Shane R.Callaghan
avatar
Messages : 26
Emploi : 0


Master Photographie et Communication Visuelle

Shane R. Callaghan - Artiste

MessageSujet: Shane R. Callaghan - Artiste Thu 25 Jun - 13:42





     
Nom
Callaghan
Prénom
Shane Ray
Âge
18 ans
Classe
Master en Photographie et Communication visuelle
Groupe
Artiste
Club
Photographie
Métier
Aucun
Nationalité
Galloise
Sexualité
Ambivalent à forte tendance Seme
Avatar
Akaito Shion
Goûts
Shane aime avant tout la photo.  Entre-autre il aime ce qui est beau, insolite, ce qui attire son regard. Après il sera difficile de découvrir ce qu’il aime en dehors de ça. Au contraire il déteste beaucoup de choses et le fait tout de suite remarquer. Par exemple il ne supporte pas lorsqu’un opportun vient le déranger.
This is who I am.




My body. La beauté d’une chose peut devenir éternelle si on prend le temps de l’immortaliser

«  Ce que l’on remarque tout de suite chez Shane c’est sa chevelure rouge qu’il a obtenu en se faisant une coloration permanente sur ses cheveux naturellement châtain foncé. Couleur qu’il voudrait d’ailleurs toujours conserver et ne changer pour rien au monde. Il n’aime pas la couleur de ses cheveux au naturel, trop banale, trop terne. Et cette passion du rouge ne s’étend pas que sur ses cheveux mais également sur ses yeux. Le jeune homme porte en effet des lentilles colorées pourpres qui camouflent ses yeux bruns clair.

Ses cheveux sont longs dans une coupe courte, désinvolte, portant parfois quelques barrettes pour maintenir certaines mèches afin d’éviter qu’elles ne gênent sa vue.

Sa peau blanche porte quelques cicatrices de vieilles chutes de jeunesse, mais rien de bien voyant, n’étant pas recouverte de tatouage bien que cela ne le dérangerait pas et qu’il y songerait peut-être dans un futur proche. En revanche, ses oreilles sont percées, portant de petites boucles d’oreilles en métal ou de couleur rouge la plupart du temps.

Shane est une personne de corpulence que l’on qualifierait de normale. Ses muscles sont finement dessinés sans pour autant être voyants comme le seraient ceux d’un grand praticien du sport. Non pas qu’il n’aime pas cette activité mais plutôt qu’il passe plus de temps derrière son objectif que sur une machine de musculation.

Niveau taille, Shane est également dans la moyenne pour son âge, se vantant cependant de dépasser certains, même si ce n’est même pas d’une tête. Être plus grand a ses avantages selon lui. Du haut de son 1m78, il voit le monde à sa façon, une façon intéressante d’après lui. Pourtant il n’hésitera pas à faire varier cette taille pour explorer de nouveaux points de vue durant ses shootings. Sa taille lui permet également de se faire respecter un minimum sans avoir à se débattre plus que ça, ce qui l’arrange.

Pour ce qui est des vêtements en dehors de l’uniforme, ses habits tournent souvent autour du noir et du rouge tendant vers le fuchsia ou rouge pourpre. T-shirt manche longue sous T-shirt manche courtes, juste le deuxième ou encore chemises à col ouvert, etc, il est parfois un peu plus sobre dans ses vêtements, préférant ce qui lui est confortable et lui apporte simplement un peu de classe sans en faire trop, parfois il se lâche et apprécie de mettre des vêtements dans un style déchiré, badboy. Il affectionne particulièrement son écharpe rouge dont il ne se sépare que rarement lorsqu’il sort. Son père lui avait inculqué le port de belles tenues, mais au final, Shane se fiche bien s’il porte des marques ou non et préfère même parfois un style débraillé.»




My heart.  Si ta photographie est mauvaise c’est que tu n’étais pas assez près

« Shane n’est pas une personne que l’on peut qualifier de sociable. Non pas qu’il ne sait pas se faire des amis, qu’il ne sait pas discuter ou s’amuser, mais disons que la plupart du temps il vous dévisage avec un regard peu sympathique et son comportement envers vous le démontre plus encore. Il vient chercher la compagnie quand il en a besoin, sinon il la rejette sans scrupules. Il s’arrange souvent de manière à ce qu’il puisse ne jamais être seul dans un cours, histoire de ne pas passer pour un looser, mais est-ce que ce sont de vrais amis ? Telle est la question.

Shane est une personne qui a un œil particulier sur le monde. Il remarque ce qui porte un intérêt à ses yeux. Son regard décèle la beauté dans ce qu’il observe et sera toujours attiré par un détail, une couleur, quelque chose d’inhabituel, d’insolite, d’incroyable, de poétique, quelque chose qui change de l’ordinaire ou qui mérite d’être figé à jamais. Parfois il arrive à voir ce qu’il y a de beau en une personne et dont elle-même n’en a pas conscience. Mais n’attendez pas de lui qu’il vous le dise, il gardera cette réflexion pour lui s’il a trop d’amour-propre pour vous en faire part.

Pourtant, Shane est quelqu’un de très direct et de très franc. S’il pense quelque chose, il ne vous le dira pas par quatre chemin et ce, même si c’est une vérité que vous refusez de voir. Parfois il manque cruellement de tact, mais il pense que la vérité vaut mieux même si elle est blessante. Au moins, on est fixé, les avis sont clairs et ça évite les faux espoirs.

Mieux vaut avec lui ne pas aborder le sujet de son père. S’il ne garde pas le silence il sera alors plus désagréable que jamais. Et de toute manière qu’est-ce que cela vous apporterait ?

Niveau étude, Shane est très doué en math du fait de ses cours intensifs qu’il a eu depuis petit, mais n’apprécie pas plus que cela cette matière, aussi lui arrive-t-il de sécher pour aller dans le labo photo. Il est souvent en vadrouille dehors et sort dès qu’il peut du pensionnat, adorant que la ville soit près de la côte pour les sublimes couchés de soleil sur la mer.

Shane est une personne assez distante quand il le veut. Il  se confie rarement. Ses problèmes sont les siens un point c’est tout, ça ne vous regarde pas. Il a d’ailleurs mauvais caractère et il vaut mieux ne pas trop le chercher. Cependant, s’il voit que c’est fait exprès, il ne daignera même pas vous accorder son attention et vous ignorera comme si vous n’étiez pas là. Shane a tendance à se gérer, mais quand il perd le contrôle, il peut partir dans une rage totalement irraisonnée et que vous soyez proche ou non, vous risquez de vous en prendre plein la tronche.  Dans ces cas-là, peu de choses le calment et il faut juste attendre qu’il se raisonne lui-même.

D’un autre côté, Shane est quelqu’un de fourbe, joueur, ou plutôt manipulateur. S’il a besoin de vous utiliser il le fera et parfois avec un certain amusement. Bien entendu pour cela il faut que vous ayez éveillé de l’intérêt à ses yeux, mais mieux vaut pour vous ne pas tomber dans ses filets, non ?

Cependant, derrière toute cette carapace il reste une personne sensible enfouie au fond de lui et qui se manifeste dans son penchant pour les arts. Peut-être qu’une autre nature se révèlera à lui ? Comment ses nouveaux liens vont le changer…vous écrirez peut-être la suite de son histoire ? »




My story.  Il n’y a qu’un temps : le présent du présent, le présent du passé et le présent du futur.

« Shane est né dans une famille aisée qui n’a jamais manqué de rien. Il a vu le jour et a passé une grande partie de son enfance dans une ville au Pays de Galles, mais sa famille a plus tard déménagé en Angleterre pour le travail de son père. Le jeune garçon n’a d’ailleurs pas beaucoup apprécié ce déménagement qui a été le déclencheur de sa petite rébellion envers ses parents.

Depuis toujours, Shane n’a pas beaucoup connu la présence de son père à ses côtés. Son paternel travaillant dans la finance, les grandes banques, passait le plus clair de son temps au travail sans se soucier plus que cela de savoir si son fils avait besoin de lui. Quoi de plus normal pourtant que de vouloir voir son père ? Très jeune, l’enfant ne comprenait pas, surtout en voyant comment les pères de ses camarades se comportaient avec eux, et en grandissant, cette incompréhension n’en est devenue que plus forte, mais cette fois-ci non plus mêlée de tristesse, mais de colère. Sa mère lui répétait sans cesse que c’était normal, et que s’il travaillait autant, c’était pour assurer les biens de la famille, mais ces paroles récurrentes n’allaient en aucun cas raisonner le garçon. Il n’en avait que faire de l’argent, pour lui, le confort pouvait se trouver dans les bras d’un père.

Mais à quatorze ans, lorsqu’on lui annonça qu’ils allaient vivre ailleurs, qu’il allait devoir quitter sa maison d’enfance, changer d’école, abandonner ses amis et oublier cette vie qu’il avait vécue jusque-là, tout ça pour le boulot de son père, cette chose qui lui avait déjà causé tant de malheur avant et qui aujourd’hui détruisait tout ce qu’il connaissait et ce à quoi il tenait, tout ça imposé par cet homme qu’il ne voyait jamais…il arrêta de chercher à trouver une place au creux de ses bras.

Car désormais il le haïssait.

Lui qui ne lui avait jamais rien apporté, il n’avait pas le droit de tout lui prendre.

Lorsqu’ils s’installèrent en Angleterre, Shane commença à devenir de plus en plus récalcitrant aux recommandations de sa mère et petit à petit, il n’obéissait plus à aucun ordre, vivant comme il le souhaitait.

Ce qu’il voulait avant tout c’était énerver son père, alors il se créa une réputation au sein de son école. Il commençait à se battre lorsqu’on lui cherchait des noises, et enchainait les conquêtes à tour de bras. Lui qui avait toujours été un élève exemplaire, désormais il était populaire auprès de ses camarades, connu comme le « mec qui est sorti avec toutes les filles de l’école ». Même si ce n’était qu’une vérité exagérée, la rumeur avait tout de même fini par atteindre les oreilles des professeurs qui connaissaient déjà l’élève pour son mauvais comportement et les parents ne tardèrent pas à être contacté. Ils avaient toujours donné à leur enfant une éducation d’excellence, l’envoyant la plupart du temps dans des établissements reconnus, avec des enseignants de qualité, et où la bienséance et la bonne tenue étaient de rigueur. Aussi, son père fut particulièrement choqué lorsqu’il apprit la conduite du jeune homme, au plus grand bonheur de celui-ci. La punition fut conséquente mais il s’en fichait, il avait eu ce qu’il voulait, voir la déception sur son visage. Jusqu’à présent, il avait tout fait pour être à la hauteur de ses exigences, pensant qu’ainsi, s’il était fier de lui, il finirait par prendre du temps pour lui. Mais il avait bien vu que peu importe ses notes, peu importe les félicitations, il n’aurait jamais plus de regard pour lui qu’à l’accoutumée, alors désormais, il ne voulait que l’emmerder.

Son père décida alors de le faire changer d’établissement et pour contrer à sa manie d’être volage, il décida de l’envoyer dans un établissement pour garçons, pensant ainsi stopper sa folie. Que nenni ! Comme si cela allait pouvoir l’arrêter. S’il ne pouvait plus sortir avec les filles, alors il sortirait avec des garçons. Shane recommença donc son manège, se trouvant des petits copains par-ci par-là. Au début cela lui faisait étrange et puis à force, il commença à s’y habituer. Au fond, tout cela n’était qu’un jeu, il n’y avait jamais de vrais sentiments, alors à quoi bon se poser des questions ?
Et en tout cas il savait que lorsque son père apprendrait cela, il ferait sans aucun doute une crise encore pire que la dernière fois.

Cependant, Shane ne fit pas autant de remous que dans le précédent établissement scolaire qu’il avait côtoyé. La raison en était simple, il ne voulait pas qu’on le vire de ce pensionnat, tout simplement parce qu’il y avait le club de photo.
Ça pouvait paraître idiot, pourtant ça ne l’était pas aux yeux du jeune homme. C’était le premier établissement qu’il fréquentait et qui proposait cette activité.

Depuis petit déjà, il s’était découvert cette passion pour la photo. C’était son oncle, un vieil homme bon vivant et simple qui le lui avait montré en lui confiant son appareil. Chaque fois que le jeune garçon allait chez lui, une fois par mois et pendant les vacances, ils passaient des heures à vadrouiller dans la nature, au petit matin, pour prendre des clichés. C’était les moments les plus beaux de son enfance. Il ne pourrait jamais remercier assez ce bon vieil oncle John pour ça.

Shane se souviendra toujours du jour où celui-ci était venu le revoir après que le scandale de son ancien lycée ait éclaté au grand jour dans la famille. Il ne l’avait pas revu depuis des années, vu que lui était resté au Pays de Galles et pourtant, il l’avait accueilli en l’envoyant royalement baladé, énervé par tous. Il en avait oublié à quel point cet homme avait été compréhensif avec lui, presque comme un vrai père l’aurait fait. Lui qui avait ce jour-là fait le déplacement uniquement pour essayer de l’aider, il savait que Shane n’avait pas fait tout ça sans raison. Lui seul avait vu depuis toujours son cœur blessé et il était venu pour tenter une fois encore de le panser. Mais il ne recevait que haine injustifiée. Pourtant, il restait patient, et lorsque le jeune homme s’était calmé, il avait retenté de s’approcher et cette fois-ci on ne le somma pas de s’en aller. Shane s’était raisonné, il s’était rappelé qu’il était le seul dont il voulait la présence à ses côtés parce qu’il était le seul à ne lui avoir jamais fait de tort. Le vieil homme ne l’avait pas grondé alors pour son comportement. Il lui avait simplement parlé, comme autrefois, lui montrant la beauté du paysage comme il savait si bien le faire dans un beau récit.  C’était si simple et pourtant, cela avait apaisé le cœur du jeune garçon. Il oubliait un instant ses problèmes et songeait à la beauté du monde. Et puis, à la fin de leur entrevue, avant qu’il ne reparte dans ce pays qui manquait tant à Shane, son oncle lui offrit un cadeau. Un magnifique appareil photo. Le jeune homme n’en cru pas ses yeux et ce fut sans doute le plus beau présent qu’il n’ait jamais reçu.  Si l’oncle John pouvait remplacer ses parents il en aurait été tellement heureux…

C’est ainsi que depuis qu’il était entré à Bridges Adams, il développa de plus en plus sa passion pour la photo, passant des heures à les faire et les développer. Si bien qu’il finit par en oublier son envie de mettre du bazar partout et commença à redevenir un élève plus calme. Bien entendu, il se défendrait s’il le fallait, mais il ne cherchait plus vraiment la baston. Quant aux petits copains, depuis qu’il avait rompu avec le dernier, il n’en avait pas cherché un nouveau, préférant pour l’instant sa petite vie de célibataire libre comme l’air.

Shane rêve de faire de la photographie son métier, mais il sait que son père fera tout pour l’en empêcher. Depuis qu’il peut compter, on lui donne des cours particuliers en math pour parfaire des études économiques qui le guideront vers la voie que son père avait déjà toute tracée pour lui depuis sa naissance : celle de sa succession dans le monde des affaires. Mais Shane ne veut certainement pas suivre l’exemple de celui qu’il déteste aujourd’hui. Et personne ne l’empêchera de faire ce qui lui plait.»




Credits © JIN - TG


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-