Jean Campbell
avatar
Messages : 368
Age : 29
Emploi : Éboueur


Musicien
Musicien

Week-end à deux (Alexei)

MessageSujet: Week-end à deux (Alexei) Fri 18 Aug 2017 - 13:02
Samedi matin, 8h24.
Jean regardait le blond endormi à ses côtés. C'était tellement rare d'avoir ce genre de spectacle. Alexei avait souvent déjà quitté le lit quand le punk se réveillait, souvent à cause de son travail. Mais ce week-end, le blond était en repos, et Jean comptait en profiter.
Il ne savait absolument pas définir la relation qu'il avait avec Alexei. Ca faisait maintenant trois mois qu'ils couchaient ensemble de temps en temps. D'ailleurs cette nuit, ils n'y avaient pas manqué. Mais en dehors de ce sexe, ils n'agissaient pas comme un couple. La relation était la même qu'avant leur ébat... Alexei ordonnait, était froid, critiquait quand ça n'allait pas. Jean râlait, s'exécutait... et c'était tout. Pas d'autre rapprochement.
Le punk ne s'en plaignait pas, parce que quand ils faisaient l'amour, le blond était doux avec lui, il avait même le droit à un câlin après s'il angoissait... mais aprés c'était le dodo chacun de son côté ! Donc, Jean profiterait de ces deux jours de congés, pour monopoliser Alexei et mettre les choses au clair ! Parce qu'il voulait savoir ce qu'ils étaient l'un pour l'autre. Et qu'il ne voulait pas être juste un objet sexuel qu'on utilisait parce qu'on avait des besoins...
Pour l'heure... le blond dormait toujours. Jean s'approcha doucement, essayant de ne pas le réveiller. Il avait déjà tenté de s'approcher du policier la nuit, mais il se faisait souvent dégager parce que Alexei avait trop chaud, Jean dégageait trop de chaleur, il était trop collant...Bref, c'était souvent des échecs. Mais là Alexei semblait si paisible et calme... Jean décida de tenter à nouveau. Deux jours... il se donnait deux jours pour essayer une relation de couple avec lui. Et si ça ne se faisait pas... tant pis. Plus de sexe, plus de rien... Et pas de sentiments amoureux que Jean n'éprouvait pas encore. Il était attaché à Alexei, il l'aimait bien, même beaucoup, mais il gardait encore des sentiments pour Eibe et... c'était compliqué dans sa tête.
Jean glissa sa main sur la joue de l'homme endormi. Il remonta jusqu'à ses cheveux blonds ébouriffés avant d'approcher son visage et l'embrasser. Rapidement, un peu comme un effleurement.
Le bleu fixa son amant avant de venir dans ses bras plus franchement, glisser une jambe entre les siennes, et le tenir contre lui. C'est là qu'il le senti bouger et sûrement se réveiller.

« Salut... »

Il le regarda dans les yeux, avant de s'approcher de nouveau pour l'embrasser plus franchement cette fois.

« On va pique niquer à la plage ce midi et … aprés balade à deux... resto ciné ce soir ? Ou  film à la maison avec pizza ? »

Il lui sourit, s’apprêtant à ce faire dégager à tout moment. Même si Alexei aurait un peu plus de mal, vu que Jean était sur ses gardes et se tenait à lui.
Le bleu savait que Alexei n'allait pas être content d'avoir été réveillé trente minutes avant que son réveil ne sonne. Le sommeil c'était sacré... mais pour une fois !

« T'veux manger quoi c'matin ? Sucré ou salé ? »

Jean se colla un peu plus au corps du blond. Ils étaient évidement nus. Il frissonna de bien être de sentir ce corps chaud contre le sien, même s'il avait peur que ca ne dure pas.


Revenir en haut Aller en bas
Alexeï L. Swanovski
avatar
Messages : 74
Age : 37
Emploi : Flic


Policier

Week-end à deux (Alexei)

MessageSujet: Re: Week-end à deux (Alexei) Sun 20 Aug 2017 - 12:44
Trois mois.
Trois mois qu'Alex avait atteint son objectif, Jean était à lui, enfin. Tout c'était passé comme il l'avait voulu, cet homme apparu de nul part qu'il avait recueillit chez lui par simple contrainte avait finit par lui donner envie de repousser les limites qu'il s'était fixé il y a bien des années et malgré la difficulté à faire face aux questionnements qu'il se posaient, il avait finit par avoir ce qu'il voulait.
Même après une première nuit à coucher ensemble, Jean était resté, il n'avait pas fuit comme il le craignait, il était resté et Alex en avait déduit sans poser plus de question, qu'être ici lui plaisait, sinon, il serai reparti. Il aurait pu penser que Jean restait avec lui parce qu'il ne voulait pas retourner à sa vie d'avant, il est vrai qu'Alex lui offrait un confort trois étoiles. Un appart à deux étages, ce n'est pas rien.

Il avait autorisé Jean à faire quelque modification notamment dans la cuisine puisque c'était lui qui cuisinait désormais, Alex avait dû dire adieu à ses plats surgelés à moitié réchauffés ou bien trop cuits, il avait droit à de la vraie nourriture même si la plupart du temps il mangeait seul à cause de son boulot qui lui prenait toujours du temps. Même si le fait d'avoir un stagiaire le faisait rentrer plus tôt, il s'enfermait toujours derrière cette porte toujours fermée, cette porte que Jean avait interdiction formelle d'entrer. Il s'y enfermait des heures et ne ressortait que pour aller se doucher et se coucher.

Ils dormaient toujours ensemble, depuis leur fameuse nuit, Alex ne se faisait pas prier pour mettre Jean dans tout ses états, il lui était même arrivé de le réveiller juste pour ça, ceci dit, Jean n'avait pas l'air totalement contre. Le seul bémol à cette histoire c'est que Jean était le genre de personne à vouloir être proche de ses partenaires et Alex n'échappait visiblement pas à la règle puisqu'il avait toujours droit à un câlin, ce qui, entre nous, le mettait plus mal à l'aise qu'autre chose et surtout lui donnait incroyablement chaud, c'était presque impensable qu'une personne puisse dégager autant de chaleur que Jean, et il se faisait pas prier pour le virer du lit quand il se collait trop à lui, le sommeil était bien trop important pour lui, plus important que des câlins.

Il faisait des efforts, il acceptait que Jean se mette contre lui après un ébat, mais trop longtemps, il en profitait pour fumer, Jean aimait pas ça, ça le forçait à se décrocher et ça donnait une raison à Alex pour pas lui faire de câlin en retour, ce n'était pas quelqu'un de très tactile et les contacts physiques en dehors du sexe n'étaient pas son fort.

Le flic avait l'habitude de travailler les weekends, mais les engueulades avec son patron et la tête que Jean faisait à chaque fois qu'il sortait pour ses enquêtes l'avait forcé à se résigner de travailler ce weekends et il avait laissé Jean organiser les sorties.
Il n'était jamais sortie de cette manière, dès qu'il allait dehors c'était pour enquêter, pas pour batifoler, il se demandait bien comment ça allait se passer, c'était une première pour lui, allait-il pouvoir s'empêcher d'observer les moindres recoins par où ils passeraient ? Bonne question. La déformation professionnelle d'Alex pouvait lui jouer des tours.

Il avait prit la décision de laisser Jean faire, après tout, il le méritait après tout ce qu'il lui fait subir, Alex était peut être un glaçon mais il avait le sens du devoir et là, il avait le devoir de faire plaisir à Jean. Il se connaissait et savait qu'il n'était pas facile à vivre, choix qu'il avait fait lui-même et qui ne semblait pas faire fuir le plus jeune, et quelque part ça le touchait que Jean l'accepte comme il était, aussi compliqué et insensible soit-il.
Par miracle ce matin là ce n'est ni son métabolisme, ni son réveil qui le fit ouvrir les yeux mais ce gamin au cheveux bleu qui le collait et l'embrassait. Il lança un grognement sourd, il était à moitié réveillé mais il commençait à avoir chaud avec Jean sur lui, il avait trouvé la technique pour pas finir par terre et cette technique consistait à s'accrochait à lui comme une ventouse et il se retrouvait bloqué.

Il fronça les sourcils avant d'ouvrir ses yeux bleus et de fixer Jean en fronçant les sourcils, ne pouvant s'empêcher de penser que le gamin était beau au réveil, mais ce n'était pas important, pas pour l'instant. Son boujour avait consisté à un grognement de plus, un soupir et un regard sur le réveil.

-Mh...

Il embrassa Jean sur le front, pourquoi ? aucune idée, il en avait juste envie. Puis il se redressa avant de s'étirer et de piquer son bras malade sur lequel il avait dormit et forcé pendant la nuit à force de s'appuyer au mur en prenant Jean par derrière, (petit détail futile mais qui se faisait sentir).
Il s'assit puis posa de nouveau son regard sur Jean qui le collait toujours mais il le laissait faire, il était bien en forme malgré la nuit qu'ils avaient passé, la jeunesse...

-Le petit...hm... ouais...fait comme tu veux.

Le réveil était compliqué, il n'avait pas l'habitude de parler le maint et ses pensées étaient toujours un peu brouillée..son regard se posa cependant rapidement sur le corps de jean qui était plein de marques faites par ses propres soins.

-J'ai bien travaillé hier... Dit il avait un semblant de sourire crispé mal fait.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Campbell
avatar
Messages : 368
Age : 29
Emploi : Éboueur


Musicien
Musicien

Week-end à deux (Alexei)

MessageSujet: Re: Week-end à deux (Alexei) Sat 26 Aug 2017 - 11:27
L'offensive était lancée. Jean était contre Alexei, entrelacé autour de son corps, prés à passer deux jours avec lui en tant que couple ! Du moins, il voulait, qu'avant dimanche soir, ils soient considérés comme tel. Des deux côtés. Ca allait être compliqué, ça semblait court, mais Jean en avait besoin. Il ne pouvait pas rester avec le blond, juste coucher avec lui le soir, et faire comme si rien n'était la journée... Parce qu'il avait l'impression d'être abusé comme ça, ou encore de « payer le loyer » ainsi... vrai que la somme d'argent que mettait le punk pour payer un loyer à Alexei, était assez bas, d'où il faisait la cuisine et le ménage et... et il espérait que coucher avec lui ne rentre pas dans ses taches !
Alexei ouvrit enfin les yeux. Jean le regarda, amusé par son air endormi et grognon. Il le laissa lui embrasser le front et se redresser pour faire sa piqûre au bras. Le punk bougea pour s'asseoir à côté de lui, en l'enlacer. Il posa sa tête sur son épaule. Comme ça, le blond aurait plus de facilité à le dégager, mais il n'en fit rien, au grand plaisir du bleu, qui commença à embrasser son épaule.

« Okep, j'vais faire des œufs au plat... j'ai envie d'oeuf au plat et... du bacon ? Des pancakes aussi ? J'ai faim maintenant. »Il sourit. Il avait hâte de manger, mais en même temps, le bleu ne voulait pas quitter Alexei qui ne le repoussait pas ce matin. C'était tellement rare leur moment calin. D'ailleurs, toujours à l'initiative du plus jeune... si un jour cela venait du policier, le punk allait faire une crise cardiaque !
Cependant, il se détacha tout de même de son amant quand ce dernier fit une remarque sur leur nuit. Jean rougit avant de prendre le coussin et lui envoyer dans le visage, sans méchanceté.

« Putain, j't'avais dit pas d'marque en plus ! J'tai rappelé qu'on allait à la plage aujourd’hui ! J'fais comment si j'veux m'foutre en maillot d'bain ? »

Il soupira et se traîna hors du lit. Il marcha cul nu jusque la salle de bain pour voler le peignoir de Alexei – il adorait l'odeur qui en dégageait- qu'il enfila, avant d'aller en cuisine et commencer à préparer à manger. Il fit cela bien, comme à chaque fois, jusque dans la préparation. Il était certain qu'il en surprendrait plus d'un, si on le voyait faire ça.
Une fois tout préparé et mis sur la table, Jean appela Alexei et attendit qu'il le rejoigne avant de commencer à manger.

«  C'cool que t'es deux jours de congés comme ça ! On va pouvoir en profiter ! C'rare qu'on passe du temps ensemble hors l'soir...où on baise principalement. »

Il jeta un coup d'oeil au blond, observant sa réaction et attendant une réponse.
Il poursuivit tout de même.

« On va pouvoir passer un peu d'temps comme … un vrai couple. »Marmonna-t-il avant de se cacher assez rapidement derrière sa tasse de café qu'il commença à boire. C'était pas le plus doué pour lancer un sujet subtilement. Aprés autant être clair dés le départ... Jean voulait savoir s'ils étaient vraiment un couple. Parce que le discours de Alexei le saoulait : « pas besoin d'être ensemble pour coucher ». C'était ce qui lui répétait à chaque fois que le sujet était amené... d'accord mais ça voulait dire qu'ils étaient que partenaire de sexe alors ? Ouep ? Nop ? Jean voulait savoir.


Revenir en haut Aller en bas
Alexeï L. Swanovski
avatar
Messages : 74
Age : 37
Emploi : Flic


Policier

Week-end à deux (Alexei)

MessageSujet: Re: Week-end à deux (Alexei) Mon 4 Sep 2017 - 12:07
Au fur et à mesure que Jean parlait Alex l'écoutait avec attention, il essayait de savoir ce qu'il attendait de lui, ce que cette relation allait donner, loin de lui l'idée qu'ils étaient en couple, Alex n'était pas en couple, il ne le serait jamais, il se sentait juste bien avec Jean, il avait envie qu'il reste ici pour s'occuper de lui c'est tout...enfin c'est ce qu'il pensait. Se mettre en couple avec Jean c'était se mettre en danger et mettre en danger la vie du bleu, Alex restait un peu parano avec sa tête mise à prix en Russie et tout les mafieux du coin qui le recherchait, heureusement qu'il avait eu l'idée de faire ami-ami avec eux en leur revendant des armes sinon il aurait été cuit. D'ailleurs, ce second boulot, il n'en parlait jamais et valait mieux pas qu'il en parle sinon il était bon pour la prison ou la peine de mort dans son pays, peut être qu'elle n'existait pas, mais chez les mafieux, pas de quartier.

Enfin jusque là il avait comprit que Jean avait faim et qu'il voulait manger et heureusement d'ailleurs parce qu'il commençait à avoir chaud à force d'être collé comme ça, il allait plus tenir très longtemps avant d'envoyer Jean dans les pâquerettes, si même en fumant il ne s'éloignait pas il ne savait plus comment faire à part lui dire clairement de dégager mais ça attiserait la colère du plus jeune et il n'avait pas vraiment envie de ça dès le matin.
Cependant, il ne se rappelait plus qu'ils allaient à la plage, peut être parce que c'est la dernière chose qu'il avait envie de faire...

Il avait accepté cette sortie uniquement pour faire plaisir à Jean et aussi le faire taire à force de lui demander de sortir avec lui, cependant, quand il avait proposé la plage, il n'avait pas chercher plus que ça, il pensait qu'ils allaient juste marcher au bord, mais quand Jean parla de maillot de bain son regard fut attiré par lui, en maillot de bain ? Il voulait se baigner... ?

-Tu comptes vraiment aller sur le sable et dans...l'eau ?

Et oui, Alex détestait l'eau et le sable. Contrairement à ce qu'on peut penser il avait des peurs, enfin une, et c'était ça, la plage, l'eau dégoûtante, polluée par la pisse des centaine de touristes, le sable parsemé de papier, de déchets en tout genre, hors de question qu'il se mette pieds nus là dedans.

-Je resterai sur le bord. Pour te surveiller.

En espérant que Jean ne se noierai pas parce que sinon il allait devoir se contaminé pour aller le sauver..à moins qu'il laisse les autres faire.
Il soupira, espérant vraiment que Jean n'insisterai pas pour le voir en maillot de bain, d'ailleurs il n'en avait pas alors l'histoire était réglée, il serait assit sur une serviette en train de le surveiller, il avait même prévu d'amener un ou deux dossier histoire de s'avancer dans son boulot malgré les contres-indications de son chef.

« C'cool que t'es deux jours de congés comme ça ! On va pouvoir en profiter ! C'rare qu'on passe du temps ensemble hors l'soir...où on baise principalement. [...] On va pouvoir passer un peu d'temps comme … un vrai couple.

Alex se tue un moment, il aurait voulu se lever et simplement dire "je vais à la douche" mais Jean allait encore lui reprocher de ne rien dire et ça allait encore finir en dispute, bien qu'il n'était pas contre lui faire l'amour ce matin mais ce n'était pas forcément le bon moment, il voyait bien que Jean essayait d'avoir une discussion sérieuse mais qu'avait-il à répondre à ça ?

-Donc si on fait que baiser on est pas en couple ?

C'est tout ce qu'il a trouvé à dire, et c'était pas vraiment ce qu'il s'était imaginé, mais il ne savait vraiment pas quoi répondre à ça. Autant être sincère.

-C'est dangereux. Pour toi comme pour moi.

Comment il pourrait satisfaire Jean si ils décidaient d'être en couple ? Il était égoïste, sans compassion, incapable d'aimer quelqu'un et n'avait aucun sens de l'humour alors qu'est-ce qu'il pouvait bien lui trouver pour se mettre ce genre de choses en tête ?
Il préféra se lever, il passa à côté de lui, lui ébouriffa les cheveux puis se rendit dans la cuisine tout en enfilant un T-shirt. Autant ne rien ajouter pour le moment. En vérité, il était terrifié à l'idée de se dire qu'il pouvait s'attacher à quelqu'un comme il s'était attaché à Jean mais ça il allait le garder pour lui...pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Campbell
avatar
Messages : 368
Age : 29
Emploi : Éboueur


Musicien
Musicien

Week-end à deux (Alexei)

MessageSujet: Re: Week-end à deux (Alexei) Mon 4 Sep 2017 - 14:30
Comment est-ce qu'il allait pouvoir porter un maillot de bain avec toutes les marques que lui avait fait Alexei ? Ca le faisait un peu chier dans un sens, mais pas au point de s'empêcher de s'amuser. Tant mieux s'il avait des suçons sur le corps, ça éviterait à certains de s'approcher pour draguer. Ca faisait un peu propriété privée.... est-ce que le blond avait manigancer la chose ? Jean sourit pour lui-même une fois qu'il eut sorti du lit en pensant à cette hypothése. Il alla jusque la salle de bain pour prendre le peignoir de Alexei et l'enfiler. Il adorait l'odeur qui s'en dégager, et dés qu'il pouvait le mettre, il ne s'en privait pas ! Une fois la chose faite, le punk alla en cuisine, commençant à préparer à manger à son colocataire, amant... pas encore petit copain. Il fit cela bien, comme à chaque fois, jusque dans la préparation.
Une fois tout préparé et mis sur la table, Jean appela Alexei et attendit qu'il le rejoigne avant de commencer à manger. Jean n'attendit pas avant de se servir, café, œuf au plat, tartine de confiture, bacon... Un bon petit déjeuner pour affronter la journée qui s'annoncer être longue et pleine de rebondissement.
Profitant d'un moment au calme, le bleu amena le sujet : qu'il était content de passer du temps avec Alexei, comme un « vrai couple ». Il ne savait pas vraiment comment aborder le sujet, parce que à chaque fois qu'il le faisait, le blond n'y répondait pas, ou trouvait le moyen de changer de sujet. Jean se cacha derrière sa tasse de café, dont il but plusieurs gorgée avant de la reposer. Il fixa longuement son amant, assis à la même table que lui.

« T'es sérieux ? »C'était quoi cette question ? « Bien sur que nop. Baiser n'veut pas dire être en couple. Y'a des gens qui baisent alors qu'ils sont potes, ou même de parfait inconnus. Donc on est pas un couple à juste baiser Alexei... »

Il fronça légèrement les sourcils. Maintenant c'était dangereux de vouloir être quelque chose de concret ? Mais fallait y penser avant de coucher avec le punk ça !
Jean arrêta de manger et fixa le policier.

« En quoi dangereux ? A cause d'ton boulot ? T'crois qu'il y aura un con qui va vouloir butter la personne avec qui t'es ? On est à Saint Adams j'te rappelle. Niveau racaille dangereuse, on a pas grand chose ! Et les nanas de policier elles font comment ? Ou de militaire ? Hé ? »

C'était pas une excuse valable pour Jean. Vraiment pas. Il reposa ses yeux sur son œuf, qu'il avala, avant d'attaquer énergiquement sa tartine. Il hésita un moment avant de reprendre la parole.

« S'il n'y a rien de concret aprés c'week-end... ou si t'fais des promesses et que tu les tiens pas,... ca s'ra fini. Y'aura plus rien, plus de baise. J'en ai marre d'me faire avoir... »

Il soupira et croqua dans sa tartine à nouveau. Il ne regardait plus le blond, de peur de s'énerver à cause de son air impassible et froid. A un moment, Alexei lui avait bien promis qu'il ne l'abandonnerait pas, qu'il ne l'utiliserait pas juste pour coucher, pourtant c'était l'impression qu'il donnait maintenant...

« Tu veux quoi comme repas c'midi ? Sandwich ? Salade de pâtes ? » Dit-il nonchalant, toujours sans lui adresser un regard.


Revenir en haut Aller en bas
Alexeï L. Swanovski
avatar
Messages : 74
Age : 37
Emploi : Flic


Policier

Week-end à deux (Alexei)

MessageSujet: Re: Week-end à deux (Alexei) Thu 14 Sep 2017 - 14:41
Alex avait compris que Jean voulait une relation concrète, faire comme dans les livres ou les films, s'embrasser sans arrêt, de se faire des câlins, s'offrir des cadeaux, se dire "je t'aime" toutes les 5 minutes, se coller comme des sangsues jusqu'à ne plus avoir aucun espace pour soi. Après quoi Le mariage, les enfants, la maison, le chien et la petite vie bien rangée ? Non, pas pour lui, pas comme ça.

Il n'avait jamais réfléchi à ça, est-ce qu'il voulait, un jour, avoir une vie posée ? Sans penser à son boulot, sans penser à la mafia, sans pensée à son affaire, sans pensée à son enquête, à penser qu'à lui, son couple, sa petite vie, est-ce qu'il était fait pour ça ? Un homme d'action, travailleur, borné, était-il capable d'aimer et de prendre en compte une autre personne que lui-même dans sa vie ?

-Réfléchit à ce que tu dis, je suis jamais là, je travaille sans arrêt, je ne sais pas cuisiner, ni faire le ménage, je n'ai aucun sens de l'humour et il m'arrive encore de t'oublier. C'est ça que tu veux dans ta vie ? Un flic à peine là, borné par des principes et incapable de s'occuper de lui-même ?

Il avait parlé sérieusement, il était sincère cette fois, il avait essayé de se livrer, à sa manière, essayé de faire comprendre à Jean qu'il n'était pas sur d'être celui qu'il lui fallait.

-Tu es sur de vouloir être avec quelqu'un comme moi ?

Il avait finit par apprécié Jean, sa présence et il avait prit l'habitude de ne plus vivre seul, seulement, il tenait à lui au point de vouloir quelque chose de bien pour lui et il ne pouvait pas être quelqu'un de bien pour lui, il savait bien qu'il n'arriverait pas à avoir une vie normale.

-Je ne peux pas te donner une vie convenable, je suis instable, je ne peux pas être là tout le temps pour toi.

L'éloigner pour le rapprocher de lui ? Peut être que c'est ce qu'il était en train de faire oui, d'un côté il espérait que Jean s'en aille et se forge une vie stable et sans problèmes et d'un autre côté, peut être avait-il envie qu'il reste pour continuer de s'occuper de lui, continuer de lui faire à manger, peut être que finalement il avait envie d'essayer mais qu'il n'avait simplement pas le temps ?

Il le fixait, toujours cet air froid et distant, ce visage où on ne peut déceler aucune expression, aucune pensée autres que celle qu'il venait de dire devant le plus jeune.

-Tu es une rare personne de mon entourage que j'apprécie plus que ce ne le devrait. On sait toi et moi que je ne suis pas l'homme idéal.

Il ne se reconnaissait même pas dans ses propres paroles, il était en train de se dévoilé, pas entièrement mais rien que de lui dire ce qu'il ressentait (d'une certaine manière) c'était un effort surdimensionné pour lui et comme à chaque fois que cela se produisait, c'est à dire vraiment très rarement, il avait la nausée et les propositions de Jean pour le petit déjeuner le firent pâlir plus que ce qu'il était déjà et heureusement que le plus jeune avait décidé de ne pas le regarder car à la seconde où il s'était retourné Alex était parti aux toilettes pour aller vider son angoisse d'avoir dit ce genre de choses, laissant Jean seul avec ses pensées.

Une fois dans les toilettes il se lava la bouche et les mains avant de se regarder dans le miroir, regarder son visage blafard, son expression inexistante, au début de son arrivée il avait essayé plein de fois de sourire devant son miroir mais rien ne faisait, il avait essayé de paraître quelqu'un d'expressif, mais il n'y arrivait pas et se voir comme ça, inchangé depuis des années le désespérait autant que ça le rassurait de savoir qu'il n'avait pas faillit à la promesse qu'il s'était faite de ne plus jamais fait preuve de faiblesse. Mais son père avait peut être raison, il était peut être temps pour lui d'essayer de changer, mais comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le village St-Adams :: Quartier ouest :: Blocs appartements :: Résidence privée Greenwood :: Appartement d'Alexeï L. Swanovski-