Gabriel Evans
avatar
Messages : 76


Tatoueur

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Merci pour le travail ! {PV Tony} Thu 27 Jul 2017 - 11:30
Le punk avait eu vent d'un poste de tatoueur de disponible au Beluga, là où il avait passé une bonne soirée. Il s'était dit que c'était une bonne idée, tout d'abord, il pourrait tatouer, mais également, il aimait le lieu, si sensuel.

Ainsi donc, il avait postulé et avait une réponse favorable, tout du moins pour un entretien d'embauche, bien que ça fasse longtemps, il n'y allait pas avec appréhension, surtout qu'à sa plus grande surprise, l'homme qu'il rencontra n'était qu'autre qu'un ancien amant.

Ainsi Tony était là également, quoi que connaissant ses goûts pour les jeunes hommes, Gabriel n'était pas étonné. Au final, le dit entretien, se passa même mieux que prévus, ayant même des allures de conversation banale entre deux amis. Comme il fallait s'en douter, il avait eu le job, puis avait même accepté de s'occuper quand il n'était pas dans le salon, de la vente au magasin. Le punk connaissait assez bien ce genre de boutique, pour en avoir fréquenté dans le temps, il était loin d'être perdu.

D'ailleurs, très vite, il put visiter son nouveau lieu de travail. Tony, lui avait laissé le soin de commander ce dont il a besoin, ce que Gabriel avait fait. Son salon n'était pas gigantesque, ayant une petite pièce dans un coin du sex-shop. Après, s'était un salon typique de tatoueur. Le punk avait commandé ses encres à son fournisseur. Enfin, une fois tout installé, il pouvait ouvrir officiellement le salon. Pour le moment, c'était sans rendez-vous, vu qu'il n'avait pas de clientèles, puis il y avait déjà un salon de tatouage dans le village.

Yo Tony.

Quand il rencontra son patron. Pour l'heure, on ne peut pas dire qu'il y avait foule dans ce salon, puis, ce n'est pas le genre de Gab de rester les bras croisés. Enfin, si, il sait le faire, quand il est chez lui, mais au travail, s'il n'a rien à faire, autant rentrer chez lui, justement pour ne rien faire.

Tu as besoin de moi quelque part, à moins que tu veuilles être tatoué par mes soins.

L
e sourire illumina ses lèvres, avant de poursuivre.

À moins que tu préfères me ramener une de tes conquêtes, pour me tester.

Il connaît très bien les goûts de Tony et d'ailleurs, il n'arrive pas à l'imaginer en couple, certes, on ne doit pas dire, jamais, mais là tout de même ça serait approprié.


Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Re: Merci pour le travail ! {PV Tony} Wed 2 Aug 2017 - 17:24
J'attendais Gabriel au bar... Son CV et son book graphique sous le coude en buvant un café pour tromper mon impatience. Depuis quand était-il devenu tatoueur? Je l'ignorais.

Notre entretien avait eu lieu par telephone et avait été bref. Il n'avait pas eu à parler longtemps pour me convaincre de l'embaucher... Mais au vu de ses toiles, j'avais hâte de voir ce que son travail donnait sur la peau. J'avais chez moi plusieurs oeuvres de lui. Je ne manquais généralement aucune de ses expositions mais cela faisait longtemps qu'il n'avait pas exposé. Mes souvenirs de lui remontait à il y'a plusieurs années. Quand il exposait encore à St Adams. Ensemble nous avions eu de jolies nuits fiévreuses... et puis il avait disparu du jour au lendemain! J'avais alors supposé qu'il était tomber amoureux... vraiment amoureux et que j'étais devenu "de trop" dans sa nouvelle vie. Bon joueur, j'avais accepté ma défaite. Laisser filer ma proie vers des horizons qui, je l'esperai, le rendait heureux. Aussi, quand je reçu son CV et son book, je fus surpris. Il était toujours en vie... première nouvelle! Mais aussi un peu déçu qu'il n'accompagne pas son envoi d'une petite missive plus personnel... Aprés tout, nous étions plutôt aller loin dans l'intimité ensemble? Quand il fit son apparition. Je lâchais mon comptoire et j'allais l'accueillir. Je portait un costard bleu nuit d'un style rétro comme souvent, taillé sur mesure par un grand couturier avec une chemise banche à rayure de la même teinte degraphé sur le poitrail, laissant apparaître mon torse glabre et bronzé sous une chaîne en or et un chaton chartreux sur l'avant bras. Il me salua avec dynamisme.

Je posais une main pleine sur sa joue en souriant:
-Mais ou étais-tu passé? J'ai attendu ton appel des années tu sais?
Je l'emmenais au bar pour lui proposer un café mais surtout finir de descendre le mien d'une traite. Puis je lui proposais d'aller lui montrer son futur salon. Le Beluga n'était pas souvent intégralement ouvert. L'entrée au salon et au sexe shop avaient donc une entrée indépendante de la boîte de nuit même s'ils pouvaient être communiquants. Gabriel emboîta ses pas sur les miens et je l'entraînais jusqu'à la boutique de sexe shop adjacente à sa cellule de travail et aprés avoir posé mon chaton sur un fauteuil, je sortais les catalogues pour définir avec lui le matériel qui restait encore à acheter. :

-Tu as besoin de moi quelque part, à moins que tu veuilles être tatoué par mes soins.

Je riais doucement. Enfait Gabriel me devançait! J'allais justement lui parler d'un tel projet... Mais j'avais aussi un autre problème a régler!

-À moins que tu préfères me ramener une de tes conquêtes, pour me tester.

J'esquissais un sourire amusé... Gab se rappellait sans doute des partouzes entre conquête que j'adorais matter... Rien qu'à l'idée, j'sentais mon jonc frétiller. Mais c'etait vraiment pas le moment de me déconcentrer!

-Hum hum.... J'aimerai en effet te parler d'un projet e tatouage que j'ai en tête ... Mais je voulais te demander si tu voulais bien tenir la boutique du sexe shop quelque temps? Le vendeur est tombé malade...

Je me rendis ensuite prêt de la colonne de tiroir métallique qui servait normalement à ranger des dossiers administratifs et me mis à fourrager dedans. La plupart des intercalaires étaient vides. Ils etaient rangés par style et motif. Je prennais quelques feuilles et un vieux magazine dans l'une des case. Avant d'aller ouvrir un tiroir du comptoire avec une paire de clef et j'en sortis un vieux pc portable. Celui que j'utilisais avant pour traiter mess photos en déplacement. Je lui donnais les clefs.

-ll est vieux... Mais il marche encore trés bien et il a encore les licences pour les logitiels de retouche.

Je l'allumais . C'était un peu long. J'en profitais alors pour lui montrer la petite imprimante sous le comptoire.

-Normalement c'est bon elle est déjà connectée... Tu as tous le meuble derrière toi à remplir d'images si tu veux. Je te laisse mon ancien pc. Je passais alors derrière lui pour l'entourer de mes bras en frottant ma joue contre la sienne: "Ou sinon je peux trouver d'autres choses pour t'occupper..." Lui dis-je en glissant ma main sur son ventre jusqu'à venir empaumer son entrecuisse comme un coquillage avant de verrouiller ma main sur son entre-cuisse pour plaquer ses fesses à moi tout en engouffrant ma gueule dans son cou en ronronnant. Je lui sussurrai: "Tu sent toujours aussi bon..."
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Evans
avatar
Messages : 76


Tatoueur

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Re: Merci pour le travail ! {PV Tony} Fri 4 Aug 2017 - 21:05
On ne pourrait dire le nombre d'années qui sont passées, depuis que Gabriel avait quitté Tony du jour au lendemain, sans donner de nouvelles, puis pour lui cette relation, n'était pas aussi fusionnelle qu'il aurait voulu qu'elle soit. Il aimait son amant à l'époque, mais pas assez pour rester, puis la liberté était devenue bien trop forte également, pour qu'il reste ici.

Certes, aujourd'hui, monsieur a grandi, il a mûri et en même temps ça lui faisait plaisir de le revoir, bien que ça soit dans un cadre professionnel. Enfin, les lieux étaient vraiment bien, pour exercer son art, lui qui au départ, allait pour faire une demande de candidature au salon de tatouage du village. Arrivant, il retrouva son ancien compagnon, pas si différent de l'époque où ils se connaissaient, mais on pouvait tout de même noter que pour les deux, le temps faisaient également son œuvre, certes, encore minimes pour le moment. Comme un réflexe, quand Tony posa sa main sur sa joue, il posa également sa main sur celle de son ex.

J'ai dû mal à te croire, tu n'es pas du genre timide. J'ai beaucoup voyagé, puis j'ai vécu longtemps aux Etats-Unis.

Même là-bas, il avait beaucoup voyagé, aussi, il avait fait d'autre rencontre, d'autre amours. Le suivant, il prit également un café, qu'il bue assez rapidement, tant il était bon. Enfin, vu qu'il était engagé, Gabriel voulait se mettre au plus vite au travail et proposa à Tony d'être son premier client, ici, ou quelqu'un d'autre, qu'il pourrait connaître.

Très bien, ça ne me dérange pas, puis pour le tatouage, si tu veux, on pourra en parler tranquillement un autre jour.

Puis, ce n'est pas son genre de tatouer comme ça, avant il fait un croquis, le propose, recommence si besoin, enfin comme font beaucoup de tatoueurs de nos jours. Pour ce qui est de la boutique, ça ne le dérangeait pas, bien au contraire, ça l'occupe, puis ce qui s'y vend n'est pas désagréable à regarder, voir même conseiller.

Gabriel était surpris du cadeau de son patron, un ancien ordinateur, mais vu l'état ce n'était pas très grave, qu'il date.

Merci beaucoup Tony.

Après tout, il pouvait aussi ramener le sien, mais au moins c'était une chose en moins à faire. Puis, avec le temps, il allait remplir la pièce pour que ça devienne plus intéressant pour le client qui vient se faire tatouer. Ce qui laissa du temps à Tony de passer derrière Gab, dans ses pensées. De l'avoir comme ça, dans son dos, lui procure un frisson, pas qu'il soit en manque, mais il a toujours aimé ça.

D'un côté, il s'amuse de retrouver un Tony aussi entreprenant, certaines choses ne change pas, apparemment. Passant une main derrière la nuque de Tony, entremêlant ses doigts dans sa chevelure.

Je vois que tu n'as pas changé, mais tu sais monsieur le patron, ça pourrait être vu comme du harcèlement sexuelle.

Il riait et pourtant, il ne cherche nullement à se dégager de son étreinte, continuant de le garder bien contre lui.

Je ne suis pas un peu vieux pour toi ? À moins que je t'ai vraiment manqué.


Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Re: Merci pour le travail ! {PV Tony} Wed 9 Aug 2017 - 12:58
J'ai dû mal à te croire, tu n'es pas du genre timide. J'ai beaucoup voyagé, puis j'ai vécu longtemps aux Etats-Unis.

Pas timide? C'est le moins qu'on pouvait dire. Bien évidemment que j'étais aller me consoler ailleurs. D'ailleurs, même du temps ou j'étais avec Gab, il n'avait jamais été question de fidélité drastique. Tout simplement par ce que lui comme moi nous savions que nous n'étions pas prêt à ce genre de relation. Gab était jeune... à la recherche de l'âme soeur. Moi j'attendais le coup de foudre. Je veux croire au coup de foudre... Au vrai. Pas à celui que j'avais à chaques fois que je rencontrais un nouveau chaton avant de m'en lasser... Un type qui m'aimerait pour autre chose que mon argent et qui serait suffisamment coquin pour combler tous mes fantasmes sans que j'aille voir ailleurs.

Très bien, ça ne me dérange pas, puis pour le tatouage, si tu veux, on pourra en parler tranquillement un autre jour.
Non... Enfin oui... Il y'a déjà un élément que je peux te donner pour que tu y réfléchisse.


Je sortais mon portefeuille avant de l'ouvrir et d'en sortir une petite image plié en 4 que j'avais trouvé dans un magazine. Je lui donnais:
Tiens!:
... J'ai eu un mal fou à trouver un dieu égyptien de face, mais j'ai finalement trouvé Anubis... On garderait le corps, la position. Mais il faut mettre une tête de chat à la place. Je voudrais la tête de Bastet sur le corps d'Anubis en rendant les traits plus contemporain? Je voudrais ça dans le dos.

Puis, je l'entraînais à ma suite dans les couloirs. Quittant ce qui était à propremen parlé le bar de nuit avec une partie de scène pour danser pour le sexe shop adjacent. Pour l'instant le salon de tatouage serait dans un coin du sexe shop. Mais à l'avenir, si les affaires de Gabriel fonctionnait. J'essairai de modifier une partie des vestiaires à côté et de la remise pour liberer de l'espace. Mais pour l'instant, l'employé aux atouages qui s'occuppait aussi du sexe shop c'était pas mal.

-J'ai hâte de voir ce que tes dessins donnent sur la peau... Tu as tatoué beaucoup de personnes?

Je lui sortais le vieil ordinnateur que j'utilisais, blindé de logitiel de retouche. Je n'ignorais pas que Gabriel était riche. Mais j'estimais que ce n'était pas aux "employés" de payer pour bosser. Et puis... C'était Gabriel. J'etais content de le revoir à nouveau dans ma vie. Même si probablement nos rapports seraient différents de ceux d'autres fois. On avait tous les deux vieillis pour commencer? Je lui montrais alors comment tout cela fonctionnait. Les moyens dont il disposait pour travailler jusqu'à me trouver derrière lui. Pouvant respirer son odeur. Du genre épicurien. Généralement je ne cherchais pas midi à quatorze heure pour laisser libre cour à mes pulsions... Je tentais selon mes envies... Mon partenaire disposait... J'attrappais donc Gabriel dans les bras. Le blotissant à moi tout en en profitant pour le caresser dans des zones intimes et excitante. Gab avait grandit... Etoffé aussi. C'était différent d'autres fois et différents des plus jeune que j'attrappais d'habitude. Je sentis les doigts du punk grimper à l'arrière de ma nuque. Se mêler dans les cheveux à la racine de ma nuque. Je lâchais un ronronnement en déposant un baiser dans son cou. Le serrant un peu plus fort.

Je vois que tu n'as pas changé, mais tu sais monsieur le patron, ça pourrait être vu comme du harcèlement sexuelle.

J'etirai un sourire en remontant ma bouche sur sa tempe pour l'embrasser en riant doucement:

Hmmf... Enfait j'ai déjà eu un procés au cul pour ça, un ex mécontent... Mais tu me connais Gab... Je force jamais quelqu'un qui n'est pas consentant...

Je le serrais doucement encore un brin plus fort en souriant.

Il te suffirait de me dire que tu n'as pas envie pour que je te laisse.

Je deposais un baiser sous son oreille en ronronnant comme un enorme matou.

Mais les câlins tu as toujours adoré ça!
Je ne suis pas un peu vieux pour toi ? À moins que je t'ai vraiment manqué.


Mon coeur se serra un peu. Il n'y'avait pas que Gab qui m'avait manqué. Il y'avait aussi ces années, cette jeunesse qui accompagnée ce temps là. Avec Gab c'était des bons souvenirs qui revennait et puis... Oui. Peut-être que j'avais toujours regretté de ne pas essayer de faire quelque chose de plus sérieux avec lui. Même s'il n'etait clairement pas dans le "standing" classieux et jeune des fils à papa que j'aimais manger d'ordinnaire. Le punk était frippon au pieu, pas froid aux yeux, doux et à la fois dynamique... Trés câlin. Silencieux. Jamais pénible... Et je le savais, fragile dans le fond. Même s'il essayer de jetter un voile d'indifférence pour se protéger. Je le relâchais doucement:

Et si je t'emmenais au restau? Ou dans ma chambre en haut.... Non non...

Je riais.

Au restau, ce sera parfait! ... Qu'est ce que tu veux manger?

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Evans
avatar
Messages : 76


Tatoueur

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Re: Merci pour le travail ! {PV Tony} Sun 13 Aug 2017 - 22:32
À l'époque, Gabriel aimait Tony, mais pas assez pour rester, mais ça lui fait vraiment plaisir de le revoir. Après, même si c'est maintenant son patron, il ne se sent pas gêné en sa présence, parlant déjà de tatouages. Il lui proposa d'en reparler plus tard, mais son patron lui donna déjà des éléments. Prenant le papier entre ses mains, pour mieux voir le dessin, il voyait exactement ce que voulait Tony.

Je te ferais un croquis et tu le veux sur l'ensemble du dos ou tu préfères un truc plus petit ?

En soit le dessin n'était pas très complexe, mais il apporte tout de même quelques détails, qui pourrait être vite moche, si le tatouage est trop petit. Aussi, il faut penser au remplissage.

Je n'ai pas vraiment compté, mais j'y travailler, environ six mois en salon et avant ça, je le faisais chez moi, pour des potes.

C'était difficile de se rappeler le nombre, mais tout de même, il n'était plus un débutant. Enfin, il met toujours un point d'honneur pour que le tatouage soit le plus beau possible, s'il ne le sent pas, il ne préfère pas le faire, préférant l'envoyer voir un autre tatoueur.

Son ancien amant, lui procura l'ordinateur pour qu'il puisse bien travailler, ce qui est vraiment pas mal. Sinon, il aurait pu ramener le sien, ça n'aurait pas été gênant. Quoi qu'il en soit, Tony en profita pour se faufiler dans son dos, lui donnant de l'affection, ce qui plaît énormément à Gabriel et pourtant, il n'hésite pas à s'en amuser. Ce que je lui dis Tony est bien vrai, jamais il l'a forcé et c'est un incroyable amant.

Tu sais que j'adore ça, puis si vraiment, je n'en avais pas envie, je te l'aurais déjà dit.

C'était aussi vrai pour le punk. Il ne faut pas abuser, s'il ne veut pas, c'est mort, mais en même temps, il avait passé du bon temps avec lui, à l'époque. Il savait y faire et ça son corps s'en souvient encore.

Gabriel finit par se retourner, quand il entend la proposition de son ex, quand il lui propose le restaurant, ou la chambre, avant de se ressaisir. Il lui sourit, en le câlinant distraitement au niveau de son bassin.

Je suis vraiment gâté, tout me ferait plaisir.

Il avait comme une impression de déjà vu, mais en même temps, certes, ils avaient grandi, mais ils restent toujours les mêmes. Il attendait que le blond le relâche, car pour être totalement franche, il aimait bien l'avoir contre lui.

Alors, en ce moment, tu as beaucoup de conquêtes ? Enfin, vu que c'est toi le patron, je pense que tu dois avoir du succès.

Dit-il en lui souriant.


Revenir en haut Aller en bas
Tony Hartmann
avatar
Messages : 138


Gérant du Beluga

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Re: Merci pour le travail ! {PV Tony} Fri 18 Aug 2017 - 21:35
Je te ferais un croquis et tu le veux sur l'ensemble du dos ou tu préfères un truc plus petit ?
Plutot sur l'ensemble du dos... J'ai pensé mettre quelques details dedans... Plus graphique. Pour rendre le dessin plus souple. Plus contemporain...


Oui..; Photographe et amateur d'art. J'avais tout de même quelques notions de repartition et d'equilibre des formes. Pas question de me retrouver avec un bête decalcomanie dans le dos. Pour ça j'aurais demandé à n'importe quel graveur qui savait travaillé fin dans un salon d'estéthisme. Enfait je savais ce que gab savait faire sur papier. Je me doutais bien qu'il partirait de toute façon sur complétement autre chose que le modèle de base. Tant mieux... Mon tatouage aurait un petit côté "unique". Je lui demandais alors s'il avait déja perforer la peau avec un dermo... Non par ce que savoir dessiner avec un crayon gras ou de la peinture c'etait une chose. Avec une machine qui vibre s'en etait une autre. Tirer un trait droit en faisant une ligne droite pour avoir essayer une fois je savais que cela pouvait s'avérer relativement compliquer.

Je n'ai pas vraiment compté, mais j'y travailler, environ six mois en salon et avant ça, je le faisais chez moi, pour des potes.
Prend le pas mal hein... Tu me connais... Douillet. Puis coquet. Full gay. Ouais j'assume. J'aimerai bien qu'on travaille le dessin. Bien sur je te pairai pour ça... Par contre j'attend un peu de voir les premiers tatouages que tu vas sortir... j'suis un peu... difficile.


Là c'etait le client qui parlait. A moins que Gabriel soit une bombe extremement doué en dessin (ce qui ne m'aurait pas etonné tant que ça. )Je craignais tout de même le faîte qu'il n'ai que 6 mois d'expérience... Cela suffisait pour pas mal de tatouage notemment le motif geometrique. Peut etre le tribal. Mais l'ombrage??... A voir. Enfin bon. La plupart des gens n'etaient pas difficile comme moi. Je ne doutais pas que son style et sa qualité d'execution ne suffise pas à beaucoup. Surtout que Le Beluga proposait en majeur partie des motifs plutot portés sur l'erotisme. Gabriel en consultant la base de donnée s'en appercevrait bien asser tôt. Et je savais qu'il n'avait pas froid aux yeux. Il etait trés probablement l'homme de la situation!

A ce propos, je lui filais le pc et lui montrais les armoires qu'il fallait encore remplir. Avant de venir l'envahir de mes bras. Sous l'impulsion irrépréssible d'une envie de câlin. Hum... Toujours aussi doux. Il sentait bon. je le serrais un peu plus fort avant de glisser mes lèvres sous son oreille pour y deposer un baiser. Il me taquina sur l'harcellement sexuel...Tout le monde ne s'en plaignais pas...

Tu sais que j'adore ça, puis si vraiment, je n'en avais pas envie, je te l'aurais déjà dit.
... Et c'est bien la dessus que je compte.


Je lui murmurai à l'oreille comme un secret: "Je me rappelle de tout..."

Gabriel se retourna pour me faire face. Mes hanches s'accollant aux siennes. Je lui proposais la chambre ou le restau d'un air malicieux... Histoire de voir ou on en était tout les deux? J'avais presque envie qu'il me jette pour changer... Juste histoire que je puisse lui courir aprés. Mais on etait décidement toujours les mêmes gamins. Prêt à lever la queue au moindre frottement. Je regardais son visage. Gabriel etait toujours aussi mignon malgrés les années. Toujours aussi "facile?" ... J'aimais les hommes faciles.

Je suis vraiment gâté, tout me ferait plaisir.
Je riais doucement. L'envelloppant plus chaleureusement.
Je t'invite au restau... ça fait un moment que je ne t'ai pas vu. Tu dois avoir pas mal de chose à raconter? Je caressais doucement sa nuque. Jusqu'à ce qu'il me sorte

Alors, en ce moment, tu as beaucoup de conquêtes ? Enfin, vu que c'est toi le patron, je pense que tu dois avoir du succès.

Je le repoussais brusquement en riant à gorge deployée!

Petit con! Tu crois vraiment que c'est pour ça que j'ai du succés? ... Tu me fend le coeur... Moi qui croyais que c'etait par ce que j'avais de la classe ...

Avant de prendre sa veste et de lui tendre puis de ramasser mon chat et de le balancer sur mon epaule doucement comme un boa en plume. Me drappant dans ma dignité! Tsss! Je lui jettais un regard, faisant mine d'être outré avant de lui envoyer:

Pourquoi? ... ça t'exiterait de coucher avec le patron?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Evans
avatar
Messages : 76


Tatoueur

Merci pour le travail ! {PV Tony}

MessageSujet: Re: Merci pour le travail ! {PV Tony} Sun 20 Aug 2017 - 17:36
Quand il n'était encore qu'un gamin, il lui arrivait de dessiner, souvent, en grandissant, il s'était dit pourquoi pas aller vers le tatouage, avant de faire plein d'autre chose. Ce n'est pas chose simple que de tatouer, puis il y a la pression de se dire que c'est pour toujours et que le client doit tout de même aimer son tatouage, enfin quand on est professionnel. Ce qui était bien, avec Gabriel, c'est que rien ne le rebute, cherchant toujours à se perfectionner.

Pour ce qui est du tatouage de Tony, il allait bosser dessus et bien entendu avec l'aide de ce dernier, pour apporter sa touche. Au final, c'est normal que le blond s'inquiète un peu, c'était son dos après tout.

Douillet ? Je me souviens que tu aimais bien quand je te mordais. Mais oui, ne t'inquiète pas, je comprends. Puis, c'est mieux comme ça, je préfère que tu sois serein quand tu viendras te faire tatouer.

C'était presque emmerdant, quand un client arrivait, la peur au ventre et finissais par faire des malaises. Ou encore, ceux qui n'arrête pas de gueuler pour un oui, ou un non, car ça ne va pas, ça fait mal ... Il n'empêche, que mon nouveau patron est toujours aussi gentil, quand il m'offre un ordinateur. Gentil, mais toujours aussi attentionné, quand il vint envelopper Gab de ses bras. Ne se laissant pas distraire, le punk préféra en rigoler, invoquant le harcèlement sexuel. Bien qu'il dise ça, il s'en fichait bien, puis Tony était toujours aussi sexy pour lui, d'autant plus quand il lui dit qu'il se souvenait de tout, arrachant un frisson qui courra l'échine du brun. Une seconde, où il ferma les yeux, avant de se retourner.

Lui faisant face, les années avaient passées, mais il était toujours aussi beau, comme Tony, qu'il dévorait des yeux, quand ce dernier lui proposa la chambre, avant de changer d'avis. C'était certain que les deux avaient des choses à dire, et de plus devant un bon repas, ça ne pouvait qu'aller. Gabriel, lui souris, puis ses doigts dans sa nuque est tellement agréable, au point qu'il préfère changer de sujet, pour ne pas au final retomber entre ses griffes.

Heureusement, que ça a marché, même un peu trop bien. Il aurait bien voulu, que Tony, continue de l'avoir dans ses bras, mais ça il s'en rendu compte qu'une fois qu'il n'avait plus sa chaleur contre lui. En effet, il l'invitait au restaurant, donc il fallait bien y aller un moment où un autre. Prenant sa veste, que le blond lui tendait, qu'il enfila, il rigola, autant par la remarque de ce dernier, que part son chat, qui en a visiblement rien à foutre d'être trimbalé de la sorte. Pourtant, monsieur, j'ai de la classe, car c'était effectivement le cas, n'allait pas s'en sortir comme ça. S'approchant de lui, chuchotant à l'oreille, du côté où il n'y avait pas la tête du chat, il lui dit.

J'ai toujours été excité de savoir que j'allais coucher avec toi.

Avant de le doubler, mine de rien, se retournant après quelque pas, pour le regarder un grand sourire aux lèvres.

Tu viens Monsieur le patron ? J'ai faim.


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le village St-Adams :: Sex-Shop / Salon de Tatouage-