fait l’usage de l’un pour obtenir le second. Il est facile de savoir que vous lui plaisez et il vous le fera savoir rapidement. Bien qu’il n’ait jamais abusé de personne, cela ne lui empêche pas de leur compliquer la chose et un « non » peut devenir facilement un « oui » en sa présence. On peut beaucoup plus facilement le comparé à un chasseur cherchant sa proie. Il adore chasser, que ce soit pour son boulot ou que ce soit pour avoir des relations physiques il adore l’idée de la chasse et de la difficulté de la proie qu’il chasse. Plus celle-ci lui offre du fil à retorde et semble inaccessible plus elle capturera son intérêt et il ne laissera tomber seulement si cela tombe en conflit avec ses autres principes. Dans sa simplicité, il adore aussi les plaisirs de la vie comme boire et fumer et ne le cache pas.


Dans sa complexité, et bien, il n’est pas le genre de personne à rechercher une relation stable et durable, il aime plutôt le nouveau et le risque. On le voit rarement entouré de gens, car bien que sociable il garde près de lui un cercle d’ami et de connaissance assez restreint si ce n’est que presque nul. Il n’est pas spécialement froid ou antisocial, mais il ne cherche pas à connaitre vraiment les gens davantage sinon il sait que s’il leur arrive quelque chose et qu’il se retrouve à devoir réagir avec son rôle de policier cela ne ferait que compliqué les choses.


Parlant de policier, là encore sa personnalité complexe est la plus présente. Personne sérieuse dans son travail, il ne laisse pas passer grand-chose. Il aime que les choses soient faites dans l’ordre et le respect. Autant rien ne lui empêche de flirter avec ses collègues, il ne le fait que hors du travail, ayant décidé encore plus récemment qu’il ne devait pas mélanger les deux, car ça pouvait être dangereux. Il utilise ses charmes et sa capacité à rendre les gens mal à l’aise et les faisant se sentir à nu de son regard pour les interrogatoires, mais sans plus, il ne toucherait pas non plus à quelqu’un à qui il a dû faire une arrestation. Il connait et respecte la règle qui dit que la vie privée doit être ailleurs qu’au travail. Il évitera même de mentionner son travail lors de ces divertissements nocturnes.







My story.

L’histoire d’une personne, c’est comme un livre, on l’ouvre lorsque celui-ci née et on le ferme une fois que celui-ci meurt, cependant cela n’empêche à personne d’y jeter un coup d’œil.


C’est dans une petite ville non loin de Manchester que Darian vu le jour pour la première fois. Il sera le premier et le dernier enfant de cette famille qui n’aura duré que malheureusement quelques années. Né d’un père et d’une mère travaillant tous les deux dans le département de la justice, on ne se demande pas ce qui a bien pu l’attirer dans le monde de la police. Son père était procureur et sa mère une inspectrice de police tous les deux bien réputés, ils c’étaient rencontré lors d’un cas de meurtre prémédité et depuis avaient été incapable de travailler sans l’autre.


Une belle histoire romantique et merveilleuse n’est-ce pas? Malheureusement le bonheur ne s’étire pas toujours éternellement. Quand on travaille dans la justice et sur le terrain, il y a toujours la possibilité du risque. On essai de l’éviter, on essaie d’y survivre, c’est la faucheuse qui a souvent la décision de laisser vivre ou d’emporter quelqu’un de son choix. Cette fois, une rencontre de routine avec les différents groupes actifs pour garder une relation plutôt respectable avait pris une tournure inattendue. Une altercation entre deux gangs rivaux imprévue, des coups de feu ont été échangés et des balles perdues qui ont terminé sur les murs sauf pour une.  La mère de Darian n’avait pas une le temps de se protéger lors du début des coups de feu et c’était prise une balle perdue…ou pas… en plein front. Une mort instantané, presque sans douleur si ce n’est que de laisser derrière elle un fils de 5 ans et l’homme de sa vie.


À la nouvelle qu’une policière avait été tuée les deux gangs rivaux ont tenté de se cacher et de se faire discret, mais sans cette chance. En effet, le père de Darian se mit à chercher justice à un tel point que c’était devenu une obsession malsaine. La recherche et la justice auront durées plus de deux ans où ils réussirent à mettre près de tous les membres présent à cette altercation sous les verrous. Un seul chef avait réussi à prendre la fuite et à disparaitre de leur radar complètement. Le cas fut clos et mis dans les dossiers à faire suite s’il retrouvait la moindre trace.


Le père de Darian se retrouva presque venger et il réussit à y trouver le moyen de faire son deuil. Cependant, tout avait changé, du moins pour lui et il ne trouva plus de passion à travailler comme procureur. La concentration et l’envie n’y était plus, son travail était devenu lourd et comme une blessure ouverte. Il décida de quitter le monde de la justice pour se refaire une vie en tant qu’employé de bureau. Une vie beaucoup plus simple, mais qui lui permit de faire vivre sa famille sans se laisser emporter dans la mélancolie.


De son côté, le jeune Darian fut souvent déplacé d’un endroit à l’autre de l’Angleterre lorsque ses parents étaient réaffectés d’une ville à l’autre. Il n’avait jamais vraiment connu de maison stable et avait dû souvent se faire de nouveaux amis à chaque fois. C’est seulement lorsque sa mère les quitta pour un monde meilleur qu’il eut une certaine stabilité. Déjà âgé de 7 ans maintenant, il allait à l’école comme tout bon garçon et quand il revenait il essayait d’aider son père du mieux qu’il en était capable à cet âge. Il ne supportait pas de le voir triste ou épuisé par son boulot. Bien que lorsque celui-ci changea d’emploi leur accès au produit plus luxueux et aux vêtements de marques était devenu maintenant impossible, Darian se créa plutôt sa personnalité au travers de ses changements.


C’est à son adolescence que Darian découvrit son homosexualité, elle lui avait été très évidente lors des classes de gym où il se retrouvait à regarder les jambes et les formes de corps des autres élèves masculins au lieu des formes généreuses des filles. Il avait dû se priver de beaucoup de choses durant les dernières années, mais pour une fois tout ceci lui semblait accessible. Il se développa bien en étant adolescent, qu’il se rendit compte rapidement qu’il arrivait à attirer l’attention de la gente masculine comme féminine. Son cours préféré fut celui de la psychologie et de la biologie, il adorait en apprendre le plus possible sur l’humain, leur caractère et leurs points faibles ou encore mieux les points hétérogènes physiques. Il commença à faire des expériences de cette façon, appuyant ici et là sur d’autres élèves dans les vestiaires, les regardants en classe, le sourire en coin, le sourire malsain, un coup d’œil ici et là. Il se mit à adorer de plus en plus les malaises qu’il était capable d’apporter par sa simple carrure, ses gestes et son regard. Cela lui permit de faire ses expériences sexuelles avec plusieurs partenaires déjà à l’adolescence, s’amusant à les rendre fou avec ses mains, sa bouche et toute autre partie de son corps. Son meilleur coup fut probablement d’avoir réussi à faire craquer l’un de ses professeurs…une proie encore plus dur à attraper, un défi, et il avait adoré. Il aimait les défis maintenant, il se lassa rapidement des expériences faciles et se mit plutôt à chercher la difficulté et plus celle-ci se montrait coriace plus la récompense de ses efforts était satisfaisante. On lui avait enlevé beaucoup de choses dans sa jeunesse, mais maintenant il reprenait le contrôle, un autre type de contrôle.


Ce ne fût que plus tard, qu’il décida de rentrer comme policier. À la base sa connaissance de l’humain l’avait plutôt dirigé vers la police médicale, il avait comme but de devenir médecin légiste. Il avait toujours le souvenir de la fierté que représentait sa mère à ses yeux lorsqu’elle revenait le devoir accomplit et qu’elle avait aidé des gens. Il n’avait jamais vraiment ressentit le besoin d’aider, mais avait à cœur d’utiliser ses habilités pour faire quelque chose de bien.  Il était déjà bien avancé dans ses cours et était presque confirmé lorsqu’il apprit une nouvelle qui lui fit faire un changement de carrière. Le chef de gang qui avait pris la fuite il y a de cela près de 20 ans maintenant avait été abattu à son retour dans la ville. C’était son père qui lui annonça la nouvelle, mais il avait besoin de le voir de ses propres yeux. Grâce à son passe d’étudiant presque gradué il se rendit à la morgue où le corps avait été rangé. Il le sortit…le regardant un instant, avant de fracasser son point contre une table. L’un des hommes qui avaient été envoyé en prison avait avoué que la balle n’était pas une balle perdue, mais bien destiné à sa mère, c’était pour cela qu’il c’était enfuit directement.


-"Ce n’est pas mort que je pourrais te laisser savoir à quel point tu as pourrit ma jeunesse et le bonheur de ma famille…"


Après cette histoire il fit une demande de changement d’étude…il avait compris que s’occuper des morts ne lui apporterait rien, il avait besoin de travailler avec le vivant, utiliser sa facilité à rendre les gens malléables de leur vivant. Il reprit ses études pour enfin devenir un policier à la base, mais il grimpa les échelons petit à petit.


Mais pourquoi Saint-Adams? Parce que oui, il n’a pas été à Saint-Adams depuis le début de sa carrière, mais c’est devenu plutôt un choix. Il travaillait comme Deputy Commander déjà dans un Commissariat de la ville de Norfolk où il avait monté les échelons petit à petit, il s’occupait d’interrogatoire le plus souvent ou bien d’interrogation de témoin sur le terrain, il adorait les faire craquer, c’était plutôt un plaisir refoulé. Cela ne l’empêchait pas de sortir et de s’amuser à satisfaire ses besoins en ville lorsqu’il ne travaillait pas. Ce fut lors d’une soirée qu’il se décida de ne plus jamais toucher à un collègue, du moins, ne jamais le prendre en proie. Il avait trouvé quelqu’un de son goût et avait décidé de se laisser aller dans la salle de bain avec cet homme, comme d’autres d’ailleurs, dans l’une des cabines. Cependant, il eut une décente de police, l’ironie et bien sûr par procédure, firent le tour de l’emplacement.  Quel ne fut la surprise lorsque ce fut son chef qui ouvra la porte de la cabine pour tomber sur la scène digne d’un porno.  Darian ne tourna la tête que pour le regarder dans les yeux, un sourire en coin, laissant échapper un « chef? ». Après tout il ne faisait rien d’illégal. Il se fit convoquer par son chef le lendemain, évidemment, pour s’assurer que tout ceci ne s’ébruite pas.


- "Je ne me cache pas, au contraire…mais dites-moi chef…pourquoi autant de soucis? Ce n’était pas illégal…ou bien c’est que vous n’arrivez pas à vous retirer cet image de la tête?"


Et il l’avait fait encore…il avait pris pour proie quelque chose de gros cette fois, son propre chef. Il avait été encouragé encore plus lorsqu’il le vit rougir légèrement en niant le tout. Les jours avaient suivi et Darian faisait son manège…encore et encore…jusqu’à ce qu’il finisse par avoir le fruit de ses efforts. Un moment de vulnérabilité peut-être? La curiosité qui l’emporta ou bien la nature humaine. Quoi qu’il en soit, son chef avait fini par se laisser aller, une fois…deux fois…trois fois…etc, c’était devenu une addiction. À la dernière fois, celui-ci c’était écroulé, paniqué et hors de ses moyens. Le problème, c’était que celui-ci était marié depuis tout ce temps…Il n’arrivait plus à se concentrer à son travail et avouait n’être l’ombre de lui-même, un vrai junkie. Devant sa panique et de peur qu’il ne commette quelque chose d’irrécupérable, Darian lui dit qu’il partirait alors…c’était mieux de cette façon. Il demanda à être transféré, il avait entendu parler de la ville de Saint-Adams, une ville faite que d’homme et d’élite pour ce qui est de son école. S’il devait abandonner sa ville…pourquoi ne pas aller dans une ville remplit de défi et d’amusement.


Let the hunt begin…






Credits © JIN - TG
Revenir en haut Aller en bas
Cédric Aylen
avatar
Messages : 1495


Master Management et Gestion d'Entreprise

Darian Carlisle- Villageois

MessageSujet: Re: Darian Carlisle- Villageois Thu 21 Jul 2016 - 0:11
VALIDÉ !!!


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande dePARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUMqui vous OFFRE en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-