PNJ
avatar
Messages : 171
Emploi : 0


Administrateur

Elrick Adams - Maire de St-Adams

MessageSujet: Elrick Adams - Maire de St-Adams Sun 15 Oct 2017 - 15:45


Nom
Adams
Prénom
Elrick
Âge
54 ans
Classe
/
Groupe
PNJ
Club
/
Métier
Maire de Saint Adams
Nationalité
Anglais
Sexualité
Seme
Avatar
Daniel Moroe - Gangsta
Goûts
Aime tout ce qui est so britich... Le thé, la Reine, l'aristocratie, le flegme et un bon brandy.

Déteste tout ce qui est vulgaire, moderne, les idées féministes et les femmes en général.
Elrick Adams.


My body.  Elrick Adams a l’allure droite et fière de l’homme qui avance dans sa vie sans faire de concessions ou de compromis. Grand, 1m 80 et encore bien fait de sa personne malgré son avancée dans l’âge, seul son visage aux rides prononcées dévoile ses 54 ans. Adepte d’escrime et d’équitation, il entretien régulièrement son corps pour ne pas laisser les marques de l’âge -ou les kilos- s’installer.

Son visage, taillé à coups de serpe, peut paraitre dur et inflexible. Effet qui se trouve largement amplifié par un regard bleu glaçant pouvant toiser avec un mépris parfaitement lisible ses contradicteurs. Mais ses traits s’adoucissent dès qu’il sourit et qu’une note chaleureuse s’installe dans ses prunelles. L’homme froid et implacable se transforme alors en bon vivant sachant profiter des plaisirs simples  -mais luxueux-  de la vie.

Son train de vie, mené tambour battant, lui permet de garder une forme de jeune premier n'hésitant pas à monter un escalier quatre à quatre ou à courir après un train. Seule ombre au tableau, le poids de l'âge étant tout de même là, il souffre d'une hypertension traitée par bêtabloquant qui lui donnent parfois des bouffées de chaleur digne d'une femme en pleine ménopause. Ce qui le rend alors particulièrement irascible et nerveux.

Conscient du temps qui passe, il porte donc attention à sa santé et aux signes visibles du temps. Appréciant ses rides qui lui donnent selon lui un côté mature et sage, il se teint ses cheveux pour garder leur couleur naturelle. Il a d'ailleurs combattu un début de calvitie par des implants capillaires qui lui donnent maintenant une belle épaisseur, lui permettant d'afficher avec sérénité une jolie mèche dégradée sur le côté gauche. Et ce fut bien la seule 'retouche' qu'il s'est permis de faire, ayant un mépris certain pour tout ce qui touche à la chirurgie esthétique et autres techniques censées combattre les effets néfastes du temps. La maturité ayant pour lui surtout symbole d'expérience et de sagesse, il porte un regard plutôt critique sur le 'jeunisme' ambiant de notre époque.
Il agrémente cependant parfois son visage, lorsque l'envie lui en prend, d'un léger bouc parfaitement taillé. Et c'est bien le seul 'caprice' qu'il se permet puisqu'il s'est toujours refusé à faire le moindre tatouage -ou pire, piercing !- chose qu'il considère comme totalement vulgaire.

Le même état d'esprit se retrouve dans ses tenues vestimentaires. Toujours tiré à quatre épingles, il ne supporte pas le laisser-aller aussi bien pour lui-même que pour les autres. Un homme, et d'autant plus de sa condition, se doit d'être toujours vu au meilleur de lui-même. Il apprécie donc les costumes de grand couturier, mais toujours dans un chic classique. Il n'est d'ailleurs pas rare qu'il tente, à coup de cadeaux et de cajoleries, de transformer ses jeunes amants à son image, que cela leur plaise ou non.





My heart.  Homme charismatique, ayant toujours navigué dans une sphère où l’argent et le pouvoir régnaient en maître, il n’aime guère que les choses lui résistent. Sa volonté fait loi et d’autant plus sur ce qu’il considère être comme ses terres, à savoir le village de Saint-Adams. Car s’il a l’apparence d’un homme tout à fait moderne et vivant dans son temps, il n’en a pas pour autant les idées. Ses détracteurs parlant volontiers d’un homme à l’esprit vieille Angleterre, se considérant encore comme un seigneur et maître tout puissant. Ce que lui-même ne nierait pas, n’y voyant même que des avantages.

Misogyne, et le portant fièrement en étendard, il a été l’instigateur principal du rejet de la gente féminine à Saint-Adams. Sans en expliquer clairement ses raisons, pourquoi le devrait-il ?, il s’est assuré que les femmes deviennent persona non grata dans l’école d’abord, puis dans le village entier. N’hésitant pas pour se faire à mettre la main au portefeuille pour faire taire les voix dissidentes ou à utiliser d’autres moyens nettement moins avouables. Mais à ses yeux, seul le résultat compte et non les moyens pour y parvenir qui ne sont que des légers détails.

Cette haine des femmes est aussi bien présente dans sa vie personnelle. Il aime les hommes donc. Et si possible jeunes et beaux. Et qui ne lui résistent pas. De toute façon, on ne résiste pas aux Adams, grande et ancienne famille aristocratique, et encore moins lorsqu’on s’appelle Elrick Adams.
Mais comme tout seigneur et maître, il aime prendre soin de ses possessions. Que cela soit professionnel, comme le village dans son ensemble, aussi bien que personnel. Ses amants n’ont jamais eu à se plaindre de lui, doux et protecteur, ils sont tous largement choyés tant que ceux-ci  parviennent à retenir son attention.

Loyal en amitié, son cercle d’amis est restreint  mais tous sont à ses yeux d’une qualité supérieure. Ne serait-ce que par leur fonction, comme Edward le Vice-principal de l’école ou certains hauts-fonctionnaires qu’il est toujours intéressant de côtoyer, ne serait-ce que pour faciliter le dénouement -positif- de certains dossiers.

Mais on ne fait pas de politique sans se créer d’ennemis. Ceux-ci sont nombreux, n’hésitant pas à le taxer de tyran des temps moderne alors qu’il leur répond n’être qu’un bon père de famille pour chacun de ses administrés. Et n’hésitant pas à parler du village de Saint-Adams comme un havre de paix pour tous les homosexuels confrontés à l’homophobie latente et générale de la société. Jusqu’à évoquer sans complexe Okinoshima, l’île japonaise interdite aux femmes ou le mont Athos en Grèce, également interdit aux femmes… Et pourtant inscrits au patrimoine mondial de l'humanité !
Ayant une vie de jeune loup de Wall Street, sans les excès qui ne sont plus de son âge, il mène sa vie tambour battant entre réunions de conseil municipal et déplacements professionnels à Londres et dans toutes les chambres de commerce et autres institutions influentes politiquement. Il n'est donc pas rare de le voir dans les premières pages du journal local ou dans les encarts des journaux politiques. Il aurait d'ailleurs sans nul doute pu mener une brillante carrière le menant aux plus hautes fonctions du Royaume s'il n'avait un projet plus ambitieux encore. Faire de St-Adams un Royaume dans le Royaume à l'instar du Vatican en Italie. Et se donner bien sûr la place du Pape.

Paternaliste serait donc un mot qui le définirait assez bien, préoccupé par le sort du village d'abord, et de ses administrés ensuite, mais toujours selon sa propre vision des choses. Puisque c'est forcément la meilleure. Il  n'hésitera cependant pas à tordre ses valeurs morales si cela s'avère nécessaire mais restera généralement inflexible une fois sa décision prise.





My story.  Elrick Adams est un pur produit de ce que l'aristocratie anglaise peut faire de mieux. Né et élevé comme un petit Lord anglais, aîné de la fratrie, il a toujours avec son jeune frère Ryan, fréquenté les meilleurs établissements. Si le prénom de son frère ne fut pas la première source de discorde avec sa mère, il en resta le point de non-retour. Il voulait appeler ce second lui miniature, Rupert. Plus anglais, plus aristocratique, plus distingué que ce Ryan galvaudé. Ses parents ne tinrent absolument pas compte de son avis. Sa mère désirait Ryan et ce que sa mère voulait faisait loi auprès de son père. Il en resta donc avec le sentiment qu'on tirait sciemment une balle dans le pied de cet enfant (ce mini lui-même) à peine né.

C'est que faisant partie de la branche principale de la lignée Adams, son entourage lui a inculqué très jeune toute l'importance de son statut. Il s'est donc senti très vite dépositaire d'une responsabilité morale et actée vis-à-vis de celle-ci, puisque tout le poids du nom reposait sur ses seules épaules. Ses innombrables cousins et cousines à divers degré n'attendant que le moindre faux pas de sa part pour l'écharper vif sous couvert de sourires policés. Il lui appartenait donc à lui, plus qu'à tout autre, de veiller à la bonne marche de la famille, à commencer par son petit frère handicapé dès la naissance par un prénom bien encombrant.
Il prit donc sa place de futur chef de famille et s'imposa au point d'en devenir ambitieux. Réussissant toujours brillamment tous ses examens, l'échec n'était juste pas toléré, il en devint dur avec lui-même et les autres. Seul son petit frère trouvait grâce à ses yeux même s'il se montra implacable avec lui dans le domaine de ses études. Parce qu'il avait des projets. De grands projets. Autant pour lui-même que pour R. Car il se refusait de l'appeler Ryan.

Très vite, la politique et toutes les possibilités qu'elle offrait l'intéressa. Brillant orateur, il savait imposer ses idées, et surtout contrer les attaques avec tout le flegme britannique inculqué dès le plus jeune âge dans les familles de la haute société. Ses études universitaires aux Etats-Unis dans un des plus prestigieux établissement -ce qui avait aussi l'avantage de l'éloigner du si détesté giron maternel- lui permirent d'élargir et de conforter tous ses a-priori sur la société moderne et ses dérives. Et asseoir une misogynie déjà latente due principalement au conflit de dominance non résolu entre sa mère et lui.
Ainsi très vite, il en déduit que les fonctions occupées par un nombre croissant de femmes en perdaient automatiquement leur aura et leur statut. Tout comme les femmes seules aux cordons de la bourse, telle les familles monoparentales, ne pouvaient que s'appauvrir. Et que tous les mouvements féministes ne cachaient en réalité qu'une volonté plus ou moins camouflée de prendre les rennes du pouvoir afin d'asservir à leur tour les hommes... Nombre de ces idées s'enracinèrent profondément en lui à ce moment-là.

Mais la plus marquée fut sans nul doute la cause gay. Il s'était aperçu à l'adolescence qu'il pouvait tout autant apprécier les charme d'un corps féminin qu'un masculin, même si ceux-ci étaient très différents. Et sans doute qu'il aurait parfaitement bien vécu sa bisexualité si sa mère ne s'en était pas mêlée. Il fallait avouer que R. était né sur le tard et que pendant longtemps la descendance ne reposait que sur ses seules épaules. Il était donc logique que ses parents s'en préoccupent sérieusement.
Mais une nouvelle fois ses avis quant à sa future épouse divergèrent de ceux de sa mère. Il s'agissait certes d'une union de raison et nul ne parlait sentiments là-dedans. Mais il tenait tout de même à avoir une jeune femme correspondant à ses critères de sélection à ses côtés ! Et non, ceux de sa mère. Par pur esprit de contradiction donc, il se déclara gay. Et ne revint jamais dessus.

Son retour en Angleterre, et à Saint-Adams, virent les prémices de ce qui allait devenir l'oeuvre de sa vie. Il prit R. en main, le guidant sur la voie à suivre pour faire de lui un excellent manager et lui mettre entre les mains nombre de sociétés et surtout, l'école. Alors que lui se battait sur le plan politique pour faire de ses terres, son village, le microcosme qu'il désirait obtenir. Cela lui prit des années d'avancées discrètes que quelques coups d'éclats venaient parfois émailler. Mais la réussite était là. Il parvint peu à peu à évincer la gente féminine du village, présentant celui-ci comme un havre de paix pour tous les homosexuels mâles se cherchant une terre d'accueil.
Il fut d'ailleurs bien aidé par cela par le naufrage du bateau de plaisance de ses parents partis dans une de leurs régates qu'ils affectionnaient tant. Dès lors, il n'eut plus aucune entrave ayant entre ses mains tous les pouvoirs de sa famille. Et ce n'était pas ses quelques opposants, ou de vulgaires journalistes, qui allaient mettre à mal toute son oeuvre...



Credits ©️ JIN - TG
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées :: Fiches des PNJ-