Joshua Sky
avatar
Messages : 196
Age : 21
Emploi : Serveur


Master Droit, Economie et Gestion

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 21:06

   
Nom
Sky
   
Prénom
Joshua
   
Âge
20 ans (18/06/96)
   
Classe
Master Droit, Économie et Gestion - Spécialité Histoire du droit
   
Groupe
Sportifs
   
Club
Basketball et arts martiaux
   
Métier
Serveur à temps partiel
   
Nationalité
Américaine
   
Sexualité
Ambivalent
   
Avatar
Rin Okumura - Ao No Exorcist
   
Goûts
Joshua est un garçon assez simple dans l'ensemble. Ce qu'il aime ? Particulièrement les sports de combat, la guitare et le Basketball. Il apprécie avoir de la compagnie, mais il peut parfois ressentir le besoin de s'isoler avec sa guitare. Ce qu'il déteste, en revanche, ce sont les lâches. Il ne supporte absolument pas l'autorité, non plus, et il n'apprécie  pas  du  tout  que  l'on  s'en  prenne  à  ses  proches,  chose  qui  le fait  rapidement  sortir  de  ses gonds.  
This is who I am.


   My body.   Joshua n'est pas le garçon le plus extra ordinaire que vous pourrez rencontrer. Sans être un élève populaire, il se fait souvent remarquer par son regard azur et ses grands yeux expressifs, ou ses doigts frottant ardemment les cordes d'une guitare. Mesurant un mètre quatre-vingt deux pour soixante-treize kilos, il arbore une musculature fine et douce, qu'il entretient en pratiquant le basketball, sport qu'il affectionne depuis tout petit.

Il aime beaucoup la guitare, instrument pour lequel il est plutôt doué, et arbore de longs doigts fins dont il se sert pour diverses manœuvres, que ce soit dans une salle de musique ou sur un terrain de sport. Sous ses yeux d'un bleu unique et enivrant, c'est un visage très expressif qu'il possède, souvent souriant mais dont les moues sont toutes aussi uniques qu’explicatives quand à son état émotionnel du moment. Ses cheveux couleur d'ébène, toujours coiffés en bataille, lui confèrent un air voyou comme pour appuyer son déni de l'autorité.

Il possède des dents parfaitement alignées et sans défaut, hormis peut-être ses canines plus développées que la plupart des gens. On l'appelle parfois "le félin", tant pour ses prouesses d'agilité sur le terrain que pour ses sourires de chat sauvage.

De grande taille, Joshua ne passe pas inaperçu sans pour autant être considéré comme un géant. De par sa grande taille et son visage amical, on peut dire qu'il est un garçon attirant, même s'il n'est pas du genre à se servir de ses charmes pour parvenir à ses fins. La génétique a désiré lui donner des oreilles particulièrement pointues, comme celles des chats, et personne ne saura sans doute jamais d'où il tient cette caractéristique physique. Joshua ne s'en plaint pas, il vit avec sans y faire plus attention que cela.

Ses yeux azur son certainement ce qui fait fondre le plus les personnes qui l'entourent, que ce soit des adultes qui le trouvent "adorable", ou les autres jeunes de son âge qui peuvent même littéralement craquer sur son regard de tombeur. Souriant facilement, il faut cependant savoir que chacune de ses grimaces à sa propre signification, et qu'il faut du temps et de l'observation pour savoir le déchiffrer à la perfection. Même s'il semble jovial, il sait aussi afficher une mine sérieuse ou boudeuse, et parfois même peut se montrer particulièrement furieux.

Son visage expressif ne laisse pas la place au doute, l'on sait toujours ce qui se passe dans sa petite tête ; du moins sait-on toujours dans quel était d'esprit il est sans avoir besoin de le lui demander.

Pour résumer physiquement Joshua, il s'agit ici d'un jeune homme plutôt beau qui ne cherche pourtant pas à plaire à tout le monde, et qui se complaît dans une allure et un style qui lui sont propres. Il entretient son corps tant dans le sport que la guitare, et arbore un style vestimentaire sans fanfreluches ni excentricités. C'est un étudiant simple qui se fond dans le décor sans être laissé de côté dans le coin d'un couloir.
   


   
   My heart.  Tout d'abord, ben faut savoir que dans la vie, je n'ai que mon grand frère. Et depuis toujours, en bon cadet, je marche dans ses traces avec une détermination farouche. Quand j'étais gosse, mon seul désir, mon seul objectif était d'un jour lui ressembler, d'être appelé "Mini Matt'" ou quelque chose dans le genre. Mais j'ai grandis, puis j'ai découvert qu'en fait, même si je le voulais, je ne pouvais pas  être un second Matthew parce que chaque être humain est façonné selon ses expériences et sa vision des choses, et personne ne peut avoir exactement la même histoire qu'une autre même en vivant avec elle. Alors, au fil du temps, je me suis lentement découvert et je continue de le faire encore aujourd'hui. Comme mon frère, je suis un bagarreur. La baston, j'adore ça. Je me shoote à l'adrénaline et quand j'ai pas ma dose, autant dire que j'ai un peu les mêmes réactions qu'un drogué en manque. J'ai besoin de m'épuiser pour me sentir bien, et c'est encore mieux quand je le fais en tapant sur les autres. Mais attention ! Si j'aime me battre, si je suis très doué pour ça, jamais je ne tabasserais quelqu'un qui n'est pas de mon niveau, ou qui ne le mériterait pas. C'est d'ailleurs pour ça que j'aime fréquenter les endroits qui craignent en règle générale.

Parce qu'en général je trouve toujours un loser qui veut se mesurer à moi. Donc bon, j'suis pas un tyran, juste un gamin qui aime donner des coups et ... s'en prendre ? Ouais, ça m'a tout l'air d'un caractère masochiste, mais faut pas se fier aux apparences ! Ce que j'aime vraiment dans la bagarre, c'est dépasser mes limites et aller toujours plus loin. Je suis donc bien le genre à provoquer une bagarre, mais jamais dans un but néfaste. Enfin pas  trop,  quoi ... Et puis surtout, ça dépend vraiment avec qui. En dehors de mon côté street-fighter dont je porte le nom fièrement, je suis un étudiant presque jovial. "presque" parce que bon ... Je ne suis pas assez extraverti pour sauter au cou des gens, quand même ! Disons plutôt que je suis quelqu'un qu'on approche facilement et avec qui vous pourrez passer de bons moments, à condition de ne pas m'échauffer le sang. Parce que bon, je reste un impulsif et si on me pousse un peu, je pars au quart de tour. Il y a une chose par exemple, qu'il ne faudra jamais faire. Insulter mon frère serait probablement la pire erreur de votre vie et certainement la dernière chose que vous feriez de votre vivant. Je suis tellement accroc à mon aîné et possessif, qu'il ne faudra jamais vous risquer dans ce genre d'attaques. Ce serait carrément suicidaire, en fait. Demandez à mon cousin, Roy, mon rival de toujours.

Jamais je ne laisserais passer une attaque portée contre mon frère, qu'elle soit volontaire ou non. Alors faites gaffe. J'aime bien déconner, en dehors de mes moments de folie, quand je n'crève pas d'envier de casser quelques dents. Je suis un joyeux luron, quand je m'y mets, et j'aime faire la fête avec mes potes de temps en temps. Mais pour moi, ni drogues ni alcool ! Mon frère a beau être à des kilomètres et des kilomètres de moi, ça ne m'empêche pas de le respecter et d'obéir à ses règles. J'aime me faire de nouveaux amis, à condition bien sûr qu'il y ait un accord tacite de respect entre les deux partis. Je déteste être le "con" d'la bande ou celui qu'on appelle en dernier pour une sortie ou une petite fête. M'enfin ça m'est jamais arrivé. En général soit on m'invite dans les premiers, soit on m'invite pas. Et moi, ça m'va. Si je me fais facilement des potes, je suis à contrario rancunier. M'enfin ça va dépendre des cas et des personnes, mais il est rare que je ré-accorde ma confiance à quelqu'un qui l'a perdue. Avec moi, faut pas jouer au con, c'est tout. Je suis aussi un type protecteur, dans le genre qui cassera la gueule à un inconnu si ce dernier à fait du mal à l'un de mes proches.

Mais  attention,  j'irais  pas  venger  ou  défendre un type que j'ai rencontré la veille. Ma protection je la donne surtout à des gars que je connais depuis longtemps et dont je connais autant le tempérament que le caractère. Y'a un truc que vous ne saurez pas à moins de me connaître depuis un bail ou de m'avoir rencontré en début d'année scolaire, j'étais bègue. "étais" parce que je me suis soigné, et que j'ai cessé de l'être, enfin ! C'était un truc dont j'avais horreur, et encore aujourd'hui j'aime pas qu'on m'en parle parce que quand j'y pense j'ai tendance à buguer de nouveau, même si c'est pas aussi atroce qu'à l'époque. J'ai commencé à l'être assez tôt, je devais être en primaire, je crois. Ben dix ans après, c'était toujours pareil donc bon, je m'en arrangeais comme je pouvais et j'essayais d'améliorer au mieux mon élocution. Puis j'ai eu des séances d'orthophonie pendant quelques semaines intenses, et je dois avouer que ma rencontre avec un certain Davis m'a, étrangement, beaucoup aidé. Je suis aussi quelqu'un d'honnête, et s'il m'arrive d'avoir un différent avec quelqu'un alors j'irai voir la personne seul, sans  être accompagné d'une bande d'idiots prêts à rire d'un éventuel conflit. Mais je reste Joshua et mon aîné m'a élevé.

J'ai un point commun avec mon frère : Je haie les lâches et tout ce qui s'y rapporte. Il y a des règles, même quand on est un p'tit con. On n'attaque pas par derrière, on parle pas sur le dos des gens, on ne monte pas des amis les uns contre les autres pour faire chier untel. Ok !? Et on assume ses conneries, bordel ! Moi, j'assume pleinement les miennes, même les pires. Et si j'me fais prendre soit ! Je  réalise la sanction sans broncher, en me promettant bien sûr de faire plus attention la prochaine fois. Hormis tout ça, y'a autre chose que j'aime en dehors de la baston et du sang partout : C'est le  sport. Presque qualifié d'hyper actif, je n'tiens pas en place. Je déteste être enfermé dans une salle de classe ou assis à un bureau pour faire mes devoirs, et je suis un grand amateur de basketball. Si vous n'me trouvez pas en train de déconner avec mes potes ou en plein coeur d'un conflit, vous devriez faire un tour sur le terrain de sport, y'a de grandes chances pour que j'y sois. Et si vraiment j'suis pas là-bas non plus, beh c'est que vous me cherchez au seul moment de ma vie qu'on peut appeler le "temps calme" c'est à dire quand je suis en train de gratter de ma guitare.

Parce que oui, j'adore la musique, et j'ai une guitare depuis tout p'tit. Enfin bon. derrière tout ça, faut que je vous parle un peu du gentil p'tit Josh' caché derrière Sky le combattant, non ? Au fond, bien au fond, quelque  part où une seule personne est allé (et par pur accident, en plus), je suis un grand romantique. Je rêve au Grand Amour, et j'y crois dur comme fer même si j'ai longtemps enchaîné les courtes relations pour profiter de ma jeunesse. Il faut dire que j'ai longtemps eu autre chose à penser qu'aux gonzesses et, finalement, aux types qui gravitaient autour de moi sans que je pense ne serait-ce qu'à leur porter un regard. Un peu bohême, souvent rêveur, j'aime me perdre dans des endroits calmes et déserts pour me laisser aller à des fantasmes dont je ne crois pas réellement à la réalisation. Bon, j'ai aussi longtemps été hétéro', et au final j'ai réussi à tomber amoureux ... d'un autre hétéro' ! Pas banal, hein ? Enfin bon, on peut pas tout prévoir non plus ... J'ai d'jà eu une chance folle que lui se soit rendu compte de son homosexualité un peu avant moi. Histoire de pouvoir m'apprendre un peu les ficelles du métier et de me forcer la main quand ça s'est avéré nécessaire. Non parce que j'suis un cas social, des fois.
   


   
   My story.  Mon histoire n'a rien de compliqué. Je suis né en 1996, après un premier garçon qui avait déjà deux ans à l'époque. Enfant hyperactif, Matthew à toujours posé quelques soucis à mes parents. Mais ça a probablement empiré quand je suis arrivé. Au lieu de détester ce gamin qui entrait dans sa vie pour lui piquer ses parents et ses jouets, Matt' a vu en moi un nouveau compagnon de jeu, ou un nouveau jouet. Il s'est très tôt montré protecteur envers le bébé de la famille, et en venait à frapper les adultes qui osaient rendre visite au nouveau venu. Il n'avait que deux ans, il était donc régulièrement réprimandé, mais je crois bien que les punitions nous ont poussés, en grandissant, à nous rapprocher davantage l'un de l'autre. Quand j'ai eu trois ans et que je suis entré à l'école, nous sommes restés inséparables et avons rapidement été fichés dans notre école, les maîtres et maîtresses ayant en note prioritaire de veiller à nous séparer le plus possible. Ils savaient ce que nous étions capables de faire ensemble, et ils savaient que nous ne nous socialiserions jamais si nous n'étions pas mis chacun d'un côté. M'enfin bon, c'est pas un grillage entre deux cours de récréation qui allait nous séparer ! Nous passions les pauses collés l'un à l'autre, se tenant la main à travers le grillage et discutant de tout et rien.

Et puis, on a grandis encore. Je suis entré en primaire et quand il a fallu que Matt' entre au collège, il a préféré rater ses examens d'entrée au secondaire pour rester un an de plus avec moi. C'est à cette époque que j'ai commencé à bégayer. J'étais plus jeune, mais j'étais tout aussi borné et plus impulsif encore que mon frère. N'ayant toujours vécu que dans son ombre, je désirais plus que tout faire mes preuves et j'aurais aimé grandir plus vite pour le rattraper. Alors j'étais d'autant plus intenable, d'autant plus agressif avec les gamins de mon âge. Je bougeais trop, je parlais trop, tout dans mon attitude était "trop" aux yeux de mon père. Il a décidé de prendre les choses en mains et pour me canaliser, m'a continuellement puni, privé de sorties et empêché de jouer. A force de ne pas pouvoir être moi, j'ai commencé à ne plus être capable de montrer ma personnalité. Puisque j'étais "trop", il fallait que j'apprenne à me gérer. Et mon cerveau a décidé, par le biais de problèmes neuromusculaires, de contrôler tout "moi" en m'empêchant même de parler correctement. Puisque tout ce que j'étais était "trop", il me fallait cesser d'être moi et donc, j'ai commencé à tellement me contrôler que je suis devenu bègue, contrôlant malgré moi tout ce qui sortait de mon corps et finalement, de ma bouche.

Furieux de ce nouveau trait de caractère qui s'était incrusté en moi, J'ai éprouvé un besoin furieux de passer cette frustration dans d'autres choses, et ces choses ont été divers sports de combat dans lesquels j'ai rapidement excellé. Boxe, karaté, judo, nombre d'entre eux y sont passés, mais je me suis arrêté au street-fight qui était de loin mon préféré de tous. Je suis devenu beaucoup moins agressif mais seulement grâce à tous ces sports de combat auxquels mon père m'a inscrit. Des cours par dizaines, des heures à n'en plus savoir compter pour canaliser l'énergie de mon corps, que je refusais désormais de faire partir en parlant. Je suis devenu un fléau, mais un fléau qui se contrôlait trop, au fond. J'avais beau combattre et épuiser mon corps, mon bégaiement ne me foutait pas la paix. Alors j'étais d'autant plus en colère contre moi-même de ne pas savoir parler, et j'étais encore pire. J'ai mis très longtemps avant de savoir enfin communiquer correctement. Vous pourrez demander à Owen, mon meilleur pote, rencontré également au primaire et avec qui j'ai toujours eu une relation plus ou moins ambiguë, dans le sens où j'ai fais office de petit frère remplaçant lorsque Miles est mort. Lui c'est un peu comme mon deuxième frangin, on a fait les quatre cent coups ensemble dès notre rencontre et il n'a plus été possible de nous séparer, à trois.

Quand je suis entré en dernière année de secondaire, Matt' a encore doublé sa classe pour être de nouveau avec moi, et Owen par conséquent. A partir de là, impossible pour les prof' de nous séparer. Nous n'hésitions pas à sécher nos cours pour rejoindre ceux des deux autres et ils avaient beau nous coller des avertissements et convoquer nos parents, nous n'arrêtions pas pour autant. Le problème est qu'ils se refusaient à nous virer définitivement parce qu'à côté de notre déni de l'autorité, nous avions de bonnes notes tous les trois, bossant régulièrement ensemble enter deux bagarres. Trois mois après la rentrée, ils capitulèrent pour notre plus grand plaisir et nous fichèrent dans la même classe. A partir de là, vous imaginez bien la cata' du trio fusionnel ! Dans la cour, nous faisions la loi. On avait des copains, bien évidemment, mais les chefs de bande c'était nous, et personne d'autre. Aucun élève n'a jamais mis en doute notre autorité dans la cour et pendant un an, nous avons été les rois de l'école. Après on est entrés aux lycée, où tout s'est déroulé pratiquement comme au collège, à la différence qu'on n'était plus les chefs même si personne ne pensait à nous emmerder. On était la tornade, les trois mômes qu'il ne fallait pas chercher malgré leur âge insignifiant par rapport aux grands. On a rapidement fait nos preuve, faut dire.

Peu avant que j'aie dix-sept ans, notre petit monde paradisiaque a basculé. Mes parents, partis pour un séminaire concernant le métier qu'ils avaient en commun depuis plusieurs années, ont été victimes d'un accident de transport. Je n'ai jamais pu en savoir plus, je sais seulement qu'ils n'ont pas survécu et que ce soir-là, Matt' aurait dû être avec eux mais qu'il était en garde à vue pour avoir cassé la gueule à un alcoolique dans un bar. Je n'ai jamais autant remercié son esprit combatif de ma vie. S’il n’avait pas choisi de se battre ce soir-là, il serait mort avec eux. Et Matt', c'est plus que mon frère. Il est mon modèle, mon idole, mon unique point de repère. Après ce tragique accident, Matt' et moi nous sommes isolés un temps. Nous avions besoin de nous retrouver, seuls, pour mieux reprendre une vie normale. Faut dire que ça vous change un homme, de perdre ses parents. Même quand vous êtes un p'tit con qui mérite parfois des baffes, vous n'en restez pas moins un fils éploré. J'ai abandonné Owen une année entière, sans nouvelles et sans signe de vie, le temps de faire mon deuil. Il fallait que je me retrouve, que j'analyse mieux ma vie, que je me remette, 'voyez ? Et c'était pareil pour Matt' parce qu'il n'en n'a pas moins été touché que moi.

Un an plus tard, Matthew est devenu responsable zoologiste dans un parc naturel et a commencé à travailler pour la préservation et la réinsertion des loups dans leur milieu naturel. Parti en Angleterre pour rencontrer un grand spécialiste du loup appelé Shaun Ellis, Matt' m'a inscrit dans un pensionnat pour garçons du nom de Bridges Adams. Il voulait que je me concentre sur mes études et pas sur les filles, que nous avions l'habitude de draguer ensemble lorsque le temps nous restait. Je n'ai jamais repris des nouvelles de Owen, honteux de l'avoir abandonné sans prévenir alors qu'il aurait donné n'importe quoi pour me soutenir dans une épreuve pareille. J'ai souvent pensé à lui, j'ai longtemps regretté, et je me suis rassuré en pensant qu'il était mieux sans moi, qu'il pourrait mûrir et refaire sa vie. Et puis une autre année s'est écoulé, pleine de changements et de rencontres. Il y a d'abord eu Davis, ce foutu Davis. Lui qui m'a mis dans les pires situations et qui m'en a sorti, lui qui m'a à la fois persécuté et aimé, lui qui m'a rendu complètement dingue de lui. J'ai passé à ses côtés une année vraiment folle, entre la révélation brutale de mon homosexualité et la dépendance affective que j'ai développé pour lui. Et puis, du jour au lendemain, ce salopard s'est tiré. Sans prévenir, sans un mot, que dalle.

S'en est suivi une douce descente aux Enfers, à le chercher, à l'appeler, à prier pour son retour. Mais ses affaires ont disparu un beau matin, et je sais aujourd'hui qu'elles ne réapparaîtront probablement jamais. J'ignore ce qui l'a poussé à me haïr, je ne saurais peut-être jamais quand et pourquoi il a cessé de m'aimer. Mais il s'en est allé et je n'avais pas mon mot à dire. Alors j'ai laissé le temps passer, je suis retourné aux côtés de mon frère et pendant une longue année j'ai pris le temps de me morfondre et de pleurer sa perte. Ensuite, est venu le jour où mon frère a décidé qu'il était temps pour moi de me relever, de tourner la page, d'oublier cette histoire que je devais enfin considérer comme terminée. Peut-être par masochisme, peut-être par fierté, je suis retourné à Bridges Adams. Je veux terminer mon cursus, finir les études que j'ai laissé de côté pour un mec qui finalement m'a balancé dans les poubelles comme une vieille ordure. Oui j'avoue lui en vouloir, aujourd'hui, de m'avoir abandonné. Je regrette d'autant plus la frustration de ne pas comprendre, que je l'ai sincèrement aimé. De tout mon être. Enfin bon, j'suis revenu à Bridges Adams, et j'ai y ai retrouvé des potes abandonnés derrière un an plus tôt. Maintenant, à moi les études.
   


   
Credits © JIN - TG


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Sky
avatar
Messages : 196
Age : 21
Emploi : Serveur


Master Droit, Economie et Gestion

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 21:07
Hello,

Désolée du DP

Vous avez le droit de me taper, j'suis une gourde, je coule et je reviens, je vous hante inutilement et je fais de faux espoirs à ceux qui veulent bien rp avec moi.

Mais promis de chez promis, j'vous lâche plus et j'espère me faire de nouveaux/anciens copains pour longtemps *3*

PS : Je redimensionne ma signa' dès que je trouve comment :a:
Revenir en haut Aller en bas
Thalíe A. Spartharís
avatar
Messages : 66


Master Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 21:23
Bienvenue (ou re-bienvenue visiblement =P) !


Andréas débite son anglais en : #4e83bb et marmonne son grec en #f7ab6d

Revenir en haut Aller en bas
Joshua Sky
avatar
Messages : 196
Age : 21
Emploi : Serveur


Master Droit, Economie et Gestion

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 21:25
Meurci,

Oui, je dirais même re-re-re-re-re-re etc bienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas
Owen Hamilton
avatar
Messages : 67


Master Criminologie et Sport

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 21:27
REBIENVENUE MON JOSHUA!
JAMAIS L'uNE SANS L'AUTRE§


Revenir en haut Aller en bas
Joshua Sky
avatar
Messages : 196
Age : 21
Emploi : Serveur


Master Droit, Economie et Gestion

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 21:29
BWAHAHAHAHAH AIMONS-NOUS JUSQU'A LA NUIT DES TEEEEEMPS ou la fin de nos vies sociales déjà inexistantes mdr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


Invité

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Fri 12 May 2017 - 23:41
Yep p'tit con! ... J'en connais un autre qui va être content de te voir... boum
Revenir en haut Aller en bas
Cédric Aylen
avatar
Messages : 1157


Master Management et Gestion d'Entreprise

Joshua Sky - Etudiant sportif

MessageSujet: Re: Joshua Sky - Etudiant sportif Sat 13 May 2017 - 0:10
Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions. Et les RP EN LIBRE-SERVICE pour vous aider à démarrer sur le forum.

(c) Codage par Crimi - Epicode




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-