Vincent Lancaster
avatar
Messages : 15


Master Enseignement, Education et Formation

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Sun 17 Sep 2017 - 21:59
Il était tard, comme d'habitude. J'étais habitué à voir la lune dans le ciel. C'était le moment de se casser de ce putain de pensionnat. J'en revenais pas que je sois obligé d'avoir une chambre tandis que papa vivait en ville ! C'était chiant, mais tellement chiant de devoir respecter ces règles et ce couvre-feu digne des poules. Non, mais ils croyaient quoi ? Je vais pas leur dire : " Ah ouai, je vais éteindre la lumière, bisous kissous, à demain. " NAN, juste NAAAN. Et... J'avais des trucs à voir. Enfin, un truc à voir. J'ai même pas mangé pour pouvoir le faire.

Le sex-shop était là, devant moi. Moi je le voyais mais, personne pouvait me voir puisque je me cachais dans une petite ruelle. C'était pas la première fois et ce serait pas la dernière fois. Je fermais à moitié mes paupières, tel un chinois pour bien distinguer les produits en vitrine. C'était soft, c'était surtout des affiches subjectifs pour ne pas choquer les patients. Je savais ce qu'il y avait dedans, grâce à ma collection, mon trésor. Ma collection de porno construite depuis pas mal d'années. J'avais pas attendu d'être majeur pour dire " Oui, je certifie être majeur pour voir ce contenu masqué ". Les garçons jouaient avec les filles. Les filles suppliaient les garçons. Bien sûr, c'était pas toujours comme ça. Et rarement, il y avait que des meufs ou des mecs. Je connaissais pleins de trucs, les plugs, les godes, les sous-vêtements hots, les costumes, les poopers. On pouvait pas me surprendre... Mais je voulais les voir de mes propres yeux, sniffer discrètement du poopers. Attends, faut me comprendre ça rend fou les mecs et les nanas, ça me rendrait fou moi aussi ? Je voulais vraiment y aller mais... J'osais pas.

J'attendis dix minutes après le passage d'un mec pour m'assurer que personne n'était dans la rue et que personne ne viendrait. Là, j'en ai profité pour m'approcher de la vitrine et la regarder, main dans les poches, prêt à dégainer mon téléphone pour faire style d'envoyer un SMS. Je portais un jean slim, des chaussures de villes, un t-shirt blanc et une chemise noir en cuir. C'était classique. Je jouais un peu avec mes boucles d'oreilles tout en regardant encore une fois les affiches. Je les connaissais par coeur... Mais j'assumais pas putain ! Je voulais pas être un pervers aux yeux de la société. T'imagines si t'avais déjà des clients ? Genre des connaissances, comme Nayden, ou des camarades du club d'astronomie. Pire ! Mon propre père ? Non, je pouvais pas rentrer... Je commençais déjà à faire demi-tour. Ce serait pas ce soir que j'oserais.
Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Mon 18 Sep 2017 - 14:02
Je regardais l'ampoule du lampadaire clignoter. Les mains dans les poches, une clope au menthol au coin de la babine. Shadow, mon persan angora blanc aux yeux verrons sur l'épaule s'agrippait à ma redingote noir comme une echarpe. Je n'aimais pas l'automne. La nuit tombait plus tôt. Les ruelles se vidaient... Le temps ne se decidait pas entre froid ou chaud. Je jettais ma cigarette dans une bouche d'égout. Avant d'arpenter l'allée menant au Beluga. Je ne pouvais décemment pas me plaindre de ma saison estivale. Entre le bal mascarade et la soirée coquine, j'avais largement fait mon boeurre. Mais je n'avais encore aucun recul sur les chiffres que je ferai cet hiver. Mais à n'en pas douter, ici comme ailleurs en Angleterre, les clients seront plus "frileux" à sortir l'hiver... Il ne me restait plus qu'à miser sur Hallowen et noêl et à esperer que le sexe shop et le salon de tatouage restent rentables. D'ailleurs en parlant de sexe shop...

Je m'arrêtais sur le trottoir d'en face. Etudier le comportement de la clientèle à son insu était tout aussi intéressant que d'avoir son opinion. Comme tout magasin de ce genre, j'étais tenue à m'en tenir à la réglementation. Ce que je devais montrer dans la vitrine devait rester "soft". J'avais pris partie d'ammenager la vitrine de façon trés "suggestive" et je l'esperais, ne laissant aucun doute sur la nature de ce que je vendais ici. A savoir du matériel pour le sexe à vocation plutôt hard. La vitrine n'etait pas s'en rappeller le revêtement velours pourpre matelassé de l'interieur d'un cerceuil avec des illustrations encadré de V.Frances et L.Royo plutôt osée avec quelques jouets metalliques finement ouvragés. Un univers gothique luciferien ou steam punk chic. Je balançais quelques fois entre les deux. Mais ce que je voulais c'était retenir l'attention du client et proposer autre chose que ce qu'ils pouvaient trouver partout. Je ne donnais pas dans le made in china. Aux exeptions prêt de quelques kit "de base" et de "classiques" indemmodables. Bien sur... comme nous étions à St Adams, bon nombre de mes produits s'adressaient surtout aux hommes. Solo ou duo ou... pourquoi pas plus. Aprés tout.

Je sortis un porte cigarette en argent ciselé de ma poche et tirais un nouveau tube pour le porter à mes lèvres. J'en embrasais l'extrémité. M'amusant de l'air inquiet du type qui regardais frequemment de droit à gauche pour... surveiller?. S'il avait honte de regarder ce genre d'article... que devrais-je dire d'en être le proprietaire? Si on partait du principe que la majorité de la population était masculine, coquine, gay et friquée?... Que j'allais me faire les couilles en or! Quand je vis ce "potentiel" client, faire ce que je voulais pas qu'il fasse devant ma boutique. Reculer?! Pas question! Je traversais la route, depassant les véhicule qui devaient me cacher de sa vue jusqu'ici. Juste à temps pour m'interposer entre lui et la chaussée. Je l'arrêtais:

-Vous avez l'heure s'il vous plaît?

J'attrappais son regard dans le mien. Pourquoi faire original quand une vieille méthode fonctionnait bien? Qquand il releva sa tête vers moi, je pris tous mon temps pour le dévisager. Je n'étais pas du genre farouche. Ce mec n'était pas "beau" à proprement parlé mais il avait de la gueule et un charme fou. J'aimais la façon dont il etait habillé. Je le trouvais vraiment craquant. Mais je me demandais bien quelle âge il pouvait avoir pour avoir encore peur de se faire engloutir par un sexe shop! Je lui designais la boutique derrière lui de ma main gantée de cuir.

-Vous avez déjà visité?...

Je jettais ma cigarette dans un caniveau cette fois et poussais la porte avant de lui faire un signe large pour l'inviter à entrer dans une demi sourire:

- Il parait que la déco est trés sympa... vous venez?
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Lancaster
avatar
Messages : 15


Master Enseignement, Education et Formation

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Mon 18 Sep 2017 - 23:42
Les présentoirs collés contre la vitre était intéressant. Moi je regarde que des pornos. Je m'amuse pas à pousser le vice à aller jusqu'à passer des heures sur internet à me renseigner sur les types de jouets qu'on vendait. Et dans ces films, on te montrait juste comment ça faisait plaisir pas : " Coucou les mecs et les filles ! Alors, aujourd'hui je vais m'introduire ce magnifique gode gothique avec des petites pointes inoffensifs pour mon intimité ! Il est tout doux ! " Non, les enjoy phoenix sur le sexe n'avait pas encore envahi Youtube. Du coup, j'étais curieux mais, ça m'attirait pas tellement car ce n'était pas l'aspect qui m'intéressait le plus. Ca craint, on avait peut-être raison quand on me traitait de pervers...

L'heure ? Are you kidding me blondasse ? On est dans une rue déserte depuis dix minutes et c'est maintenant que tu te pointes pour me demander l'heure ! ? Quand je suis perdu dans mes pensées à m'interroger sur les jugements d'anciens amis sur ma passion chelou. Je l'ai pas vu arrivé cet inconnu. Je pouvais pas sortir mon téléphone et faire genre que j'écrivais un message sans en avoir rien à foutre du sex-shop. J'avais les yeux perdus sur la vitrine, mon nez presque collé au verre. C'était mort... Enfin... Heureusement que c'était un homme. Il semblait pas être pensionnaire. Il était pas moche non plus. Grand, blond, habillé avec classe. Si j'étais pas hétéro, je le trouverai bandant. Heureusement qu'il était beau d'ailleurs. Imagines deux secondes que c'était le vieux dégueulasse qui aurait vu en moi de la chaire fraîche... Brrr... Ca fait froid dans le dos.

" L'heure... Euh... Ouais attends ! " Le vouvoiement c'était pas mon truc. Le téléphone affichait une heure assez tardive. " 22H31, ouai c'est ça, regardes ! " * Dis-je en tendant mon téléphone dans sa direction avant de le ranger. En y repensant, c'était chelou un mec sans heure, sans téléphone ? Ca existait encore en 2017 ?

" Visiter ? Moi euh... Non... En fait je passais par là tu vois... Je cherches pas à rentrer dans le sex... " Ok. Je dis ça au moment où il ouvre la porte. Genre j'ai pas le temps de dire : " Non merci au revoir " que je suis au pied du mur. Soit je fais mon lâche et je cours comme une fillette jusqu'au pensionnat pour ne revenir que dans trois mois, soit je rentre avec un parfait inconnu dans ce que je considère être le temple du vice : mon temple à moi. Réfléchis Vincent, réfléchis... Ok... On va rentrer !

" Ok j'ai rien dit. On va visiter ensemble. Que visiter. J'espère qu'il y a pas d'autres clients... Je... Veux rester discret. Tu vois les mecs qui s'assument pas car ils sont en couple avec une nana ? Ben c'est E-X-A-C-T-E-M-E-N-T ça pour moi  " Pourquoi je rougis comme une merde ? Ah ouai, sans doute parce que je rentre avec un mec canon dans un lieu que je kiff tandis que Sandrine peut pas être au courant, car elle est pas dans cette ville. Trop de boobs pour le règlement.

" Par contre. Tu peux arrêter de me vouvoyer ? J'ai que 20 ans. Ca me gêne, même si c'est par politesse. J'ai clairement compris. Et toi ? Tu connais ? T'es un habitué ? Parce que du coup, je vais t'avouer que tout ce qui est utilisé exclusivement par les gays ou entre hommes... Ben je connais pas trop... " Ben en fait, ça me paraissait une bonne idée de parler de mon hétérosexualité et de ma curiosité en manifestant clairement de la gêne. Mes joues étaient sans doute rouge et je parlais vite. Mais en y repensant, c'était pas ce que kiffait les gays expérimentés ? Pervertir un autre homme innocent ? Mais étais-je innocent ? Je crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Tue 19 Sep 2017 - 15:14
"-Vous avez l'heure s'il vous plaît?
- L'heure... Euh... Ouais attends ! "
Le "tuvoiement" me fit sourire. Je le regardais pencher son visage au dessus du telephone. " 22H31, ouai c'est ça, regardes ! " J'acquiescais et tiré légèrement la manche de mon manteau pour decouvrir mon poignet et consulter ma montre avant d'hocher la tête. J'etais donc à l'heure pour l'ouverture du night club qui se faisait par l'autre côté du bâtiment. Puis, je relevais mes yeux gris sur lui "c'est ce que je pensais... Je retarde un peu." J'etais à cheval sur la ponctualité pour mes employés. Je me devais d'être à l'heure de mon côté. Même si concrétement, mon travail consisté surtout à coordonner tout le monde. Ou... comme ce soir. A remplacer certains membres du personnel en cas de manque crucial d'effectif. Ce soir, je devais tenir le sexe shop jusqu'à deux heures du matin. L'un de mes vendeurs tombait régulièrement "en panne"... surtout depuis qu'il avait son nouveau petit ami. Je me trouvais de plus en plus souvent à devoir assurer les heures de magasin de nuit.

"- Vous avez déjà visité?...
- Visiter ? Moi euh... Non... En fait je passais par là tu vois... Je cherches pas à rentrer dans le sex... "

Je pressais la poignet avant d'ouvrir la porte et de faire signe au jeune homme d'entrer. Je captais son instant d'indécision. J'allongeais un grand sourire mâlin. Allons allons... Il n'allait tout de même pas me la jouer poule mouillé? Je jettais ma clope dans le caniveau avant de l'encourager:
"- Il parait que la déco est trés sympa... vous venez?" Le gamin se décida enfin à me suivre. Je refermais la porte de la boutique derrière lui dans un leger tintement de carillon. Puis je posais le matou par terre avant de retirer ma veste longue. Je portais dessous un costard blanc taillé mafia par dessus sur une chemise noire. Je sortis une paire de lunette legerement fumée rose pour les mettre sur mon nez avant de passer une main dans mes cheveux blonds dont certaines mêches etaient decolorés. Je lui jettais un regard en coin. Toujours amusé. Il paraissait à l'aise comme un poisson dans l'air. Je l'ecoutais s'emberlificoter dans son gêne. Trés amusé!

" Ok j'ai rien dit. On va visiter ensemble. Que visiter. J'espère qu'il y a pas d'autres clients... Je... Veux rester discret. Tu vois les mecs qui s'assument pas car ils sont en couple avec une nana ? Ben c'est E-X-A-C-T-E-M-E-N-T ça pour moi  " ... Jusqu'à l'entendre débiter des bêtises. Lui? Hétero? Mon gay-dar m'aurait trompé? Je lâchais un rire doux mais pas moins narquois. Quel hétéro aurait le cran de se ramener à St Adams a moins de ne pas avoir envie de mettre son hétérosexualité à l'epreuve? Je le regardais s'empourprer. Je trouvais ça adorable. D'autant plus touchant que je n'étais plus capable de ressentir ce genre de "gêne". J'aimais sa confusion. "Peut-être que vôtre... belle... " Je mettais mon poing devant mon sourire pour cacher... mon septicissme. "...Apprécirait. Que vous l'emmeniez choisir quelque chose dans un tel endroit?" Je lui designais une étagère prêt de la caisse ou mon employé semblait finir de compter sa caisse. Dessus il y'avait des petites boîtes metallisé qui contenait des poudres comestible colorées, parfumées et sucrées à appliquer avec une plume sur la peau. Je n'utilisais pas ce genre de truc. Mais ça se vendait bien. Surtout pour les frileux de l'erotisme. Quant il me dit:

" Par contre. Tu peux arrêter de me vouvoyer ? J'ai que 20 ans. Ca me gêne, même si c'est par politesse. J'ai clairement compris. Et toi ? Tu connais ? T'es un habitué ? Parce que du coup, je vais t'avouer que tout ce qui est utilisé exclusivement par les gays ou entre hommes... Ben je connais pas trop... " Je marquais un leger mouvement de surprise quand il me demanda de le tutoyer. Je lui repondais simplement et sans détour: "Ce n'est pas par politesse... Mais par galanterie. Le "vous" va à merveille à la poesie... Tu ne trouve pas?... Pour ma part je m'appelle Monsieur Hartmann." J'avançais ma main vers la sienne pour la serrer. Et je  laissais un instant de suspend, mon regard dans le sien pour mesurer son courage. Par ce que le reste de sa demande - paradoxale - m'avait fortement amusé. Est-ce qu'il ne venait pas de me dire qu'il était curieux concernant les articles gays? ... Un futur adepte peut-être? On avait jamais trop de nouveaux clients.

L'employé quitta le comptoire avec son manteau dans les bras. L'enfilant en vitesse. A mon niveau il s'arrêta et déroba un baiser à mes lèvres avant de poursuivre son elan vers l'entrée, ne me laissant pas le temps de lui répondre: "Salut patron! A demain!" Je le regardais filer en souriant amusé. Avant de me tourner vers Vincent: "Il fait toujours ça!". J'allais posé ma veste en travers du tabouret haut derrière le comptoire puis je me tournais vers les rayonnages. Indiquant comment etait organisé le rangement: "Plaisir duo... Plaisir solo.... Bondage... Vidéo... déguisements... " Je m'arrêtais devant un article, le best seller de mes ventes il s'agissait d'un jouet baptisé du nom d'Aneros. Un plug d'une forme particulière, specialement conçu pour stimuler la prostate. Je lui envoyais la boîte blanche dans les mains. L'objet etait visible à traver une fenêtre transparente et les explications etaient annotés sur le packaging.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Lancaster
avatar
Messages : 15


Master Enseignement, Education et Formation

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Tue 19 Sep 2017 - 16:51
Il était bien habillé cet homme. C'était vrai. En plus ces drôles de lunettes lui allaient bien. Ce n'était pas mon style d'accessoire, c'était "too much" mais, sur ce blond, ça lui allait comme un gant. J'essayais de deviner son âge. Il était plus vieux que moi je pense, d'au moins cinq ans, peut-être plus. Ce n'était pas un pensionnaire, son visage ne m'était pas familier. Alors, je suivais clairement un inconnu dans en endroit qui me faisait rêver. C'était un peu de la folie en y repensant... Désolé Sandrine... J'ai pas trop anticipé tout ça...

J'avais pas anticipé qu'en rentrant, on verrait un employé de mon âge. Lui, il pouvait me connaître. Enfin, si on réfléchissait logiquement, il devait se montrer discret vis-à-vis de sa clientèle. Personne à part lui et le blond saurait que je suis rentré ici. Un autre client pouvait aussi nous surprendre, nous gêner. Au pire je pourrai sortir une excuse bidon... Qui expliquerait pourquoi je suis dans ce sex-shop. Mouai, en fait il fallait espérée que personne ne vienne. Tout simplement.

" La belle ? Je sais même pas si elle aime mon propre corps. On a encore rien fait à cause de la distance. On a pas le temps de bien préparer la chose. Autant, la belle crierai de peur, me gifflerait et se casserait si elle était avec nous " Ouai, c'était une facette de sa personnalité que je connaissais absolument pas. Bien sûr j'étais intrigué mais, je pense, non, j'étais sûr que Sandrine était une fille classique au lit. C'était pas grave, parce que elle était douce, avait du caractère et comprenait ma boulet attitude. C'était le plus important pour moi... Enfin... Je crois... Parce que mon coeur, lui, il était pas de cet avis là. Il battait la chamade tandis que mes yeux regardaient partout.
Je connaissais pas mal de produits, bien sûr les godes et les plugs classiques mais, les déguisements de policiers et des autres corps du métiers étaient bien faits. Les petites fioles c'était sûrement du poopers. Ca coûtait cher pour la quantité ! Après je voyais aussi ces sous-vêtements hots, sexy. Le truc qui te moule bien la queue, qui la rend plus imposante. J'avais pas encore eu l'occasion d'en acheter... Peut(être que ça allait changer. On aurait vraiment dit un enfant qui regardait partout dans un magasin de bonbons. En parlant de bonbons, c'était pas des sous-vêtements qui se mangeaient pour dénuder son partenaire au fond là-bas ?

Et devant moi une scène de dingue eut lieu. L'employé quitta le magasin en laissant un baiser sur les lèvres de l'inconnu. Patron ? HOLY SHIT. C'était le patron du commerce qui m'avait invité à y entrer ! Le salaud, il avait tout prévu ! En plus son explication du vouvoiement c'était compréhensible. J'avais pas les yeux grands ouverts par leur baiser, ça, j'y étais habitué, mais par le mot "Patron"

" Patron ? Ah ouai d'accord. Vous auriez dû commencer par là. " Ouai, je le vouvoyais tandis que je venais de lui demander de pas le faire. C'était gênant et assez con de ma part en y repensant. Puis là, il me donna une boîte, je l'ai attrapé au vol avec maladresse avant de regarder à l'intérieur et de le lire. Massage de la prostate ? Okay d'accord, je comprenais ou ça allait. Je connaissais la prostate, le point G des garçons askip. Je lisais, curieusement tous les conseils d'utilisations. C'était bien détaillé. A chaque fois je levais les yeux vers la porte d'entrée, prêt à balancer la boîte par dessus le bureau pour pas qu'on me voit intéresser par un truc comme ça. C'était tout de même... Attrayant ?

" Ouai je vois... Vous avez des aphrodisiaques ? Genre du poopers. Je crois en avoir vu. J'ai lu sur internet que ça rendait fou n'importe qui. Vous confirmez ou pas du tout ? " Autant ne pas perdre du temps pour perdre du temps dans ce lieu, l'avis d'un expert, c'était toujours intéressant. "
Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Wed 27 Sep 2017 - 15:33
" La belle ? Je sais même pas si elle aime mon propre corps. On a encore rien fait à cause de la distance. On a pas le temps de bien préparer la chose. Autant, la belle crierai de peur, me gifflerait et se casserait si elle était avec nous " Si elle aimait son... ? Mais comment pourrait-elle ne pas l'aimer? A moins d'être lesbienne bien sur. Et encore, j'avais beau être gay-gay-gay à fond. J'etais foutu de reconnaître une belle femme quand j'en voyais une. Même si j'etais pas foutu de bander devant! Je dévisageais Vincent, ce type etait tout de même un peu etrange? Pour pas dire incohérent. Est-ce que c'etait d'être dans un sexe shop qu'il se comportait si maladroitement? Ou est-ce que ... Je le destabilisais?

L'homme se tourna vers mes articles pour les passer en revu. D'une chiquenaude je remontais mes lunettes sur mon nez. Il semblait visiblement trés intrigué par mes shooter. Je me demandais ce à quoi il pensait en cet instant? Me prennait-il pour un espèce de... vendeur de drogue? Lui regardais mes articles, mais moi je regardais lui. Une légende urbaine disait qu'il n'y'avait rien de plus exitant qu'un hétéro... Y'avait peut-être du vrai... Mais y'avait aussi les puceaux. Je regardais sa nuque comme un loup devant un agneau naïf. Quand un baiser fugace se posa sur mes lèvres. Me sortant de ma contemplation. Il ne s'agissait pas de mon petit copain. Déjà par ce que je n'en avais a proprement parlé jamais vraiment eu. Ensuite par ce que nous avions couché qu'une seule fois ensemble et que peu aprés il avait fait une rencontre. Le smack était plus un jeu, un signe d'affection qu'autres choses. J'avais pas mal d'amant "en cours", je ne courrais pas particulièrement aprés celui-ci. Si bien que je ne faisais rien de particulier visant à le detourner de son petit ami. Je laissais venir. Quand la remarque du visiteur ramena mon attention à nouveau sur lui.

" Patron ? Ah ouai d'accord. Vous auriez dû commencer par là. "

Je sortais la petite boite metallique argenté de la poche de mon gilet qui couvrait encore ma chemise. Puis je calais une clope au coin de mes lèvres. Je l'allumais. Je n'avais que foutre des lois anti-tabac. Je ne considérai pas que mon magasin etait "un lieu publique" à proprement parlé. Je prisais quelques bouffées de fumer mentholé. Je me tournais vers les articles à la recherche d'un objet... " de découverte". Je lui jettais un article soigneusement empaqueté dans les mains. Je lâchais un halo de fumée en le regardant lire. Silencieux. Ce type avait enfait, l'allure d'un futur trés bon client...Il m'intriguait enormément. Quand il se tourna une fois de plus vers les fiole de shooter. Décidément... Quand il me posa enfin la question qui lui brûlait les lèvres.

" Ouai je vois... Vous avez des aphrodisiaques ? Genre du poopers. Je crois en avoir vu. J'ai lu sur internet que ça rendait fou n'importe qui. Vous confirmez ou pas du tout ? " Je hochais la tête négativement. Enfait, cela depandait ce qu'il appellait "devenir fou". S'il parlait d'une metaphore alors oui. C'était un aphrodisiaque trés puissant. Mais s'il parlait de deterioration mentale, je n'étais pas d'accor du tout. A moins d'en faire consommation à haute dose. Le problème du poppers résidait ailleurs... : "Pas du tout... enfait, le popper est un produit odorant qui se consomme par inhalation. Il suffit de l'ouvrir dans une pièce." J'attrappais un "Apple Juice"... Je le trouvais pas mal pour débuter. Il n'etait pas excesivement fort et surtout ils avaient corrigé la recette, elle s'avérait un peu moins nocive. "C'est une substance euphorisante, aphrodisiaque. Les consommateurs peuvent esperer un meilleur orgasme. Un retardement de l'ejaculation... et..." Je le regardais avec un sourire tout aussi canaille que carnassier... "ça desinhibe et... ouvre des "perspectives" interessantes... " Je lui jettais la fiole dans le creux d'une de ses mains. "Cependant... Les effets secondaires sont sévères. Migraine, perte momentanée de la vue, irritation des voies respiratoires..."

Le poppers c'etait bien sympa. Comme toutes les drogues. Mais ça restait absolument a consommer avec modération. Je donnais un coup de menton en direction de l'aneros qu'il tennait toujours dans ses bras. " C'est pas incompatible avec ton joujou... " Puis je passais derrière lui pour remettre des boîtes en place avant de poser une main sur son épaule. Je lui murmurais alors à l'oreille pressant ma joue contre la sienne en ronronnant interieurment. Je lui sussurais alors à l'oreille Mon corps frolant ses fesses. " Je te les offres... Tu sauras comment t'en servir ou est ce que tu voudrais de l'aide?".
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Lancaster
avatar
Messages : 15


Master Enseignement, Education et Formation

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Mon 9 Oct 2017 - 15:56
Je me souvenais de ce conte de fée pour enfant. De ce gentil petit chaperon rouge dévoré par le loup, car elle était trop naïve, trop insonciente. Mon père disait souvent que c'était mon cas. Je ne le comprennais pas, préférant toujours rester insoncient que prudent. L'insonscience c'était la liberté, la prudence n'était qu'une prison. Ainsi s'échalonnait ces deux mots dans ma petite tête. Maintenant, passé la vingtaine, je commençais à comprendre mon père. Cet endroit, cette boutique, ce sexe-shop c'était la tanière du loup et ce vendeur qui était venu me chercher à l'extérieur en était l'habitant. En temps normal j'aurai fui en refusant poliement, rouge de honte mais, je restais planté là. Il arrivait à faire mouche par ses propositions et son comportement. Je fondais à vue d'oeil. J'étais sensible, car j'étais fragilisé par mes disputes répétées avec Sandrine. Plus rien n'allait entre nous. Et... Je devais avouer que les hommes étaient charmants... Que ce vendeur était charmant. J'aimais l'attention qu'il me portrait. En temps normal j'avais un fort caractère et je ne me laissais pas marcher sur les pieds mais, là, c'était différent. J'acceptais de devenir cette proie, ce petit lapin que l'on cherchait à capturer pour le savourer.

J'étais la proie qui choisissait son chasseur. Est ce que cela voulait dire que tout était fini dans ma relation ? Certainement mais, je n'osais pas l'avouer à ce moment-là, me concentrant sur ma curiosité, sur mes désirs et sur tous ces rêves secrètement fantasmés devant les vidéos pour adulte, je répondis enfin, d'une petite voix, légèrement tremblotante à mon interlocuteur

" Je voudrai... De l'aide... J'ai peur de me faire mal, de ne pas apprécier et d'en ressortir traumatisé "

Cette phrase mêlait mensonge et vérité. Je ferai tout mon possible pour aimer cela, pour aimer ce traitement que je m'auto-infligerai. Car, je savais parfaitement l'effet du poopers et je m'imaginais très bien l'utilisation de cet objet qui m'était inconnu. Oui, je savais toute cette théorie et à chaque propos, à chaque détails qu'avait ajouté l'homme, je m'était contentés de faire oui de la tête tandis que mes doigts jouaient avec le poopers, le serrant contre moi, comme un trésor précieux que je ne voulais pas lâcher. Avec ou sans offrande, cette fiole partirait avec moi.
Toutefois, je devais avouer que je ne connaissais pas tous les détails, notamment quand il s'agissait de marque, d'effets secondaires. Je nageais en plein dans le fantasme sans réellement faire preuve de réalisme dans ma réflexion.

" Vous voulez bien m'apprendre... Enfin, si ça vous dérange pas. "

Cette voix encore hésitante, remplacée par une autre, plus ferme

" Mais, cela doit rester entre nous. Je ne veux que personne le sache. Je ne veux que personne sache que je suis venu ici, que je vous ai parlé et que j'ai essayé certains jouets... Excitant. "

Bien sûr que c'était excitant, ça se voyait certainement à travers mon pantalon, une bosse devait être apparu. Je n'étais pas membré comme Rocco Sifreddi mais, à ma manière, je savais que je me défendais. Alors oui, je bandais et oui c'était clairement visible sous mon jean. Cette situation était totalement kiffante ! Mes yeux, hésitants, regardaient sans arrêt, tour à tour, la porte d'entrée et le vendeur. Il devait prendre une décision, rapidement. Alors, pour le presser j'ajoutais.

" Je... Pourrai vous remercier aussi dans un échange de bons procédés, en échange... D'argent... " Oui, j'avais pensé à autre chose, à payer d'une manière plus naturelle mais, au dernier moment, je m'étais abstenu. Je ne voulais ni choquer, ni décevoir. Je ne me donnais pas au premier venu et je ne voulais pas lui donner cette illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

" Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!!

MessageSujet: Re: " Rentres... Putain rentres... " (PV : Tony) !!!/Yaoi Hard/!!! Thu 16 Nov 2017 - 18:41
" Je voudrai... De l'aide... J'ai peur de me faire mal, de ne pas apprécier et d'en ressortir traumatisé "
Hey!!! Y'a des jours qui méritait d'être vécu... Celui-là en etait un par exemple! C'était dit d'une naïveté si insolente et provocatrice que ça en était presque "touchant". J'allongeais un gigantesque sourire. Avant qu'il ne tombe. Est-ce que ce gamin se foutait de moi? Ou est-ce que c'était réellement possible d'être aussi candide? Le sourire me revint aux babines. Peu importe. J'etais joueur. Vraiment joueur. " Vous voulez bien m'apprendre... Enfin, si ça vous dérange pas. " Me dit-il. Ce mec était desarmant. Se rendait-il compte de l'effet qu'il pouvait faire dans mon pantalon? Bien sur que j'voulais bien incarner le rôle de sensei quand il le voudrait! Il m'offrait la possibilité de devenir mon nouveau jouet. Comment refuser? Je le regardais, un peu tendu sur son matos. Il semblait quand même pas trop sur de lui. Se pouvait-il qu'il soit réellement puceau? Je veux dire... Sans expérience sexuelle du tout? On etait dans un sexe shop ici. Et sans me vanter... j'étais un professionnel du sexe. Rare etaient ceux à le savoir mais j'avais une longue carrière d'hôte derrière moi. Et oui... les hôtes couchaient bien avec leurs clients pour peu qu'ils paient. Et cher. Maintenant je vendais "mes" hôtes. J'étais passé de l'autre côté de la barrière. Quant il ajouta. Plus ombrageux.... J'ecoutais attentif

" Mais, cela doit rester entre nous. Je ne veux que personne le sache. Je ne veux que personne sache que je suis venu ici, que je vous ai parlé et que j'ai essayé certains jouets... Excitant. " Je partis d'un léger rire en me touchant le menton: "Mais enfin jeune homme... Nous sommes dans un sexe shop. La discrétion est élémentaire ici." Je sortais une boite argentée de ma poche et en extirpais une cigarette avant de la mettre au coin de mes lèvres. Mon regard de loup accroché à sa carcasse. Il ferait un joli hôte... Moui... pourquoi pas. J'embrasais l'extremité de ma cigarette, une odeur mentholée emplit la pièce. Mon regard un peu lourd déclina sur lui, sur un detail plus particulierement de son jean. Je me mordais le coin de la lèvre en réfléchissant. Quant il me dit: " Je... Pourrai vous remercier aussi dans un échange de bons procédés, en échange... D'argent... " J'eu un leger haussement de sourcil... Pas sur d'avoir bien entendu tant ça me paraissait incroyable. Il me proposait de l'argent pour... m'occupper de lui?  Un rictus nerveux passa sur mon visage. J'ecrasais ma clope dans un cendrier. Avant de contourner le comptoire.

Je posais ma main sur son épaule. L'opressant un peu entre mes doigts. J'étais légèrement plus grand que lui. Je le regardais avec malice et chaleur. Je lui lançais d'un ton taquin: "Tu n'as pas la moindre idée de ta valeur on dirait... N'est-ce pas?" Je levais ma main doucement vers son visage, caressant le coin de ses lèvres d'un effleurement du pouce. "C'est plutôt moi qui ai envie de te gâter... Enfait... J'ai même un job pour toi." Je passais ma main à l'arrière de sa nuque avant de glisser mes doigts à la racine de ses cheveux. Un job pour lui dans une entreprise comme la mienne c'etait facile a trouver... Cependant avais-je vraiment envie de le partager?... Pas si sur. En attendant... Je crispais legerement mes doigts dans ses cheveux. "Enfait..." Je jettais un oeil à ma montre. "Je crois que je vais même pouvoir fermer le magasin un peu plus tôt ce soir." Ce disant. Je le lâchais pour aller donner un tour de clef puis baisser le store à l'entrée. Ce soir on etait un soir de semaine, probablement raterai-je peu. Voir "pas" de client.

J'eteignais la lumière du sexe shop et l'enseigne exterieur. Puis, je revenais vers le jeune homme. Il etait resté planté au milieu de la pièce. Je l'attrappais par le col pour le tirer dans l'arrière boutique. Une partie avait été amenagé en salon de tatouage. Je prennais les affaires qu'il avait dans les bras et les posais sur le petit comptoir. Prêt d'une caisse enregistreuse. J'appuyais sur la pédale de la table hydrolique pour la baisser. D'un geste, je l'invitais à s'y assoir. Seul les led des tableaux et decorations bleu, rose, vertes, jaunes fluo nous permettait de nous entrevoir. Je contournais la table, arrivant dans son dos et posais mes mains sur ses épaules. Je me penchais vers lui. Effleurant ma barbe renaissante contre sa joue. Respirant son odeur comme un chacal. Puis, je glissais mes mains sur son torse avant d'attrapper sa veste et de la faire tomber le long de ses bras. Je la lui retirai et l'envoyait dans un fauteuil. Mon nez s'engouffrant maintenant dans le creux de son cou... Ma main arrachant le bas de la chemise de son pantalon avant de passer dessous. Froissant les étoffes, faisant sauter les boutons. Je lui murmurais doucement: "Il faut que tu commence par te mettre à l'aise... "

Disant ça je descendais d'une caresse appuyée le long de sa cuisse avant de remonter face interne puis d'empaumer ses bourses à travers l'etoffes. Mon poignets frictionnant doucement la verge que je devinais. Pour un hétéro je trouvais qu'il bandait dur au vu des circonstances. Moi même, j'en menais pas large. J'avais vraiment envie de retourner ce type et de le prendre fermement... Maiss c'était pas les règles du jeu de ce soir... concrétement. C'était juste un client qui voulait apprendre comment utiliser ses jouets... Je le lâchais brusquement avant d'aller au comptoir et de commencer à déballer: "Deshabille -toi." Lui dis-je. Puisant en mon fort interieur pour ne pas revenir sauter sur ce type tout en preparant. Les objets que je vendaient étaient tous vendus avec des echantillons de lubrifiant et de nettoyant. Même si c'etait vendu stérile c'etait recommandé de nettoyer avant le premier usage. Ne serait ce que pour depoussierer. J'ouvrais ensuite un linge en papier sterile nomalement pour poser le matos du tatoueur dessus et le posais sur une tablette roulante puis posé le sex toy dessus. J'enfilais ensuite des gants en vinyle. Noirs puisque eux aussi servaient normalement au tatoueur. Je regardais mon client. Devinant les courbes clairs de son corps parfaitement sous cette lumière fantômatique nan sans rappeller les boîtes de nuit. Il était beau. Bien proportionné. J'avais envie de le toucher, de le goûter, de le mordre et surtout de le lecher... Mais je devais me tenir. Aprés tout ne m'avait-il pas demandé une intervention "professionnelle"?

Je poussais ma disserte jusqu'à la table et posais une main sur sa nuque... griffant doucement. Observant sa peau frémir. Mon gant poudré glissait sur sa peau douce à merveille... "Pour commencer il faut te detendre...". Je m'asseyais sur le tabouret haut puis je prennais le flacon de poper avant de l'ouvrir dans la pièce. L'odeur... trés forte... embauma la pièce et une sensation de chaleur s'empara immédiatement de moi... J'étais habitué à ce genre de produit et pourtant je me sentais bien vite partir. A commencer par la notion de pudeur qui n'existait plus. "... Met toi dans une position confortable... et commence à te branler." Je me penchais jusqu'à son oreille lui murmurant : "Met y bien du coeur... Oublis pas que je te regarde"


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le village St-Adams :: Sex-Shop / Salon de Tatouage-