Joachim Anson
avatar
Messages : 9


Journaliste

Un service pour une seconde vie || [PV Jean]

MessageSujet: Un service pour une seconde vie || [PV Jean] Mon 11 Sep 2017 - 23:32
détails
Un service pour une seconde vie
Ou le débriefing déterminant !
ft. Jean Campbell
Ʃkaemp はは ™


Cela fait maintenant deux heures que les brouillons s'empilent sur le coin de son bureau. Des ébauches en tout genre, des idées pour de futurs articles, des débuts de rédactions qui seront certainement mis à la poubelle d'ici quelques heures. Ce n'est pas très écologique c'est vrai, il devrait plutôt utiliser un ordinateur pour recommencer sans faire de gaspillage certes, mais le cliquettis d'un clavier ne valent ni l'odeur, ni le toucher agréable du papier sous les doigts. Dans ce grand loft où il habite seul depuis quelques années, Joachim apprécie entendre la mine de son crayon griffonner encore et encore les pages qui s'étendent autour de lui. Le roux aime tout particulièrement ce calme reposant qui domine son logement lorsqu'il est en train de travailler. De manière générale, il n'aime pas le bruit, sauf quand son petit frère vient lui rendre visite et animer son quotidien. Entre ce silence qui le ressource et la douce odeur du café bien chaud qui titille ses narines, Joachim ne peut que se sentir bien.

Ayant fini de travailler pour cet après-midi, l'anglais pose son regard sur l'horloge suspendue au mur faisant face à son bureau. Il décide de s'octroyer 5 minutes de pause avant de ranger. Aujourd'hui, il doit accueillir Jean pour prendre quelques nouvelles depuis leur dernière discussion. Depuis qu'il a aidé le punk à se défaire de sa mauvaise image en tant que musicien, Joachim garde un contact régulier avec ce dernier. Le rouquin ne cherche pas spécialement à tirer quoi que ce soit de ce jeune homme qui n'a plus vraiment de moyens désormais. Au départ, il lui a tendu la main pour faire plaisir à Celian qui désespérait de voir son chanteur préféré en pleine descente aux enfers. Mais avec le temps et le nombre de fois où Jean a pu frapper chez lui, Joachim en est venu à laisser le punk passer le pas de la porte d'entrée. Il apprécie le musicien ou du moins, il n'a pas de mal à tolérer sa compagnie. Puis le voir reprendre du poil de la bête le flatte un peu. Constater que les autres lui doivent un service ou lui manifestent de la reconnaissance fait du bien à son égo.

Une fois son café terminé, Joachim se charge de ranger son plan de travail. Même si pour le coup son article est tout ce qu'il y a de plus banal, il n'aime pas partager ce qu'il fait, encore moins quand ce n'est pas fini. De manière générale, il n'aime pas qu'on fouille dans ses affaires. Alors quand chaque objet a retrouvé sa place initiale, il s'étire de tout son long et monte vers sa chambre pour enfiler une tenue plus correcte. Ce n'est pas la première fois que Jean vient, mais le journaliste préfère être à son avantage face à d'autres personnes, que ce soit un client, le facteur ou un simple inconnu. Comme il n'a pas prévu de sortir, il se contente d'un joli pantalon de ville gris perle avec une chemise cintrée bleu marine. Sa grosse montre rejoint sans tarder son poignet, il ne plaisante pas avec les accessoires, surtout quand ils sont utiles.

Fin prêt pour accueillir le punk, Joachim surveille l'heure. Il a dix minutes d'avance sur leur rendez-vous, ce qui lui laisse le temps de préparer du vrai café de colombie, torréfié tout récemment et moulu juste avant la préparation ! Joachim sait parfaitement que son café est en grande partie responsable de la fidélité du punk. Mais comment le blâmer ? Il fait le meilleur café du monde.

Lorsque le roux entend qu'on toque à la porte, il va directement ouvrir et accueille son invité en lui faisant signe d'entrer par un geste du bras.

- Bonjour Jean, vas-y entre, tu connais le chemin.


HRP : Si j'ai le courage, je ferai un plan du loft entre deux posts.



Revenir en haut Aller en bas
Jean Campbell
avatar
Messages : 368
Age : 29
Emploi : Éboueur


Musicien
Musicien

Un service pour une seconde vie || [PV Jean]

MessageSujet: Re: Un service pour une seconde vie || [PV Jean] Wed 13 Sep 2017 - 19:51
C'était, on pouvait le dire, des journées pourries et pluvieuses ! Quand on est élève, ou encore à bosser à l'intérieur, c'est déprimant, mais ça va. Par contre quand on bosse dehors avec les ordures, les tâches à accomplir sont encore plus désagréables.
Ce fut avec difficulté que Jean se réveilla ce matin -ou plutôt cette nuit- puisqu'il commençait à quatre heure du matin aujourd'hui. Pour une fois, il était levé avant Alexei. Il mangea rapidement, se prépara et prit le temps de préparer le petit déjeuner du blond, avant de s'en aller. Les heures de travail ne furent pas joyeuses, car tous les salariés râlaient du temps et il suffisait qu'un soit un peu en retard à ramasser des poubelles, pour qu'ils s'engueulent tous.
Le punk fut très soulagé quand il arriva à la fin de ses heures de travail. Il avait besoin de réconfort. Il savait que s'il rentrait maintenant à l'appartement, il n'y trouverait personne. Et puis sincèrement, il était pas d'humeur à supporter la froideur de Alexei quand le policier sera de retour ... Des fois, lui aussi avait envie de se voir préparer un repas, se faire servir, juste ne rien faire en rentrant... Mais vu que ça ne serait pas le cas, Jean décida d'aller squatter chez quelqu'un d'autre. Un ami à lui : Joachim.
Particulier le gars, mais Jean l'appréciait. Déjà parce qu'à une période où tout allait mal, il avait lu un article de ce type qui le valorisait au lieu de l'enfoncer. Chose qui avait été très rare à l'époque. Ca avait donné un bon coup de pied au cul au punk, qui s'était bougé pour rencontrer l'auteur de l'article et apprendre que son petit frère était fan de lui. Un vrai bonheur d'apprendre ce genre de chose. Et aujourd'hui c'était chez lui qu'il allait. En espérant squatter un petit moment. Au moins jusque demain à vrai dire... De toute manière Joachim vivait seul, le bleu ne voyait pas en quoi ça allait le déranger ?
Jean frappa chez son ami et la porte s'ouvrit. Joachim était classe, propre, bien habillé et sec. Alors que le punk était tout le contraire ; mouillé, sale, puant surement, encore en tenue de travail, avec un sac à dos.

« Yo mec ! »

Il le salua rapidement avant d'entrer. Il retira ses chaussures qu'il laissa à l'entrée avant de retirer sa combinaison de travail qu'il laissa aussi par terre... aprés tout...Il était donc maintenant en pantalon et en t-shirt. Toujours autant trempé.

« Jt'ai pas dit, mais j'dors ici c'soir. Alexei est pas là, c'me fait chier d'rester seul. J'besoin de râler sur mes cons d'collègues ! »Il soupira et se tourna vers Joachim et lui sourit.« T'vas pas refuser ça quand même ? J'te ferai à manger s'tu veux ! Quoique j'suis tellement mort... rah !»


Il roula des épaules, avant de s'accroupir sur son sac qu'il avait poser au sol et en sortir des vêtements propres. Et direction la douche ! Joachim lui disait de faire comme chez, alors, alors Jean faisait ! Puis c'était jamais agréable de parler à quelqu'un qui pue. Le journaliste ne serait surement pas mécontent de revoir un punk tout propre et lavé.
Une trentaine de minutes plus tard donc, Jean revint, en jogging et gros pull. Rien d'assorti et de classe, mais c'était confortable et chaud. Il alla se poser dans le canapé.

« J'ai vraiment la flemme de tout, c'pas possible. Ce temps me tue ! Peut pas arrêter de pleuvoir, putain ! »


Revenir en haut Aller en bas
Joachim Anson
avatar
Messages : 9


Journaliste

Un service pour une seconde vie || [PV Jean]

MessageSujet: Re: Un service pour une seconde vie || [PV Jean] Sat 16 Sep 2017 - 16:19
détails
Un service pour une seconde vie
Ou le débriefing déterminant !
ft. Jean Campbell
Ʃkaemp はは ™


Sérieusement, lorsqu'il ouvre la porte, le rouquin ne peut s'empêcher de se demander comment il a fait pour sympathiser avec un tel énergumène. Jean est son extrême opposé en tout points. Actuellement, entre son allure et son odeur, il ne lui manque plus que les gros chiens pleins de puces pour ressembler à ces types pas foutus de se bouger les fesses pour trouver un emploi ! En d'autres termes, il lui fait penser aux punks à chiens dont il ne supporte qu'à peine l'existence lorsqu'il a à faire en ville. Et pour cause, le musicien est lui-même un punk. Aaah...c'est vraiment pour Celian qu'il fait tout ça au départ !

Le fait de voir Jean laisser ses affaires sales en plan dans l'entrée de son loft le conforte dans cette idée. Cet homme n'a décidément aucun savoir-vivre pour une célébrité ! Le journaliste retrousse un peu ses narines face à cette scène et tourne la tête vers le punk qui lui fait bien comprendre qu'il n'a pas l'intention de ramasser quoi que ce soit. D'ailleurs, la suite de sa remarque le fait bondir sur place puis froncer les sourcils.

- Pardon ? Tu vas quoi ?

Et puis quoi encore ? Il a juste invité Jean à boire un café le temps de prendre des nouvelles, pas de squatter chez lui sans même lui demander son avis. Déjà parce que le roux a son emploi du temps à respecter et ensuite...parce qu'il n'a qu'un lit, certes grand, mais un lit quand même. Sans parler du fait qu'il n'est pas forcément d'humeur à supporter les râleries du musicien. Joachim soupire longuement en voyant son vis-à-vis s'éloigner vers la salle de bain. Il se dit qu'il aurait dû être psychologue, il se serait fait un sacré paquet d'argent tant il a le don de converser avec des personnes ayant l'envie de se plaindre de tout et de rien. Le rouquin ne s'avoue pas vaincu. Il n'a pas dit amen aux envies du punk, il est hors de question qu'il s'impose de la sorte, abusant de son hospitalité.

Joachime pose son regard sur la tenue de travail gisant sur le sol. Il laisse échapper un nouveau soupire en se massant les tempes. Il n'est pas une bonniche, alors non, il ne va pas ramasser ce truc. Si seulement il pouvait avoir une femme de ménage pour faire le sale boulot, mais dans cette foutue ville, il n'y a pas une seule de ces garses. Pour une fois qu'elles auraient pu avoir une utilité, elles sont douées dans ce domaine après tout, c'est de leur niveau.

- Je veux des femmes dans ce village ! dit-il d'un ton las avant de se diriger vers la cuisine pour mettre en route le café.

Lorsque le punk revient, propre et frais, Joachim pose sa tasse de café sur la table basse placée devant le canapé et hausse un sourcil. Il lui répond sur un ton ferme, s'asseyant sur un fauteuil en tenant sa propre tasse dans les mains.

- N'aie pas trop la flemme Jean, parce que tu me fous le bazar dès ton arrivée dans mon loft et je ne vais pas ramasser tout ça. Estime toi heureux que je ne te prive pas de café.

Un peu de respect pour son hôte quoi ! C'est la moindre des choses. Joachim pose ses lèvres sur la faience et boit une gorgée, en savourant le goût avec un petit air satisfait sur le visage. Le café...rien de mieux pour le détendre ! Le rouquin se concentre à nouveau sur son invité.

- Parle moi plutôt de choses constructives tu veux ? Comment ça va ? Je veux dire, comment ça va "réellement"?

Il ne veut pas de réponse donnée pour la forme, il n'a pas de temps à perdre avec les banalités d'usage. Joachim préfère entrer dans le vif du sujet directement, d'autant plus que son café va refroidir...et il ne veut pas qu'il refroidisse pour des choses inutiles.


HRP



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le village St-Adams :: Quartier Sud :: Quartier résidentiel :: Loft de Joachim Anson-