Caislin Owens
avatar
Messages : 67


Agent de sécurité

Caislin Owens - Villageois

MessageSujet: Caislin Owens - Villageois Mon 20 Nov - 12:28

Nom
Owens
Prénom
Caislin
Âge
21 ans
Classe
/
Groupe
Villageois
Club
/
Métier
Ancien militaire. Désormais agent de sécurité
Nationalité
Irlando-Américain
Sexualité
Ambivalent
Avatar
Shiro - Voltron
Goûts
• Le sucré
• Le salé
• Les épîces
• L'action
• Les hauteurs
• L'alcool
• Faire la fête
• La nuit
• Être entouré
• L'odeur de la poudre
• Les films romantiques
• Les vieilles armes à feu
• La nature
• Brayden
This is who I am.


My body.   Lorsque je me regarde dans le miroir...Je comprends bien que je n'ai jamais "été le plus laid de tous. C'est sûr, mon visage est avantageux et je m'aime comme je suis. Toutefois, il est rare que je joue de ça et préfère rester discret. Je suis assez bien bâti. Ca, je le dois à mon métier de militaire, qui me forcait à prendre constamment soin de moi et qui est une habitude que je conserve encore aujourd'hui. Je fréquente donc beaucoup les salles de musculation et cours énormément pour affûter mon endurance afin d'être toujours au top de ma forme. Concernant mon corps, je n'ai pas grand chose à dire, simplement que mes muscles sont bien développés et que j'essaye de les entretenir.

En fait, la seule chose un peu surprenante concernant ma silhouette, c'est mon bras droit. Il s'agit d'une prothèse mécanique où des capteurs sont implantés dans mon cerveau et que je contrôle grâce à des impulsions électrique. Comme s'il s'agissait partie intégrante de mon corps. (NB : Je m'inspire d'une idée des scientifiques et de la médecine qu'ils ont par ailleurs, déjà testé). Cette prothèse, je la dois à l'explosion d'une grenade de laquelle je ne suis pas parvenu à m'éloigner assez vite. Elle a aussi laissé des brûlures sur mon torse. J'ai eu simplement le réflexe de lever mon bras vers mon visage pour me protéger et j'ai finalement dû être amputé. (
Trouvé sur forum:
"Une grenade est pré-sectionnée de manière à toujours envoyer le même nombre d'éclat réparti sur 360° et, selon le modèle, un certain nombre de bille d'acier pour les angles mort que sont le dessus et le dessous de la grenade (quand on la tiens debout).

Quand j'était à l'armée on a eu un déto défectueux, le lanceur et l'officier de tir ont tout les deux survécus parce qu'il y a un retard 0 (donc 0 sec entre le départ de la cuillère et la mise à feu) et donc c'est sa main et son avant-bras qui ont pris la majorité du souffle et ralentir la vélocité des éclats.

L’officier de tir quand à elle, à eu beaucoup de chance car les éclats reçu au thorax se sont réparti dans des zones non-vital dont un éclat qui s'est arrêté à 1 cm du coeur.
Le tireur quand à lui à dû être amputer juste au dessous du coude." https://www.koreus.com/modules/newbb/topic152270.html

Passons à mon visage, maintenant. Ma coupe de cheveux, d'abord, qui est quand même assez excentrique. J'avoue être plutôt libéré sur mes habitudes vestimentaires et esthétiques. J'aime faire selon mes goûts et mes choix. Mes cheveux sont coupés à ras sur le côté de mon crâne et un peu plus long. Ils sont bruns de nature mais, je teins une mèche gardée, volontairement plus longe en blanc. Je trouve que cela me donne un certain style que j'apprécie beaucoup. Cette coupe fait désormais partie intégrante de mon corps. J'ai des sourcils plutôt épais et droits au-dessus de mes yeux noisette, toujours traversés d'une lueur de gentillesse. Une cicatrice traverse l'arrête de mon nez droit et épais. Elle résulte d'un jeu d'enfant, où je m'amusais à me battre à coup de couteau avec mon ami. Evidemment, ça a mal fini. J'ai des lèvres fines et qui s'étirent souvent en un sourire. Ma mâchoire quant à elle est carrée et j'ai des pommettes plutôt saillantes. Je fais aussi, un mètre quatre-vingt cinq et mon style vestimentaire est assez classique. Je porte de tout et ne suis vraiment pas difficile en ce qui concerne les vêtements.

La prothèse : https://lifeboat.com/blog/2016/02/prosthetics-amputee-james-young-unveils-hi-tech-synthetic-arm-inspired




My heart.  
• Fêtard. Ah ça, pour faire la fête, il est vrai que je suis loin d'être le dernier. Il faut dire que j'aime m'amuser et prendre du bon temps. Avec le travail et le fait que j'adore ce que je fais, il est rare que je puisse parfois avoir le temps de me détendre et passer du bon temps avec mes amis. Alors, lorsque j'en ai la possibilité, je me donne à fond ! Quand je suis en boite, dans des bars où chez des amis, j'avoue que je me laisse aller sur l'alcool et je laisse quelques fois des instants mémorables à mes proches. Mais bon...Je n'en abuse pas non plus ! J'essaye d'être raisonnable et lorsque je prévois de boire, je fais en sorte de pouvoir rentrer chez moi en toute sécurité !

• Patriote. J'aime mon pays...L'Amérique est dans mon coeur depuis ma naissance et j'aime absolument tout ce qui constitue cet endroit. Il n'y a rien à jeter et tout à conserver. J'aime énormément notre drapeau et son histoire et évidemment, je ferais tout pour défendre ma patrie. C'est d'ailleurs pour ça que je suis entré dans l'armée. De plus, je suis très respectueux des lois de mon pays. Et désormais, de celles de St Adams.

• Juste. Je n'aime pas l'injustice, et ce n'est pas vraiment dans ma nature d'en faire preuve. En général, j'essaye toujours de comprendre ce qui a poussé des gens à fauter et surtout, de me mettre à leur place. J'essaye de ne pas condamner injustement quelqu'un de fautif et de prendre la meilleure décision qui soit.

• Mature. Parfois, j'ai ce côté assez sérieux et regardant  qui me donne cet air mâture. J'ai grandis plutôt rapidement et fait très attention aux gens qui m'entourent. On m'appelle souvent "Papa", parce que j'agis quelques fois en tant que tel. Mais bon, j'ai aussi mon côté gamin. Après tout, je n'ai que 21 ans.

• Casanier. Comme dit plus haut, je suis patriote et je me sens très bien à St Adams. J'y ai un appartement très cosy et j'avoue ne vouloir le quitter pour rien au monde. Bien sûr, quand j'étais dans l'armée, j'appréciais de pouvoir aller ailleurs, voyager. Mais au final, c'est toujours vers mon petit cocon que je revenais. Il n'y a rien de mieux qu'un bon chez-soi douillet.

• Blagueur. Et oui, j'ai ce petit côté farceur que j'ai depuis l'enfance et qui ne me quitte pas vraiment. J'aime parfois rire de mes amis et leur faire des petites blagues. Jamais pour leur faire du mal ou les mettre en danger. Mais voilà, j'ai le rire facile et je ne me gêne pas pour le montrer.

• Actif. Je suis loin d'être hyperactif, mais j'aime beaucoup bouger et je fais donc régulièrement du sport pour canaliser mon énergie. Je ne dis jamais non à quelque chose de physique et me porte toujours volontaire quand il s'agit de jouer des muscles.

• Souriant. Ah ça, oui ! J'ai plutôt le sourire facile et une assez grande joie de vivre. J'aime la transmettre aux autres et que tout le monde soit joyeux. Je ne me ferme à rien et sourit assez facilement. J'aime la vie et je le montre.

• Doux. Je suis doux dans mes gestes et n'aime, généralement, ne pas faire de mal aux autres. J'essaye de toujours être compréhensif avec les gens et j'aime parfois, en secret, la douceur des films romantiques.

• Sensible. J'ai le coeur sur la main et je sais faire preuve de beaucoup de compassion. J'essaye de comprendre les sentiments de mes semblables et d'agir en fonction de ce qu'ils ressentent. Je comprends aussi ce qu'ils vivent et essaye de me mettre à leur place.

• Pacifiste. Je ne suis pas vraiment du genre à aimer le conflit. Bien sûr, je ne suis pas contre les guerres. Sinon, je ne serais pas entré dans l'armée. J'émets donc une nuance là-dessus. Je suis simplement du genre à ne pas frapper le premier et à ne pas foncer au combat le premier. En revanche, pour mon pays, j'oublie quelque peu cette conviction et me bat corps et âme pour l'Amérique. De plus, je me défends très rapidement quand on s'attaque à moi. Toutefois, pour résoudre les altercations, j'essaye d'abord de les résoudre de manière pacifiste et de désamorcer les conflits.

• Loyal. J'avoue l'être surtout avec mes amis et les gens qui me sont vraiment proches. Je peux avoir tendance à virevolter du côté sexuel et être plus libéré. Mais généralement, j'évite quand il s'agit d'une relation assez longue où une certaine confiance s'est installée. Et vu que je n'ai encore jamais eu de relation amoureuse...

• Protecteur. Je protège les gens en général. J'ai encore l'âme d'un militaire et je fais tout pour que personne ne soit en danger. Cela vaut aussi pour mes amis que j'aide dès qu'ils sont dans le besoin. Je protège ceux que j'aime et fait en sorte qu'il ne leur arrive jamais rien.

• Bordélique. Bon, c'est ma petite tare. Mais hey, il m'en faut bien, non ? J'avoue avoir beaucoup de mal à garder mon appartement rangé et je pense parfois que je pourrais engager une femme de ménage seulement, je n'ai pas l'argent. Total, il m'arrive de perdre parfois des choses...

• Amical. J'ai le sens du contact assez facile et il est simple de devenir mon ami. Il suffit que vous ayez de l'alcool et que le courant passe facilement avec vous ! Cela m'aide à avoir beaucoup d'amis et ne jamais être seul durant des soirées.

• Compréhensif. Je le suis avec tout le monde à partir d'un certain point. En général, j'essaye de comprendre pour quelle raison quelqu'un a agit de la sorte, ce qui l'a poussé à le faire. Je pèse le pour et le contre et agit en fonction de ce qu'il en ressort. Bon bien sûr, si vous me frappez, je ne ferais sûrement pas preuve de la même ouverture d'esprit !

• Travailleur. J'aime mon travail et je me donne à fond là-dedans. Il m'arrive parfois de rester assez tard et j'accepte vraiment toutes les tâches possibles. Je ne suis jamais le dernier à me porter volontaire. Et je songe même à ouvrir mon propre bar, un jour.

• Accro à la technologie. J'ai toujours aimé ça et je me tiens au courant des nouvelles trouvailles. Dans tous les domaines de la technologie. Par exemple, ma prothèse est un vrai bijou de technologie et achète beaucoup de chose en rapport à ce domaine.

• Parfois gamin. Et oui, je n'ai que 21 ans. Alors parfois, je débloque un peu et en oublie que je suis un adulte. Je blague, je rigole énormément et parfois pour rien. Je fais la fête, je m'éclate. Bref, je profite encore de ma jeunesse !

• Libéré. Sexuellement, je suis assez libéré et je profite de mes atouts pour me trouver tout un tas d'amants. J'ai toujours été ouvertement gay et l'ai toujours assumé. Pour le moment, je ne veux pas me caser, j'en profite, je fais des rencontre. Et on verra par la suite.

• Respectueux. Je respecte les gens, mes collègues et surtout, mes supérieurs. Je n'ai jamais remis en cause leurs ordres et les suit toujours à la lettre. Je ressemble parfois à un soldat sans cervelle. Mais pour moi, la hiérarchie, c'est extrêmement important !

• Tendance à la probité. Oui. Je suis aveuglément les règles, les lois, les règles d'un espace clos ou ouvert. Les lois, ça me connaît et je fais tout pour les respecter.







My story.  Je suis né et j’ai grandis en Amérique, patrie de mon cœur et pour laquelle je me suis battu durant tant d’années. Je suis né d’une mère Irlandaise, d’où mon prénom, et d’un père Américain, californien. J’ai grandi dans un patelin non loin de New-York et y suis resté jusqu’à mes 18 ans. Âge où je me suis engagé dans l’armée. Gamin, j’ai toujours eu beaucoup d’amis. J’étais du genre amical et j’allais beaucoup vers les gens. Très tôt, je fus considéré comme le grand frère de la bande. C’est moi qui venait en aide aux plus faibles et qui trouvais des jeux ou des farces à faire. J’étais loin d’être un chef tyrannique. Mais il est vrai que je prenais plus facilement des décisions. Je n’aimais pas laisser les autres derrière moi et j’appréciais quand tout le monde s’amusait et se sentait bien. Bon, bien sûr, comme tout gosse qui se respecte…Je n’avais pas forcément les meilleures idées du monde. J’ai beau avoir été protecteur et regardant sur l’état de mes camarades, je trouvais tout de même des idées stupides de jeu. L’une d’elles, d’ailleurs, me valut un aller-retour pour l’hôpital et une jolie cicatrice sur l’arête du nez. Je ne me souviens plus exactement quel âge j’avais, mais je sais que cela résultait de l’une de mes idées stupides. Nous étions dans la cuisine avec deux de mes copains et j’avais décidé que l’on jouerait aux pirates. Seulement, nous n’avions pas d’épées en mousse et la seule chose que nous trouvâmes pour avoir des épées, furent des couteaux de cuisine. Nous prîmes alors ces objets dangereux en tant qu’armes et nous amusèrent à nous battre avec, jusqu’à ce que l’incident ai lieu.

Bam ! Lame qui me tranche le nez par un coup latéral de mon ami. Sang qui gicle et colore une bonne partie de mon visage d’une jolie couleur carmin. Et voilà, j’avais gagné le droit d’aller à l’hôpital et d’avoir des points de suture puis plus tard, les remontrances de mes parents. Et aujourd’hui, la cicatrice est toujours là et me donne un air de bad-boy qui ne déplaît pas.

La relation avec mes parents était loin d’être chaotique. Je m’entendais plutôt bien avec eux et profitait plutôt bien des deux salaires avantageux qu’ils avaient tous les deux. Pour tout dire, ma mère était héritière de je ne sais plus quelle vieille famille, les Hennessy, je crois bien. (http://books.openedition.org/pur/4003). De plus, mon père était directeur d’une entreprise d’import-export, tandis que ma mère, elle, travaillait dans une grande maison d’édition. Bref, nous ne manquions de rien et cela n’a jamais porté préjudice à mon caractère et ne m’a jamais donné la grosse tête. Bien au contraire.

J’ai toujours refusé d’aller dans des écoles privées et mes parents ont constamment eu pour mot d’ordre de ne jamais me forcer à rien. Si je ne voulais pas aller dans les établissements les plus côtés d’Amérique, et bien je n’irais pas. Je choisis la primaire de ma ville et puis plus tard, le collège de banlieue dans lequel, tous mes amis se rendaient.

C’est là que je le rencontrai. Brayden Weaver, mon futur meilleur ami. Le meilleur, sur qui je pouvais toujours compter et qui fit très vite partie intégrante de mon existence. Un petit frère pour moi. Ce fut en cinquième que nos chemins se croisèrent pour ne plus jamais se quitter. Il était tout nouveau et évidemment, je sais à quel point les nouveaux peuvent se sentir mal dans un nouveau milieu. Evidemment, j’ai tout de suite décidé de le prendre sous mon aile et, j’ai fait le premier pas. Je me suis présenté et lui ai proposé de lui faire visiter l’école, de manger avec nous à la cantine et de participer à nos jeux. Progressivement, une amitié s’est liée entre nous deux. Le fil se nouait à nos deux existences et se solidifiait au fil des années. Bientôt, nous devinrent les meilleurs amis du monde et rien ne pourrait jamais nous séparer, pas même l’armée dans laquelle je m’engageai lorsque j’eus l’âge de 17 ans. C’était mon rêve depuis que j’étais gamin. Me battre pour mon pays, protéger les gens, faire en sorte qu’ils vivent en sécurité. J’avais besoin d’action, de voir autre chose et de me sentir utile. J’étais dans l’armée de terre et participait à des opérations dans différents pays. Toutes les semaines, j’envoyas des lettres à Brayden pour savoir s’il allait bien et où en étaient ses recherches concernant ce frère qu’il cherchait partout. Je l’encourageais et lui proposais même des pistes à suivre, étonné de la réaction de son propre père alors que nos parents respectifs étaient des amis. Au bout de deux ans, mon rêve d’armée pris brusquement fin. Durant une intervention, une grenade me surpris et explosa. J’eus le réflexe de lever mon bras vers mon visage pour le protéger et je reçus des projectiles dans le torse et le bras. Je fus immédiatement mené à l’hôpital dans un état critique.

Par chance je fus sauvé. Je fus amputé du bras et je fus en convalescence durant plusieurs mois. Assigné chez moi. Je n’avais que 19 ans et pour moi, l’armée, c’était terminé. Durant toute une année, je réappris à vivre en ville, à vivre chez mes parents. Brayden venait souvent me rendre visite et son soutient me permis de faire le deuil de ce membre perdu. Grâce à l’argent de mes parents, je pus avoir une prothèse dernier-cri et je fis partie d’un test expérimentale. J’acceptais de porter une prothèse dernière génération pour prouver qu’elle fonctionnait. Enfin, je décidais de voir du pays et de me rendre à St Adams, lieu que je connaissais déjà par la présence d’un ami qui s’y trouvait. Je fis mes au revoir à Brayden, lui faisant promettre de me rendre visite et m’envola. Là-bas, je trouvais un métier de barman, emploi qui finit par me plaire, en dépit du front qui me manquait énormément.




Credits ©️ JIN - TG
Revenir en haut Aller en bas
Cédric Aylen
avatar
Messages : 1494


Master Management et Gestion d'Entreprise

Caislin Owens - Villageois

MessageSujet: Re: Caislin Owens - Villageois Mon 20 Nov - 13:31
En Cours de Validation

C'était presque ça, mais pas de panique !


Déjà Bienvenue Owens,

ensuite juste une chose à modifier : ...et d’un père Américain, californien. D’où ma peau légèrement halée. J’ai grandi dans un patelin non loin de New-York.000 et y suis resté jusqu’à mes 18 ans.

New York n'est pas en Californie. C'en est même à l'exact opposé... Et ce n'est pas vraiment le même temps qu'en Californie, pas qu'il n'y ait pas de soleil mais ce n'est pas le désert des Mojaves non plus =)

Je te laisse modifier cela et ce sera tout bon !

(c) Codage par Crimi - Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Caislin Owens
avatar
Messages : 67


Agent de sécurité

Caislin Owens - Villageois

MessageSujet: Re: Caislin Owens - Villageois Mon 20 Nov - 14:20
Modifié.


Revenir en haut Aller en bas
Cédric Aylen
avatar
Messages : 1494


Master Management et Gestion d'Entreprise

Caislin Owens - Villageois

MessageSujet: Re: Caislin Owens - Villageois Mon 20 Nov - 14:55
Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions. Et les RP EN LIBRE-SERVICEpour vous aider à démarrer sur le forum.

(c) Codage par Crimi - Epicode





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-