Nayden Valamir
avatar
Messages : 133
Emploi : Serveur au Beluga


Master Littérature

Juste deux minutes ! || [PV Aeden]

MessageSujet: Juste deux minutes ! || [PV Aeden] Wed 11 Oct 2017 - 9:59
Juste deux minutes !
Les cours étaient terminés depuis un bon moment déjà mais Nayden avait traîné un peu plus longtemps que d'habitude, notamment pour ses activités de club. Il faisait partie de seulement deux clubs et pour tout avouer, il songeait à en rejoindre un troisième. Un club sportif encore ? Ou plutôt un club artistique ? Le russe aimait toucher à tout, toujours en soif de connaissances diverses et variées, alors s'il pouvait apprendre de nouvelles choses en intégrant un troisième club, il en sortirait grandement satisfait. Dans tous les cas, le slave avait une ou deux petites courses à faire en vitesses, alors c'était avec empressement qu'il se rendait au supermarché, énumérant mentalement la liste de produits à acheter pour ne rien oublier sur sa route.

Seulement, quelques éclats de voix troublèrent rapidement sa concentration. Nayden tourna la tête en direction des deux hommes qui semblaient être en conflit. Une histoire d'argent apparemment, du moins, s'il tenait compte des quelques bribes de conversation dont il parvenait à saisir le sens. Le Valamir avait beau avoir un très bon niveau d'anglais, il lui était difficile de tout comprendre quand des natifs parlaient aussi vite tout en beuglant des mots sans prendre la peine de prononcer toutes les syllabes. Nay' s'arrêta, observant les deux dont l'animosité ne faisait que grandir. Ca ne présageait rien de bon tout ça. Son intuition ne l'avait pas trompé. Les deux types, après encore quelques échanges, ne tardèrent pas à en venir aux mains. Le russe, sans hésiter une seule seconde, bondit pour aller les séparer.

- Messieurs calmez-vous s'il vous plaît !

Quelques passants curieux s'arrêtaient pour observer la scène. Un autre inconnu s'approcha pour aider Nayden dans son action de superman. Les deux hommes furieux ne retenaient pas leurs coups. L'un d'entre eux se perdit d'ailleurs quelques instants, allant rejoindre violemment la mâchoire du russe. Le blond grimaça, faisant un pas en arrière et porta une main à sa lèvre. Le goût du sang se répandit désagréablement dans sa bouche. Il venait de s'ouvrir la lèvre en se recevant le coup dans les dents. C'était malin ! Mais au moins, celui qui venait de le frapper retrouva la raison et se calma directement, se confondant alors en excuses. Le second, maitrisé par les bras du passant volontaire, cessa peu à peu de s'agiter avant de demander à ce qu'on le relâche. Le blond sentait sa lèvre enfler peu à peu, ça lui faisait mal, mais il n'en voulait pas à l'homme désolé qui lui faisait face. Il lui fit signe que ça allait et ajusta son sac sur son dos. Assuré que le calme était revenu, il tourna les talons après avoir remercier l'inconnu qui lui était venu en aide.

S'il avait su qu'il allait se faire frapper de la sorte, il aurait agi autrement, mais Nayden ne regrettait pas d'être intervenu. On ne savait jamais ce que la colère pouvait engendrer... En attendant, il sortit un mouchoir pour le plaquer contre la plaie qui saignait toujours. Nayden grimaça encore un peu puis posa son regard sur les alentours. Il reconnut le bâtiment résidentiel qui lui faisait face. C'était là où le personnel du pensionnat logeait. En y repensant...Nayden avait deux ou trois livres à rendre à l'un de ses professeurs, alors autant en profiter pour le faire tout de suite avant de filer soigner sa lèvre !

Nayden se hata alors et se retrouva très rapidement sur le palier d'Aeden. Il toqua à sa porte, pressant son mouchoir un peu tâché contre sa blessure avant de le ramasser dans sa poche. Quand la porte s'ouvrit, il adressa un sourire au prof qui lui faisait face.

- Bonsoir M'sieur Prescott ! Je sais je ne devrais pas être là mais je suis venu vous rendre vos livres comme j'étais à côté !

Il ouvrit son sac, empoigna les quelques livres qui n'avaient pas souffert dans l'altercation et les tendit à Aeden.

- Merci beaucoup ! J'ai vraiment beaucoup apprécié ! Ah...

Il sentit une goutte de sang commencer à rouler sur son menton. Il haussa les sourcils et attrapa précipitamment son mouchoir qu'il vint de nouveau presser fermement pour éponger les gouttes de sang. C'est que ça ne se refermait pas aussi facilement ce truc là !
Codage par Libella sur Graphiorum



Click HERE for party hard !
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Prescott
avatar
Messages : 20
Age : 26
Emploi : Prof de Philo


Professeur de Philosophie

Juste deux minutes ! || [PV Aeden]

MessageSujet: Re: Juste deux minutes ! || [PV Aeden] Thu 12 Oct 2017 - 20:24
Comme tous les jours de la semaine, Aeden sortait de ses cours avec le sourire, il adorait ce métier, la façon dont on l’avait autorisé à l’enseigner, il se sentait libre de pouvoir faire n’importe quoi, tout ce qu’il voulait avec ses élèves du moment que le résultat était là. Depuis qu’il avait commencé à enseigner à St Adams le résultat des élèves qui étudiait la philosophie avaient des notes bien au dessus de ce que l’école acceptait.

Depuis son voyage, il partait du principe que les cours comme la plupart les enseignes, devant une classe d’élèves là par défaut, des élèves qui s’ennuient, des élèves qui ne font que recopier des phrases sans en comprendre le sens, était une méthode à bannir. Il avait passé quelques mois à changer son programme, finit les cours magistraux, finit les cours debout devant un tas de larves assis sur une chaise. Il avait inventé plusieurs méthodes, il y a des jours où il décidait de les mettre tous assis en rond par terre, d’autres jours où il faisait cours allongé dans l’herbe, d’autres qu’il faisait sous forme de pièce de théâtre pour faire participer le plus d’élèves. Son objectif était de décoincé les élèves, de les pousser à dépasser leurs limites, leur timidité, leur ennuis, il voulait simplement que lorsqu’ils auraient leur diplôme, ils sachent ce qu’ils veulent et n’aient pas peur de se lancer dans tout leurs projets, quoi qu’ils puissent faire.


Aujourd’hui, il avait fait un cours sur la liberté, qu’est-ce que la liberté, la liberté de faire. Il avait prit un exemple simple. Il avait posé une cigarette sur une table, une boîte de tomates sur une autre et avait demandé à un élève fumeur de choisir, il avait choisit la cigarette mais était-ce un choix vraiment libre ou était-ce simplement ses poumons qui lui avaient dicté ce choix ? Et de cet exemple il avait suggéré à tous ses élèves de faire l’expérience entre eux et d’ensuite argumenter sur leur choix, les poussant à réfléchir sur ce qu’est vraiment la liberté de choix.

Satisfait de son cours il quitta l’école de bonne humeur, bien qu’il soit difficile qu’il ne le soit pas, il était toujours heureux, de tout. Il rentra chez lui, alluma des bougie, de l’encens, puis pris un petit joint histoire de se détendre, tout en se mettant à lire un livre sur la prise de drogue et se préparer un thé, Aeden était multifonction. Il fut couper dans son élan quand la porte de son appartement sonna. Il posa son livre puis traversant la multitude de livre entassé un peu partout sur le sol il ouvrit la porte, découvrant alors Nayden, un étudiant qu’il appréciait beaucoup, la lèvre en sang.

-Nayden ! Il appelait ses élèves par leur prénom. Sale tête aujourd’hui, vient entre, je vais te soigner ça !

Il ne s’était même pas posé la question, il ne voyait aucun inconvénients à accueillir un élève chez lui, à condition bien sur que l’élève en question ne disait rien. Bien qu’Aeden ne faisait pas attention aux règlement, il fallait tout de même qu’il fonctionne avec celui-ci, il tenait à son travail même si, si du jour au lendemain il était viré, il irait trouver ailleurs, mais il aimait cette ville et son originalité.

-Fait pas attention aux livres, évite juste de marcher dessus c’est précieux, un bon livre, rien de tel ! Dit il la clope au bec, enjambant les tas de magazines. Assied toi, assied toi ! Je reviens !

Il se rendit dans la salle de bain, revint avec une trousse pleine à craqué, s’assit ensuite en face de son élève et regarda attentivement sa lèvre.

-Comment tu t’es fait ça ? Il posa son joint dans un cendrier. Oh, ne dit rien sur ça hein. Dit il avec un petit rire avant de mettre du désinfectant sur un coton et de l’appliquer sur la blessure du jeune homme. Je ne t’ai pas vu à mon cours aujourd’hui, c’est dommage, c’était très amusant !

Revenir en haut Aller en bas
Nayden Valamir
avatar
Messages : 133
Emploi : Serveur au Beluga


Master Littérature

Juste deux minutes ! || [PV Aeden]

MessageSujet: Re: Juste deux minutes ! || [PV Aeden] Sat 14 Oct 2017 - 15:18
Juste deux minutes !
Nayden se trouvait embarrassé de devoir rentrer de la sorte chez son professeur et de se laisser soigner pour ce qu'il estimait être pas grand chose. Il ne voulait pas attirer le moindre souci à Aeden qui avait la gentillesse de lui faire preuve d'hospitalité. Il se voyait plutôt décliner l'invitation mais le professeur semblait tellement sûr de lui que le jeune homme ne trouva pas d'arguments à rétorquer et céda, entrant alors dans l'appartement du plus âgé, se penchant d'abord en avant avant de finalement passer le pas de la porte. Le russe était un peu crispé, comme si le moindre de ses mouvements allait mettre en péril une pile de livres qui était placé à ses côtés. Se confondant en excuses, le jeune homme se permit toutefois de refermer la porte d'entrée. S'il désirait être discret quant à sa venue chez son prof, autant commencer par fermer derrière lui pour que le voisinage ne soit pas au courant de sa présence.

Sans ajouter quoi que ce soit, son mouchoir toujours calé sur sa lèvre, il s'avança donc dans le salon en observant un peu les lieux. L'appartement faisait sourire le Nayden. Ca sentait le papier en effet, l'encens également. L'atmosphère du lieu était particulière mais plaisante. Le blond n'allait pas critiquer Aeden quant à sa passion pour les livres. ces derniers avaient fait sa culture durant toute son adolescence à défaut d'avoir pu s'assoir longtemps sur les bancs de l'école. Il aimait ces bouquins. S'il pouvait vivre dans une biliothèque, il le ferait. Patientant sagement, Nayden retira donc sa veste et posa son sac de cours à ses pieds, ainsi que les ouvrages qu'il devait rendre à son aîné sur une table juste à côté.

Lorsque le prof' fit de nouveau son apparition, Nayden lui adressa un sourire, se laissant soigner puisque de toute façon, il n'avait pas le choix ! Oh bien sûr, il eut un regard pour le joint qui laissait échapper des effluves lui rappelant l'odeur du local de son gang. L'un des membres aimait tellement fumer des herbes en tout genre qu'il était impossible de le dissocier de ses bâtons de drogue. Nay' n'avait rien à faire là au départ, alors pour sûr, il allait garder le secret sans souci. C'était donnant-donnant. Puis il appréciait son professeur.

- Désolé encore de débarquer à l'improviste comme ça. Merci en tout cas M'sieur !

Nayden fit une petite moue quand Aeden lui signala son absence à l'un de ses cours. Le slave était rarement absent au pensionnat. Il veillait à ne pas perdre une seule miette de chaque matière, encore moins lorsqu'il s'agissait des cours donnés par le Prescott ! Alors lorsque le blond n'était pas là, c'était parce qu'il avait une bonne raison.

- Oui je sais et j'en suis désolé encore mais...c'est à cause du boulot. J'ai dû m'occuper de quelques bricoles en urgence. Promis, je serais là au prochain cours. Puis tout à l'heure je suis rentré et je suis tombé sur deux types qui se cognaient dessus. Je les ai séparé mais l'un des deux m'a laissé ce souvenir.

Il soupira doucement, se laissant toujours soigner par Aeden. Ses petites attentions le détendait, il en avait les paupières alourdies, la fatigue de la journée lui tombant soudainement dessus. Même si sa lèvre le lançait encore un peu, Nayden ne regrettait pas d'avoir agi de la sorte.

- Je sais que c'était pas prudent, mais est-ce si mal que ça de vouloir intervenir ? Je veux dire...il y en avait qui se contentaient de regarder, d'autres n'y prêtaient même pas attention. Ils auraient pu s'entretuer, ça n'aurait rien changé. Il fallait bien que quelqu'un le fasse !

Le russe posa alors son regard dans celui de son professeur. Nayden avait ce besoin irrationnel de jouer les super-héros, de tendre la main à ceux qui avaient besoin d'aide, pour qu'aucun tord ne soit fait à qui que ce soit mais aussi pour se racheter de son passé houleux. Peut-être qu'il en venait à agir imprudemment à cause de cela ?

- J'aurai dû agir comment ? Vous auriez fait quoi dans ma situation M'sieur ?

Il avait beau retourner la situation dans tous les sens, il ne voyait pas comment il aurait pu faire autrement. Aussi le point de vue d'Aeden l'intéressait.
Codage par Libella sur Graphiorum



Click HERE for party hard !
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Prescott
avatar
Messages : 20
Age : 26
Emploi : Prof de Philo


Professeur de Philosophie

Juste deux minutes ! || [PV Aeden]

MessageSujet: Re: Juste deux minutes ! || [PV Aeden] Sun 15 Oct 2017 - 11:36
- Désolé encore de débarquer à l'improviste comme ça. Merci en tout cas M'sieur !
-Ce n'est rien c'est normal ! Du moment que tu ne dis rien au Principal ni au vice principal ! Avait-il répondu depuis la salle de bain, avant de revenir pour le soigner.


Il ne lui en voulait pas de ne pas être venu à son cours, mais il devait avoué que Nayden était l'un de ses élèves préféré, il était enjoué, intéressé par tout ce qu'il disait, posait un tas de questions, et pas des questions inutiles, des questions pertinentes qui lui permettait à lui en tant que professeur, d'animé son cours et le rendre d'autant plus intéressant, Nayden l'inspirait et quand quelqu'un l'inspirait cela signifiait que cette personne était une personne bien pour lui et qui méritait de faire partie de son entourage proche. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il n'avait pas hésité à accueillir le jeune homme chez lui, ni à lui prêter tout un tas de livres qu'il lisait pour son plus grand bonheur.

Avoir un élève comme Nayden était un vrai bonheur pour un professeur, être aussi intéressé de tout donnait l'impression que toutes ces années de travail servaient à quelque chose et que la transmission des connaissances acquises prenait enfin du sens.
Il était peiné de le voir dans cet état et ne tarda pas à le soigner comme il le fallait, surtout que Nayden avait un très beau visage et en connaissance de cause, il ne fallait pas qu'un si joli minois soit abîmé.

Il l'écouta attentivement, quand il eu finit de le soigner il se leva et se rendit dans la cuisine qui se situait juste à côté pour faire du thé, du vrai thé, pas celui qu'on achète en sachet dans le supermarché du coin, du thé ramené tout droit du Japon, de la vraie plante, pure. Il réfléchit à la question de Nayden.

-Très bonne question encore une fois... Se dit-il à lui-même.

Il ne s'était jamais vraiment retrouvé dans cette situation, la seule fois ou il avait eu à vraiment se battre c'était durant ces 5 mois de pure débauche au Etats-Unis, et c'était plutôt lui le fauteur de troubles que les autres alors il ne savait pas vraiment comment appréhender la question.

-Je ne pense pas que tu ai mal agit Nayden. Il prit les deux tasses d'eau chaude et les posa sur la petite table basse entre quatre livres.

-Il y a plusieurs type de personnes dans ce gens de situation. Celles qui fuient car elles ont peur pour leur sécurité, ça c'est la majorité. Il y a celles qui préfèrent ignorer et ne pas regarder car elles pensent que leur monde ne peut pas être entacher par ce genre de bagarre et il y a celle dont l'entourage les intéressent et estime que l'être humain est peut être bon et qui ne veulent pas que les normes soient enfreintes, des personnes qui ont de la pitié et de la compassion et tu fais surement parti de ces gens là ce qui est une très bonne chose.

Il bu une gorgée de thé et ralluma le joint qu'il n'avait pas finit, en prenant une bouffée.
-En fumant ça je ne suis pas dans les normes, pourtant, est-ce que tu vas m'empêché de le faire ? Il y a plein de facteurs ici à prendre en compte mais personnellement tu n'as pas mal agit, et bien au contraire, d'autres auraient dû agir comme toi car laisser deux hommes se battre sans rien faire, crois en mon expérience, ça n'apporte rien de bon et les arrêter, en plus de les sauver eux, ça vous sauve aussi...

Il posa ses yeux sur l'étudiant, il allait peut être trop loin dans son explication et il ferait mieux d'en revenir au fait, il n'était pas en cours.
-Pour répondre à ta question, j'aurai préféré avertir quelqu'un de plus fort que moi, tu as les muscles et la taille pour faire face à ce genre de situation. J'estime ne pas avoir une force assez développée pour pouvoir arrêter deux hommes en train de se bagarrer alors j'aurai opter pour avertir et demander au premier venu avec une carrure plus imposante, d'essayer de les arrêter. C'est une forme d’égoïsme je te l'accord, mais qui ne l'est pas ? Le but de chacun est de survivre après tout.

Il lui adressa un sourire puis finit son joint avant de reprendre sa tasse de thé.
-Il vient directement du Japon, thé vert, très bon pour le transit. Il posa ensuite ses yeux sur le livre que Nayden lui avait rapporter. Comment as-tu trouvé ce livre alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Nayden Valamir
avatar
Messages : 133
Emploi : Serveur au Beluga


Master Littérature

Juste deux minutes ! || [PV Aeden]

MessageSujet: Re: Juste deux minutes ! || [PV Aeden] Hier à 22:25
Juste deux minutes !
Le jeune homme suivit le professeur des yeux durant ses allers et venus et lui prêta une oreille toute attentive, ne tardant pas à recueillir la tasse de thé entre ses mains. La boisson chauffait agréablement ses doigts encore froids à cause de la température fraîche dehors. L'odeur des feuilles de thé vert fumé parvenait à ses narines, faisant voyager le jeune homme qui n'avait pas franchement eu l'occasion de partir en vacances à l'étranger. Sa blessure, soignée par le plus âgé, lui lançait déjà beaucoup moins et semblait s'être arrêté de saigner. Nayden appréciait. Il porta sa tasse à ses lèvres mais se ravisa vite. Le thé était encore un peu trop chaud à son goût. Aussi, il préféra fixer son attention sur Aeden en attendant que celui-ci refroidisse.

En écoutant le brun, le russe conclua qu'il n'y avait donc pas de bonne ou de mauvaise réaction. Tout dépendait de la personne qui faisait face à la situation donnée. Savoir qu'il n'avait rien fait de mal en s'interposant le rassura, ce qui lui permit de se détendre sensiblement, arborant alors un léger sourire qui était crispé jusque là. Sauver ou aider l'autre permettait de se sauver soi-même. Aeden n'avait peut-être pas conscience de la véracité de ses paroles. Le blond en avait fait l'expérience jusqu'à tout récemment lors de sa rencontre avec Andrew. Essayer de prouver à un autre qu'on pouvait devenir quelqu'un de meilleur le persuadait qu'il pouvait en faire de même, à l'image d'un croyant qui, en parlant de Dieu à son entourage, voyait sa propre foi se renforcer. Là aussi c'était une forme d'orgueil.

- On l'est tous. Je dois avouer que, si j'agis de la sorte, c'est aussi par intérêt personnel. Je retire toujours quelque chose de ce genre d'actes...ça m'aide à me voir de manière un peu plus objective on va dire...

Nayden remercia à nouveau le professeur pour le thé même s'il l'avait déjà remercié plusieurs fois aujourd'hui puis posa son regard sur le livre dont faisait mention Aeden. Le blond acquiesca vivement, laissant automatiquement un joli sourire égayer son visage.

- J'ai beaucoup apprécié ! En fait, je me dis que vous devez commencer à cerner mes centres d'intérêts et mes préoccupations. Vous me conseillez toujours le bon livre au bon moment. J'ai gardé la référence. Il fait partie de la liste de livres que je compte acheter un jour pour ma bibliothèque personnelle.

Nayden était le genre de jeune homme à toujours rentabiliser ses achats. Lorsqu'il aimait un livre, il le relisait plusieurs fois. Lorsque l'ouvrage traitait du domaine de la philosophie ou de la psychologie, il n'hésitait pas à souligner, à y mettre des annotations ou autres marque-pages. A la fin, l'écrit devenait plus un cahier personnel qu'un livre rédigé par une tierce personne ! Chaque recommandation d'Aeden était la bienvenue pour l'élève studieux qu'était le Valamir. Buvant enfin une première gorgée de thé, Nay' ferma les yeux quelques instants pour en savourer les saveurs avant d'imaginer le nombre de kilomètres qu'avait parcouru ce thé afin de se retrouver dans sa tasse. Aeden avait de la chance d'avoir pu voyager.

- M'sieur Prescott, vous qui avez beaucoup voyagé...est-ce qu'il y a des auteurs étrangers que vous aimez ? En avez-vous rencontré certains ?

Le russe était à la fois rêveur et jaloux à l'idée que son professeur ait pu faire des rencontres aussi extraordinaires. Si seulement il pouvait avoir plus d'argent pour pouvoir faire lui aussi des expéditions à l'autre bout du monde ! Rencontrer l'autre, s'intégrer à d'autres cultures, apprendre de nouvelles langues... Un véritable enrichissement qu'il voudrait expérimenter un jour. Si en plus il pouvait rencontrer certains auteurs qui avaient bercé son adolescence... Le russe poussa un léger soupir.

- Je vous envie tellement d'avoir pu voyager autant. Moi, à part ici et la Russie, je ne connais rien du tout. J'aurai aimé mais...j'ai pas vraiment eu le mode de vie pour. J'aurai pu aller en France mais...ça ne s'est pas fait au final.

Parce que Noah avait disparu du jour au lendemain. Parce qu'il n'avait plus de nouvelles depuis plus d'un an de celui qui avait réussi à faire chavirer son coeur. Parce que la France lui faisait tellement penser à lui, qu'il n'avait désormais plus vraiment l'envie d'y aller. Pourtant, il aurait aimé se rendre au pied de la Tour Eiffel pour voir cette fameuse grande Dame si mondialement connue ! Le sourire de Nayden perdit peu à peu de sa splendeur sans même qu'il ne s'en rende compte. Son regard se voila d'une tristesse qui, même si elle ne lui saignait plus aussi violemment le coeur qu'avant, était encore suffisamment présente pour qu'elle soit notable aujourd'hui. Nay' allait bientôt avoir 22 ans. Là encore, il devrait célébrer un évènement qui allait marquer l'absence du français. Soudainement silencieux, le russe avala une seconde gorgée, dictant pour la forme les mérites du thé japonais.
Codage par Libella sur Graphiorum



Click HERE for party hard !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le village St-Adams :: Blocs appartements :: Résidence Adams's Den :: Appartement d'Aeden Prescott-