Reese Hamilton
avatar
Messages : 30


Master Arts

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 19:01

Nom
Hamilton
Prénom
Reese
Âge
26 ans
Classe
Art
Groupe
Outsider
Club
Musique / Art-Martiaux
Métier
Ex-militaire déclaré inapte au service
Nationalité
Anglaise
Sexualité
Bi - Uke
Avatar
Marcin - Kyoux
Goûts
Il aime Le chocolat et spécifiquement le noir, la bonne cuisine même s'il est incapable de cuisiner autre chose que des pâtes, ou faire réchauffer plat tout fait les sport de combat. Le café noir, surtout celui du matin. Tout comme la cigarette, il fume peut-être un peu trop. Les arts, tout les genre d'art. Les chevaux, il n'en a pas un mais il a fait de l'équitherapie et il est tombé sur le charme de ces magnifique animaux... Siroté un verre de whisky lors de ses nuits d’insomnie. La nuit et son silence. Il n'aime pas les bruits sec et sourd, ce qui peu lui rappeler de mauvais souvenir, le désordre
This is who I am.


My body.  Dossier N° 25289 - Taille : 1m75. Poids : 60 Kg – patient en léger sous-poids- reprise de masse musculaire depuis peu. Le patient a subis quatre opérations au bras droit et a retrouvé 90% de sa capacité. Cicatrise sur l'épaule droite de cinq centimètres. Plusieurs cicatrices sur le bras droit de quinze centimètres, de cinq centimètres, de trois centimètres. Marque de brûlure sur la jambe droite. Légère marque de brûlure sur la partie abdominale.  C'est ce que l'on peut lire sur son dossier médical, mais mis a part cela Reese est homme au physique tout à fait banal. Il a une taille tout à fait convenable pour un garçon même s'il aurait préféré avoir quelques centimètres de plus. Il fut une époque où il faisait du sport tous les jours et ses muscles était bien dessiné, mais en deux ans le jeune homme a perdu beaucoup de poids même si le regagne peu à peu, il reste quand même très mince. Au niveau du visage, le jeune homme a les traits plutôt fin et harmonieux, mais masculin. La seule chose que l'on peut remarquer de disgracieux sur le visage du jeune homme c'est les cernes qu'il a sous les yeux qu'il tente de cacher avec de l'anti-cerne.
Ses beaux yeux marron ont perdu leur éclat et leur innocence depuis quelques années, ce qui contraste avec son éternel sourire dessiné sur ses lèvres. Ses cheveux, il passe des heures à se coiffer devant sa glace. Il porte ses cheveux noirs en une sorte de crête : rasé des deux côtés, il a une mèche de cheveux qu'il met soit du côté droit soit du côte gauche suivant son humeur du jour. Il porte aussi une ribambelle de piercings : bouche (labret), oreille droite (industriel, trois hélix, lobe),oreille gauche ( hélix, lobe),et possède un tatouage sur le bas du ventre (phrase) et un sur bras gauche du poignet jusqu'à la nuque (un serpent). Ce qu'il déteste par-dessus tout, ce sont ses cicatrices sur son bras, son épaule et jambe droite. Il ne supporte pas de les voir alors il essaie le moins possible d'être totalement nu devant une glace. Son bras lui fait parfois défaut, il tremble et se crispe par moment. Il a aussi son style bien à lui qui tire vers le style punk : jean avec chaîne, rangers, t-shirt et veste de cuir. Il porte des lunettes pour lire et regarder un écran.




My heart.  
Dossier N° 25289 : Patient touché par des Trouble de Stress-Post-Traumatique depuis son retour de mission.  Les Crises de panique sont de moins en moins fréquentes, mais reste un problème majeur. Très peu reviviscence depuis ces 6 derniers mois. Isolement et retrait affectif. Insomnie et cauchemar réduit avec la prise de somnifère (NB : quand le patient veut bien les prendre). Syndrome d’hypervigilance : réaction de sursaut disproportionné par rapport à la cause, problème de concentration, colère mais pas d’excès de violence. Légère paranoïa. Peu loquace.
C'est ce qui est marqué sur son dossier de suivi psychologique, mais Reese est bien plus que ça. Bien plus que ces quelques lignes de compte-rendu écrit par le psychologue leur de leur dernier entrevu. Son père, militaire haut-gradé, a toujours mis un point d'honneur a bien éduqué son fils. Il a toujours été un garçon charmant et poli - ne soyez pas surpris s'il vous réponds "monsieur" - mais il est tout de même assez caractériel. Têtu, Reese ne démord jamais quand il a une idée en tête, c'est le genre de personne à ne pas lâcher la personne jusqu'a ce qu'elle cède. Oui, c'est un chieur et ce petit jeu l'amuse beaucoup, peut-être un peu trop...On peut noter qu'il est aussi très rancunier, il ne donne pas facilement son amitié alors lorsqu'on lui fait une crasse, il le rappelle sans cesse, et cela, pendant un long moment, la loyauté est quelque chose de très important pour lui. Depuis son retour, et sa légère paranoïa, c'est encore pire, il est encore bien plus compliqué de gagner son amitié. Une chose que l'on ne pourrait jamais lui enlever, c'est son côté protecteur et sauver la veuve et l'orphelin, c'est une des raisons qui l'a poussé à s'engager. Devenu solitaire, il ne se mêle plus vraiment des affaires des autres, mais tout de même un conseil: ne tentez jamais de faire du mal à ses amis si ne vous voulez pas goûter à sa colère et à son poing.

Il est organisé à un point qu'on peut dire qu'il est maniaque. Devenu solitaire, il ne se mêle plus vraiment des affaires des autres, mais tout de même un conseil : Avec un père général et une mère venant d'une riche famille, le jeune homme n'a jamais manqué de rien et était d'une nature dépensière même si depuis son retour, il a pris conscience de la valeur de l'argent et tente de faire plus attention à ses dépenses. Son père, cet homme aimant avec son fils, mais avec des idées bien préconçus tel qu'un homme ne pleure pas, il doit être fort et ne jamais montrer ses faiblesses. Alors, bien que Reese soit un grand sensible, vous ne le verrez jamais versé une larme, il ira se défouler autrement : musique, dessin, boxe sont ses principales sources de défouloir

Il profitait de la vie et la croquait à pleines dents parce qu'en vivant sur une base militaire, il savait combien celle-ci était courte. Fêtard de première catégorie au grand désarroi de son père, le jeune homme adorait quitter la maison en douce pour aller faire la fête avec ses amis. Il ne compte plus le nombre de cuites qu'il s'était pris alors qu'il n'était pas encore majeur et le nombre de punitions qu'il récoltait après parce qu'il était fils de général. Maintenant, il préfère observer les gens profiter de la vie et s'amuser, lui est bien trop brisé pour cela. Il aime toujours boire durant ses nuits d'insomnie, il est très souvent accoudé à un bar, un verre d'alcool à la main. Il n'a pas sa langue dans sa poche, on peut dire qu'il est franc, et même peut-être un peu trop franc avec les gens qui l'entourent et c'est parfois assez problématique pour nouer des relations. Côté sentimental, il fut une époque où il était passionné, attentionné, jaloux, gamin. Il vivait ses relations amoureuses à fond, mais maintenant, il ne laisse plus grand monde s'approcher de son corps qui le révulse.




My story.  

Assis dans un fauteuil son regard fixant la couverture de cuir, il évite soigneuse de croisé celui du docteur. Ses doigts tapotent sur cette même couverture. Reese reste silencieux, il ne sait pas s’il est vraiment prêt. Prêt à reprendre une vie normale. Prêt à ne plus resté chez lui, à quitter sa bulle de sécurité. Peut-être que certain trouveront ça idiot, mais le jeune homme à bien du mal à se séparer de ce carnet. Ce sont les 30 premiers jours d’après…  Les 30 premiers jours de sa thérapie, mais aussi tout ce qu’il a écrit à propos de son enfance. Ses longs doigts pale tourne la couverture et son regard se pose sur sa propre écriture.

Jour 1
Je viens de me réveiller... 6 semaine de comas... 6 longue semaine plus celle que j'ai passé sur place... Ils les ont enterrés sans moi.... J'aurai dû être présent. Je n'aurais pas dû être si faible.... Je hais cette foutue chambre blanche. Je déteste ces bips… Et ces infirmières et leur foutu regard remplis de pitié…. Chaque soir, je suis censé écrire dans ce foutu journal et ça pendant les trente prochains jours. Pourquoi ? Parce qu’aurai été victime de chose traumatisante... Traumatisante, je ne sais pas si c’est le bon mot…

Jour 2.
Journée de merde… Mon psy m’a dit que je devais de parler de moi, et que ça pourrait m’aider à voir plus claire dans ma vie….
Mes parents se sont toujours aimés et s’aiment toujours et je les aime plus que tout pourtant, je dois m’éloigner d’eux pour ne pas les faire souffrir. Pour en revenir à mes parents, mon père est un militaire. Ma mère, elle, vient d’une famille riche vivant dans le quartier Primrose et mon grand-père avait toujours eu du mal à accepter qu’elle épouse un militaire.J’admire ma mère, j’admire sa force en tant que femme de militaire. Elle a toujours gardé le sourire même dans les pires moments, elle me rassurait toujours quand j’étais gamin et que je voyais mon père partir avec tout les autres soldats sans savoir si je reverrais un jour.  
Bref, j’ai grandi sur une base militaire et avec l’éducation d’un père strict aussi loin que je me souviens, il n’a jamais rien laissé passer surtout tout ce qui concernant le rangement. J’avais beau n’être qu’un gamin je ne devais jamais rien laisser trainer dans la maison sinon je me faisais engueuler.

Jour 3,
Il est 3 heures du matin et je n'ai pas fermé l'œil de la nuit. Je ne sais pas pourquoi, mais dès que je ferme les yeux j'ai une sensation d'étouffement. Ça fait trois jours que je suis ici... Trois jours coupés du monde… Ils m'interdisent de lire les journaux, ou de regarder la télé. Mes parents sont passés me voir et j'ai pu lire toute la tristesse d'une mère dans ses beaux yeux bleue…. Je n'aime pas la voir ainsi… Je hais être aussi faible

J'aimerais tout oublier de ce fameux jour, j'aurais aimé ne pas emmener Dorian avec moi. Dorian, mon meilleur ami, mon frère… Lui et moi, on se connaît depuis nos 7 ans. Nos mères se sont rencontrées à la sortie des cours et elles sont devenues très proche et nous sommes devenus inséparable. Toujours fourré l'un avec l'autre. Comme le jour où l'on avait piqué des bonbons dans une petite supérette. Je ne sais plus qui de moi ou lui avait eu cette stupide idée, mais on avait tellement rit ce jour-la ! Je souviens aussi de la cuisante punition de mon père

Jour 5,
J’ai enfin bien dormi, peut-être à cause de l’anesthésie… Hier, j’ai eu le droit à deux opérations pour le prix d’une… Voyez comme j’ai de la chance. Sympa comme offre ! Je suis que tout le monde en rêve !! Greffe de peau pour ma jambe, mais apparemment, je devrais remarcher… Et puis mon bras, d’après le médecin, c’est une chance que je sois gaucher, je n’aurais pas apprendre à écrit de l’autre main…

Jour 6
Encore une nuit sans sommeil… IL insiste pour que je parle de moi… Alors je vais te parler de moi. Mon enfance n’a rien de particulier comme je l’ai déjà dit. Sans être prétentieux, j’étais un enfant sage à l’école. Petit, je n’ai jamais eu une punition… J’ai toujours aimé l’école, j’ai toujours aimé apprendre et c’était plutôt cool à cet âge, on ne se préoccupait de rien, on était insouciant. J’étais déjà populaire à l’époque… Pour être honnête, je pense que beaucoup étaient poussés par leurs parents à venir vers moi, c’était comme ça avec tous les gamins de haut gradé. J’avais une bande de potes avec qui je me retrouverais le mercredi après-midi pour du sport, et notamment du foot. Eh oui, à l’époque, j’étais fan de foot, maintenant, c’est plus vraiment le cas… Je ne sais pas que dire de plus sur cette période… On était que des gosse fessant des trucs de gosse…


Jour 7,
Michael est venu me rendre visite... J'ai mal pour lui... Lui, père de deux magnifiques enfants ne pourra jamais remarcher… C’est tellement injuste… On a parlé, ça m'a fait beaucoup... Lui me comprend, lui, il sait... On a besoin de beaucoup de mots pour se rassuré. Il m'a montré les photos de la petite dernière, elle a tellement grandi. Elle a déjà 18 mois…

Jour 8,
Cette infirmière, je l'aime pas… Son regard remplis de pitié, je sais ce qu’elle se dit… Pauvre soldat, il en dut en voir des choses… Mais bonne nouvelle je cicatrice bien. Bonne nouvelle ?!  Je ne le savais pas si sarcastique dans cet hôpital.
Bon parlons de moi… Encore et encore…
Ado j’ai une période assez difficile, mon père était partis depuis 6mois. J’ai rapidement commencé à répondre aux profs quelques semaines après son départ où je séchais les cours… Je ne sais pas pourquoi je faisais… Jeune et con comme on dit… Mais cette période s'est très vite calmée… Mon père avait eu vent de mes exploits, et avait appelé. Je crois bien que c’est la déception dans sa voix qui m’a touché…. Je n’aime pas décevoir mes proches  

Jour 11
Tiens, un nouvel infirmier ! J'ai de la chance parce qu'il mignon… Oui, Monsieur le Psychologue (J'ai pu voir votre surprise sur votre visage ce matin) … J'aime aussi les hommes et à choisir, je les préfère aux femmes. Mais ça n'a pas toujours été simple… Sans Dorian, je n'aurais jamais accepté ce que je suis… J'ai douté dès mes 14 ans, mais j'avais honte… Honte du regard que je portais sur les jeunes hommes de mon âge… Honte de moi… Pourquoi je n'étais pas comme les autres. Un jour, j'avais pris mon courage à deux mains et l'avais dit à Dorian… Rien qu'en y repensant, je souris comme débile… Il m'avait dit « Mec, pourquoi tu te prends le chou… c'est deux fois plus de plaisir et de possibilités. Tu devrais en profiter ». C'était ça , Dorian et son franc parler…

Jour 12,
Je vais pouvoir rentrer chez moi… Quitter cette chambre blanche, même si je suis loin d’en avoir finis avec tout ça… D’après eux, ça sera mieux chez moi… Peut-être que j’arriverais à dormis sans avoir besoin de tomber d’épuisement… Je ne savais pas que les médecins était si comique que ça… Je ne veux juste pas dormir… Je ne veux pas les voir mourir une autre fois à travers mes rêves

Jour 13
Ma chambre n’a pas changer… Ma mère l’a gardé tel quel malgré le fait que je dois me déplacer en fauteuil roulant. Je retrouve mes parents fatigué et triste… Je le sens mal, c’est de ma faute s’ils sont comme ça… Je me déteste tellement… Pourquoi, je suis faible…

Jour 14
Je n’ai pas plus dormi… J’ai peur de fermer les yeux, peur ce que je vais voir dans cette obscurité… Je ne sais plus quoi écrire. Je ne suis pas sûr que ce carnet m’aide à quoique ce soit.  


Jour 15,
Une simple voiture… Une putain de voiture, et j’ai eu un flash… Pendant quelques secondes, je me suis retrouvé là-bas. Quelques secondes où j’ai entendu les cris, les ordres, les coups de feu, j’ai même sentis le soleil contre ma peau alors qu’il pleuvait. Ça me fait peur… Je me fais peur… Je n’en veux plus, j’en peu plus de tout ça. Je veux juste oublier… Tout recommencer

Jour 16
Je suis allé dehors… Le regard des gens change quand on est dans un fauteuil roulant. Leur regard mêle des onces de dégoût, de pitié…. Je déteste ce foutu fauteuil… Je déteste ce monde qui m'entoure…Que savent-ils de ma vie pour se permettre de juger !!! Parlé de moi, j'espère que ça ne vous fatigue pas trop de lire ma vie sans trop d'importance… Parlons de mes amours... C'était tout d'abord grâce à une fille que j'ai connue les joies de l'amour. J'avais 13 ans, elle était dans ma classe. Elle était belle et intelligente. On est resté deux ans ensemble. Je sais ça peut sembler bien long pour une première relation aux yeux de certain. Mes premiers baisers, ma première fois, c'était avec elle, mais mon côté fêtard a eu raison de notre couple… Je te l'avais dit qu'avec Dorian, on faisait les 400 coups ensemble....On a volé des bonbons à 7 ans, mais 15 ans, on était bien plus attiré par le goût de la fête… La vie est courte, c'est bien une chose que l'on apprend sur base militaire quand notre père prépare des discours pour l'enterrement de soldat âgés d'une vingtaine année… On se glissait dans les soirées, on se faisait inviter, on buvait, dansait jusqu'au petit matin… J'aimais cette vie de semi-insouciance… On était encore jeune, on ne savait encore rien de la vie… J'aimerais revenir en ce temps-là… Je me souviens d'une nuit, on avait 16 ans, on avait investi la maison d'un pote. Musique à fond, alcool qui coulait à flots et à 1 h du mat les flics qui tambourinent la porte… Je ne vous raconte pas la tête de mon père quand les flics m'ont ramené chez moi… C'est con, mais cet épisode me fait sourire malgré la punition qui m'attendait….

Jour 17,
Putain de merde…. Je suis de retour à l’hôpital… Je me fais peur…Ce matin était juste une crise. Ou je sais…. Je ne sais pas comment appeler ça… J’étais là-bas, sans y être vraiment. Je hurlais des trucs apparemment, leur disait qu’il fallait y retourner, qu’il fallait les sauver… Je dois parler de ça au psychologue…

Retour chez moi, pas de médicament… Pour l’instant…

Mon histoire… 17 ans, j’ai connu mon premier mec. Le fil de notre voisin, ils venaient tout juste d’emménager… Mon père était reparti en mission, Dorian était en vacances avec sa copine. On s’est trouvé et on s’est plus quitté jusqu’à ma première mission à 19 ans. Je l’aimais comme un dingue ce type : James… James était un mec bien, un mec aimant, mais l’armée n’était pas faite pour lui. Être compagnon de militaire n’est une chose facile.

Jour 18.
J’ai dormi… Quelques heures, mais j’ai dormi… J’ose plus me regarder dans le miroir. Je suis horrible, je le sais, je le sens… Le regard des gens sur moi à changer, avant j’étais plutôt beau gosse… Avant… Je plaisais au gens, maintenant je ne suis plus rien.
Malgré ma passion pour les arts, il n’a jamais été question de faire autre chose que l’armée… Au grand désespoir de mon grand-père qui lui espérait me voir reprendre le cabinet d’avocats… Tien voilà ma mère qui m’apporte mes somnifères  

Jour 19,
Demain, je repasse sur le billard pour tenter de récupérer mon bras droit…  Je ne veux pas retourner là-bas...

18 ans, je me suis engagé dans l’armée en même temps que Dorian… Mon Dorian, mon inséparable frère… Mon père si fié de moi, si fière de me voir porter l’uniforme. Nous étions militaires de père en fils de son côté. Je me sentais bien… Je me sentais entouré et aimé… L’armée, c’est une famille, une grande famille….

Jour 20,
L’opération, c’est bien passé, les médecins sont confiants, mais je ne pourrais sûrement jamais continuer… Je ne serais plus jamais un soldat. Que vais-je faire ? Je ne sais faire que cela ! Je ne suis bon qu’à ça…

J’ai vomi… Je me sens si faible. J’aurais pu tous les sauvé, j’aurais dû tous les sauvé, si seulement je ne m’étais pas évanoui… Si seulement…

Jour 21,
Dehors, je me suis retrouvé là-bas, une nouvelle fois. De simples feux d'artifice que ma mère m'avait emmené regarder… Je veux juste oublier, faite-moi oublier tout ça… Je vous en supplie… Ou donnez-moi, une machine à remonter le temps.

Jour 22,
Je suis de retour dans cette chambre blanche. Mon médecin insiste pour que me focalise sur mon histoire. Je suis parti en mission une première fois à 20 ans. 6 mois, rien de spécial ne s'était passé durant celle-ci, c'est mon retour que quelque chose changea. James me quitta, je ne peux pas lui en vouloir… Après James j'ai enchaîné les conquêtes principalement masculines. Mon père a fini par se poser des questions et je crois que pour ça, j'ai les meilleurs parents du monde. Ils m'ont accepté, mon père ne m'a pas jugé pour aimer les hommes. Même s'il préférait que je me maris avec une jeune fille.

Jour 23,
Encore l’hôpital. Je ne sais pas pendant combien de jours. Je vais rester là, mais je sens mes parents si inquiets pour moi… Plus le temps passe et plus je me sens mal… Mal d’être encore en vie alors que quasiment tous sont mort. Mon père a contacté Michael. L'autre survivant, on a parlé… Beaucoup parler une nouvelle fois, il m’aide, mais je ne sais pas, je sens que quelque chose ne va pas avec moi…

Jour 24
Je me sens heureux, ma mère vient de m’annoncer une bonne nouvelle. Elle est enceinte !!!! Je sais c’est tard pour avoir un autre enfant, mais je suis tellement heureux pour eux.
Encore des lignes à propos de moi. Je suis reparti 3 fois durant les 4 dernière année … Mais je ne veux pas en parler, je ne veux pas cacher cette belle journée en pensant à ce que j’ai vus là-bas
Non! Aujourd’hui je suis heureux alors je veux profiter

Jour 25
Une nouvelle fois j'ai tout vomis…. Je ne supporte pas les médicaments qu'ils me donnent contre mes isonomies et mes hallucinations. Je suis allé sur leurs tombes, j'avais besoin de les voir : Dorian, Matt, Allen, Tess, Ed, Ethan, et Alice. Je me souviens de nos sorties, de nos cuites tous ensemble. Et de ce mec dans ce bar, le genre gros lourd avec les filles. Je me souviens très bien l'avoir dragué Alice et lui toucher les fesses. Je me souviens encore mieux de lui agenouiller par terre, les mains sur son entre-jambe et Alice fier d'elle… Et sa tête quand il a compris qu'elle, enfin, qu'on était tous soldat et qui s'il osait toucher à un seul d'entre nous il allait passer un sale quart d'heure… On se couvrait toujours les uns les autres même dans la vie civile.


Jour 26
Les médecins ont décidé d’arrêter les médicaments. Ils ne veulent pas mettre ma vie en danger. La bonne blague !!
En mission, je gardais toujours un petit calepin sur moi, ou je dessinais ce que je voyais. La vie quotidienne du camp de base, mes frères d’armes… J’ai toujours beaucoup dessiné en mission, je crois que c’est ce qu’on appelle un exutoire. Certain me commandait des dessins pour leurs enfants… Je dessine encore beaucoup, ça me repose…

Jour 27
Je ne dors toujours pas… je passe mes nuits à regarder le plafond. J’en pu plus d’être en fauteuil, de cette main que j’arrive à peine ferme.
J’étais un bon tireur, avant cette mission je m’entraînais. Je voulais passer les tests pour devenir tireur d’élite. Mais c’est fini, je ne pourrais jamais être autant précis….

Jour 28
Insomnie toujours et encore… Je n’arrive toujours pas à sortir de chez moi… Les bruits de la ville m’agressent, je ne me sens plus en sécurité nulle part. Je sursaute pour rien, parfois je les entends crier. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive, plus le temps passe et plus je me sens mal… Je sens que quelques choses déraillent dans ma tête.

Jour 29,
Visite de routine à l’hôpital… Je ne sais pas pourquoi je pense à ça maintenant, mais ado, j’étais guitariste dans un groupe de musique. Je ne sais pas pourquoi je pense à ça maintenant, mais ado, j’étais guitariste dans un groupe de musique. C’était fun, on jouait pour des soirées au lycée. Ça fait bien longtemps que je n’ai pas parlé au membre de ce groupe. C’est triste comme on peut perdre le contact avec des gens en si peu de temps. Ils étaient plutôt fun, et sympa !

Jour 30

Dernier jour de ce carnet… Le bilan, je ne sais pas trop quoi dire. Je ne crois pas que ce carnet m’est beaucoup aidé… Je ne sais pas… ça m’a occupé pendant une petite-demie chaque jour, mais franchement je sais pas……Demain j'ai rendez-vous avec le tatoueur... Je vais me faire tatoué le bras gauche, je suis excité à cette idée


Peu de temps après on lui diagnostiquait son Trouble de Stress-Post-Traumatique  et il put remarcher. A l’époque il n’avait pas pu écrire ce que c’était passer ce jour-là… Il n’arrivait pas à évoquer le jour de la mort de ses frères d’armes. Maintenant, il repense, mais toujours douloureusement... Huit mois passé là-bas, et il avait passé plus de temps à la base que sur le terrain et il en ce huitième mois, ils étaient partis en mission, cela aurait dû être une simple mission d’aide à la population locale…Ils étaient neufs dans le camion, et déconnaient sur divers sujets. Ils riraient aux dernières bêtises qu’avaient les enfants de Michael. Quand soudain Une exposition, un trou noir… Reese se réveilla la tête dans le sable quelques minutes plus tard, un sifflement lui perçait les oreilles, il n’entendait plus rien pendant de longues minutes… Il se redressa son bras droit le lançait. Droite… Gauche, il distinguait des corps au sol. Il devait éloigner les corps de ses amis du blindé…. Un et puis deux… Quand une douleur lui traversa la jambe. Il réveilla au camp, le bras bandé tout comme sa jambe

Son regard était toujours fixé sur cette couverture… Il ne voulait pas que le médecin aperçoive ses yeux brillant de larmes à la pensée de cet accident. Il avait sombré pendant de longs mois enchaîna les opérations pour son bras et sous les yeux impuissants de ses parents et de ses grands-parents. Il s’était coupé du monde et n’avais plus que très peu d’amis. Son électrochoc fut les premiers mots de son petit-frère, la première fois qu’il tenta de prononcer son nom fit comprendre au jeune homme qu’il devait faire quelques choses. Après des mois de thérapie, Reese était prêt à rejoindre la vie civile sans être un danger pour lui-même ou pour les autres. Partir loin de la base semblait être la meilleure solution…



Credits © JIN - TG
Revenir en haut Aller en bas
Giorgio Gabbani
avatar
Messages : 27


Chirurgien urgentiste

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 19:20
Oh un autre ex militaire ^^
Bienvenue ancien compagnon d'arme


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


Invité

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 21:08
Bienvenu !! :D *sort la bouffe *
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Sky
avatar
Messages : 310
Age : 21
Emploi : Serveur


Master Droit, Economie et Gestion

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 21:37
Hello et bienvenue !

Il y a déjà un Hamilton de son prénom Owen, à toi de voir si tu veux lui proposer un lien familial ou changer de nom de famille :D

sauf si je me plante et qu'il peut y avoir plusieurs perso' du meme nom lel
Revenir en haut Aller en bas
Cédric Aylen
avatar
Messages : 1433


Master Management et Gestion d'Entreprise

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 21:48
Oui, il peut y avoir plusieurs perso du même nom de famille, pas de soucis pour ça =)

Et bienvenue Reese !


Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Lauwrence
avatar
Messages : 489
Emploi : 0


Master Management et Gestion d'Entreprise
Master Management et Gestion d'Entreprise

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 22:10
Hello et bienvenu à toi

Alec à la bouffe, j'ai le thé ou café, à ta convenance.

Si tu as des questions, n'hésite pas à MP les membres du staff, nous sommes là pour ça.

Quand tu auras fini ta fiche, vient la signaler ici.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Balsey
avatar
Messages : 689
Age : 21
Emploi : Etudiant


Master Management et Gestion d'Entreprise
Master Management et Gestion d'Entreprise

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 22:16
bienvenue :)



Merci Nayden ♥️

Spoiler:



nananananananananananananana NATE batman
Revenir en haut Aller en bas
Nayden Valamir
avatar
Messages : 160
Emploi : Serveur au Beluga


Master Littérature

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 25 Aug 2017 - 23:56
Bienvenuuuuuue ! Hâte de voir la suite de ta fiche :DD




Click HERE for party hard !
Revenir en haut Aller en bas
Jackson High
avatar
Messages : 56
Age : 24


Master Médecine

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Sat 26 Aug 2017 - 0:52
Bon bah puisque la bouffe, la boisson et l'accueil est déjà de rigueur, qu'est-ce qu'il me reste ... ? e-e
HAN, je sais ! 8D *attrape un micro et se met à chanter :*


Bienvenue Reese =w= Je kiffe ton prénom ! Hâte d'en lire plus luv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


Invité

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Sat 26 Aug 2017 - 1:42
OHOHOH attend moi Jackson ! *va chanter avec lui pour un grand moment de malaise* BIIIENVENUUUUUUE ~ !

ps: J'adore le vava owo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


Invité

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Sat 26 Aug 2017 - 11:50
Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fiche. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Reese Hamilton
avatar
Messages : 30


Master Arts

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Sun 27 Aug 2017 - 16:45
merci à tous ::jteluv:: ::jteluv:: ::jteluv::
Revenir en haut Aller en bas
Allen Lucifer
avatar
Messages : 11
Age : 18


Master Arts

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Mon 28 Aug 2017 - 12:34
Hola! Je te souhaite la bienvenue et te félicite pour cette esquisse de fiche qui est très prometteuse!
Quand tu en auras le temps et l'envie, je serai honoré que tu me réserve un rp qui, je le sais d'avance, promet d'être grandiose avec ton style d'écriture ~
En espérant te revoir bientôt, je te souhaite encore une fois la bienvenue ;)
Revenir en haut Aller en bas
Reese Hamilton
avatar
Messages : 30


Master Arts

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 1 Sep 2017 - 15:55
Merci ::jteluv:: ::jteluv:: ::jteluv::


c'est avec plaisir que je te réserve un rp luvluv
Revenir en haut Aller en bas
Cédric Aylen
avatar
Messages : 1433


Master Management et Gestion d'Entreprise

Reese Hamilton - Outsider

MessageSujet: Re: Reese Hamilton - Outsider Fri 1 Sep 2017 - 22:59
Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions. Et les RP EN LIBRE-SERVICE pour vous aider à démarrer sur le forum.

(c) Codage par Crimi - Epicode






Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-