avatar
Messages : 21
Emploi : Pompier Volontaire


Master Management International

On est toujours mieux servit que par sois-même || Pv Neil

MessageSujet: On est toujours mieux servit que par sois-même || Pv Neil Sun 15 Jan 2017 - 17:47
« _ Tu tiens le choc ? » à demandé Daniel en regardant Meriwether Greatchurch affalé contre la table de la salle de repos, à deux doigts de sombrer dans le sommeil. Ce qui n'était clairement pas l'habitude du jeune homme.

Quand il avait vu ce gosse se présenter la première fois à la caserne pour devenir volontaire, il avait pensé à une mauvaise blague ; il n'avait pas trop compris ce qu'un fils de riche tout bien propre sur lui pouvait bien vouloir faire dans une caserne de pompier et il avait tenté de lui expliquer ce que n'était pas un endroit pour les princesses et qu'ils n'allaient pas lui offrir un traitement de faveur parce qu'il était le fils du prince de truc-muche. Comme il aurait du s'y attendre, Meriwether avait rit , franchement et avait assuré qu'il était seulement là parce qu'il avait envie. Et il avait subit les entraînements sans jamais se plaindre de la difficulté de ce qu'on lui faisait subir, il s'était accroché et rapidement il avait fait ses preuves et il était aujourd'hui une aide précieuse pour leur caserne. En fait, Daniel pensait qu'il aurait aimé avoir moins de recrue mais qu'elles soient aussi motivées et impliquées que l'était ce garçon.

« _ Pas vraiment, je suis épuisé , en fait.
_ Prend ta journée. On ne t'appellera pas avant la semaine prochaine, alors rentre chez toi, repose-toi et fait des trucs de ton âge! »

Il avait rit , et malgré une hésitation marquée, il avait ramassé ses affaires et s'était empressé de quitter la caserne. Même s'il avait beaucoup traîné en route il n'était même pas quinze heures quand il était arrivé chez lui et il s'était effondré dans son canapés, s'endormant avant même d'avoir le temps de s'en rendre compte. S'il rêva, il ne s'en souvint pas lorsqu'il émergea de son sommeil de plomb à dix-heures. Certainement qu'il aurait du mettre ce temps à profit pour réviser ou avancer son travail scolaire mais il ne s'en sentait ni la force ni le courage et à la place il s'était traîné jusqu'à la sale de bain et avait glissé sous la douche. Combien de temps restât-il totalement inactif sous l'eau ? Ça non plus il ne le savait pas, ce qu'il savait, en revanche en sortant : c'est qu'il avait faim.

Il avait enfilé des vêtements un peu au hasard, comme si cela lui coûtait de le faire. Son regard avait observé l'horloge avec insistance comme s'il pouvait de cette façon faire reculer le temps jusqu' a l’instant ou il n'avait pas faim mais c'était peine perdue et alors qu'il zappait les multiples programmes tous plus abrutissants les uns que les autres , il de se rendre à l'évidence:son frigo n'allait pas non plus se remplir miraculeusement et préparer de lui même un repas qu'il pourrait manger. C'était dans ces instants là qu'il appréciait le fait d'habiter la résidence Greenwood, qui en plus d'offrir un luxe manifeste avait pour premier avantage d'être aussi le lieu de vie de son meilleur Ami. Le plus vieil ami aussi, sans doutes. Probablement. Il regarda vaguement l'état de son appartement qui n'avait sans doutes jamais été aussi déranger de toute son existence et il esquissa une grimace de dégoût. Sans être un total maniaque de la propreté et du rangement, il partait régulièrement en croisade contre le désordre.

Il décréta subitement qu'en plus d'avoir faim il avait ce bazar en horreur et qu'il ne pouvait pas rester là plus longtemps , et comme il était trop fatigué pour entreprendre du rangement il avait enfilé des chaussures et le plus naturellement du monde il avait quitté son appartement pour rejoindre l'ascenseur et l'envoyer rejoindre le dernier étage. Sans trop se poser de question métaphysique au sujet du fait que sa présence pourrait mal tomber, ou sur le fait qu'il était potentiellement dérangeant, il avait traversé le couloir qui menait à la porte d'entrée et avait enclenché la sonnette pour annoncer son arrivée. Il avisa rapidement sa montre qui affichait vingt-heure et , plissa le nez d'un air satisfait.

« _ Neiiiiil, je meure de faim ! »

Il lança à la cantonade, espérant que son ami de l'autre coté de la porte allait se dépécher d'ouvrir et peut-être même , avec chance qu'il avait déjà prévu de manger et qu'il n'y aura pas trop a attendre pour se sustenter.

« _ Je vais mourir, littéralement ! Je pense que je commence à m'auto-digérer, au secours, à l'aide ! »

Il ajouta avec un certain sens du drame.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Age : 24
Emploi : Serveur au DELICATESSEN et étudiant en master de musique


Master Musique

On est toujours mieux servit que par sois-même || Pv Neil

MessageSujet: Re: On est toujours mieux servit que par sois-même || Pv Neil Sun 15 Jan 2017 - 22:42
On est toujours mieux servit que par sois-même
Neil & Meri'

1102 mots



Journée banale pour Neil. Plus ennuyante que celle-ci, tu meurs ! Aujourd'hui, ce fut jour de repos pour lui. Pas de cours car on était samedi, pas de travail, rien. Et pour couronner le tout, de la pluie en veux-tu en voilà ! L'argenté serait bien sorti mais avec un temps pareil, il avait opté pour faire la larve chez lui. D'abord une grasse matinée bien méritée et réparatrice après une semaine de dur labeur. Enfin dur labeur.. uniquement si on ne comptait pas les quelques heures où il avait séché alors. Puis le reste de la journée.. Il avait fait des allers-retours entre son salon et son lit. Quand il ne dormait pas, il trouvait d'autres occupations. Quelques étirements, danser un peu, jouer du piano ou du violon, ou encore s'abrutir devant la télévision. Enfant, il n'a pas eu la chance de connaître les dessins animés ou les séries. Son père regardait essentiellement la politique, et encore.. Aujourd'hui, Neil rattrapait son retard en quelque sorte. La télévision n'était pas la chose qu'il préférait le plus, mais en ces jours de pluies et d'orages il remerciait ses créateurs. Sa télévision était un écran plat directement incrusté dans le mur. Ni grand, ni petit, mais de quoi avoir une bonne image. Merci maman pour cet appartement et tout ce qu'il y a l'intérieur.

Neil avait bien choisi en visitant les appartements quand il était arrivé à St-Adams, il y a maintenant cinq ans. Un appartement sur deux étages tout en haut de l'immeuble que sa mère lui a payé. De quoi avoir une belle vue sur une bonne partie de la ville et surtout de la mer. Neil ne s'en plaignait pas, au contraire. Quand il ne couchait directement pas au pensionnaire, il était bien content de retrouver ses draps ici. D'abord un premier étage tout en longueur avec très peu de mobiliers. Un simple canapé en cuir sous la mezzanine avec la télé, plus loin un piano à queue noir, et de l'autre côté de la pièce un bar avec une cuisine. Il n'y a que très peu de décorations aussi. Quelques tableaux sur les murs dont une photographie de Neil avec ses parents, quelques coupes, médailles, et autres récompenses qu'il a obtenu étant plus jeune. Le jeune homme a décidé de ne pas encombrer l'espace pour pouvoir se déplacer librement et danser/se contorsionner sans prendre le risque de briser quelque chose. Ensuite pour accéder à l'étage il faut emprunter un petit escalier de verre de quelques marches. La première chose qu'il y a à l'étage est la mezzanine. C'est ici que Neil a fait sa "chambre". Un grand lit double, une étagère de livres,... Puis il y a un couloir qui mène à la salle de bain, au wc, et à une chambre d'ami que Neil a reconverti en bureau. Un bureau dont il ne se sert pratiquement jamais d'ailleurs, mais passons les détails inutiles.

C'est aux alentours de dix-sept heure que Neil était sorti complètement de sa léthargie pour se préparer. Un tour dans la salle de bain pour prendre un loooong bain, et ensuite il se fit beau. Un costard implacablement repassé, quelques boutons détachés pour laisser les hommes mâter, ses cheveux brossés avec une tresse plaquée sur le côté gauche, et Neil mit même une touche de parfum. Travaillant au Delicatessen, il se devait d'être présentable même s'il n'était que serveur et non danseur. Cette dernière option lui avait fait de l'oeil en trouvant ce boulot il y a cinq ans car il aime et il sait danser, mais il avait refusé pour diverses raisons. Ce soir, il prenait son service de vingt heure à six heure du matin. Toute la nuit, pour résumer. Une nuit comme toutes les nuits de samedi à dimanche. Du moins c'est ce qu'il avait pensé. Car après sa douche, en consultant les messages de sa messagerie vocale, il apprit que le Delicatessen était fermé exceptionnellement cette nuit. Une fuite dans les toilettes avait "inondé" et sali plusieurs salles, si Neil avait tout compris. Habillé chiquement et en pleine forme à cause du café qu'il avait but toute la journée pour être en forme, il ne savait que faire... C'est pour cela qu'il avait décidé de mettre toute son énergie dans le piano. 

Des papiers jonchaient le sol et certaines étaient même posées sur le piano. Armé d'un stylo, Neil était en train de composer. Un silence de mort régnait dans son appartement si on oubliait les quelques gouttes venant s'échouer son la baie vitrée et les quelques notes de musique qu'il jouait de temps à autres. La pluie s'était plus ou moins calmée pour le moment. L'argenté resta bien une heure sur son instrument de musique avant qu'on ne sonne à la porte et qu'il n'entende quelqu'un baragouiner derrière sa porte. Neil n'attendait aucune visite pourtant.. Il alla tout de même ouvrir rapidement après avoir calé son stylo derrière son oreille, curieux de voir qui venait le voir à cette heure ci. La porte s'ouvrit et Meri entra dans son champ de vision. « Meriwether Greatchurch » Dit-il lentement en détachant toutes les syllabes. Neil ne s'attendait pas à le voir, pensant qu'il travaillait aujourd'hui. Mais peu importe, il aurait toute la soirée pour lui faire la remarque. Pour l'heure, après plusieurs secondes de non-réaction, un sourire s'élargie sur les lèvres de Neil. Il était content de voir son meilleur ami. « Dépêche toi de rentrer avant que je ne te laisse dehors !» Un léger rire s'échappa de sa gorge et il se poussa pour laisser son ami rentrer puis il ferma la porte. Neil se laissa glisser contre son ami, s'appuyant sur lui en marchant vers le salon. «Ma journée a été vraiment longue, tu n'as même pas idée.»  Meri est sans doute le seul avec qui Neil se lâche autant et avec qui il est aussi collant affectivement. «Et je devais travailler ce soir mais le Delicatessen a appelé, ils ont eu un soucis de tuyauterie.. Je te remercie d'être venu, je crois que je serais devenu fou sinon. Fou ou alors je serais mort d'ennuie à l'heure qu'il est. Je n'ai jamais fait autant le tour de mon appartement aujourd'hui ! Et toi, les affaires vont bien ? »


Code by AMIANTE


Je chante en #008900 avec la voix de Junichi Suwabe
Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Emploi : Pompier Volontaire


Master Management International

On est toujours mieux servit que par sois-même || Pv Neil

MessageSujet: Re: On est toujours mieux servit que par sois-même || Pv Neil Mon 16 Jan 2017 - 12:26
« _ Tu n'oserai pas, me laisser seul comme ça. »
Il avait susurré , d'un air amusé quoique ravi de voir l'autre homme lui ouvrir. C'était assez simple en vérité et parfois il y avait des choses qui se passaient de mots, d'explications, Meriwether pensait que c'était ainsi entre Neil et lui. Ça se passait de mots  Oh bien sur, ils babillaient, parlaient respectivement beaucoup, mais la majorité des choses entre se disaient sans jamais franchir la frontière de leurs lèvres.

Comme à cet instant.

Contre lui.
C'était un peu ridicule à dire sans doutes, mais quand il était contre lui, alors Meriwether avait l'impression qu'il avait le droit de redevenir un enfant ; qu'il n'avait pas besoin d'être celui que les autres aimaient, qu'il n'avait besoin de rien parce que , quand Neil glissait ainsi contre lui : Il savait qu'il était en sécurité. Qu'il pouvait porter et être porté. Entrant, il avait glissé son bras dans le dos de Niel et d'un geste affectueux massé sa tête, alors qu'ils avançaient dans l'appartement.  Que pouvait-il faire de plus ? Parfois, il pensait qu'un soutient physique était nécessaire et parce que ce n'était pas sexuel, parce que ce n'était pas amoureux, Meriwether pensait que c'était ce qu'il y avait de plus intime. C'était un geste tendre juste au delà de tout et il écoutait d'un oreille attentive son ami s'épancher sur la longueur de sa journée. Il souriait, un peu à ses mots. Son ennuis, l'accident au « Délicatessen » qui lui garantissait de pouvoir passer la soirée avec lui.

« _ Mince, les dégâts sont importants, ça va être réglé rapidement ? »

Meriwether n'était pas un habitué des lieux, il avait bien du s'y rendre quelques fois avec d'autres amis à lui, parce qu'ils trouvaient l'endroit si formidable et l'ambiance y était sympathique, mais Meriwether avait parfois du mal avec le côté absolument sexuel des rencontres qui s'y faisaient. Contrairement à ce que certains imaginaient, il n'était pas tout à fait ce genre de personne et les rencontres sans lendemain ne l'avaient jamais intéressée.  Peut-être que cette étrange pureté en ajoutait encore à sa « légende chevaleresque » comme l’appelait Louis Lancaster qui semblait beaucoup s'amuser de son comportement.  Neil s'intéressa finalement à lui, à sa journée et honnêtement , elle n'était pas bien plus passionnante que la sienne.

Il avait néanmoins pris son air le plus grave et le plus théâtral , il aimait jouer ce genre de jeux.  Il aurait probablement du avoir honte ou sans doutes que toute sa cour d'admirateur savaient à quoi il avait passé son après-midi alors il baisserai certainement de cinquante points dans les sondages glamours de l'école, mais ça n'avait pas tellement d'importance.  Parce qu'ici, il était en sécurité.

« _ Je m'ennuyais tellement avant de venir que je regardais Disney Chanel. Franchement, est-ce que je ressemble à quelqu'un qui devrai passer ses samedi après-midi à regarder "La vie de Zack & Cody "...Je suis bien trop beau pour ça ! »

Il avait avoué en mimant le dégoût.
Et il ne pouvait même pas se targué de mentir parce qu'il y avait vraiment passé un moment, faute de trouver une meilleure activité.  Il s'était étiré le dos avec un soupire désespéré. Et dardé son regard bleu sur l'argenté.

« _  J'étais tellement fatigué que mon patron m'a renvoyé dormir pour une semaine. Résultat , j'ai déprimé toute la journée. Seule la pensée de voir ton délicieux visage, m'a donné la force de me laver et de mettre des vêtements. »

Il avait affirmé avec un faux sourire charmeur emprunté à son personnage du « Host Club » de l'école alors qu'il prenait une pose digne d'un dessin animé , faux prince solitaire.  Avec plus de sérieux cependant il avait entrepris d'analyser ces lieux , familiers mais tout aussi en désordre que ceux qu'il avaient quitté.  Il avait un peu grimacé mais avait maîtrisé son envie de ranger et décidé que pour ce soir ça n'aurait pas d'importance , un sourire plus doux avait avait illuminé son visage.

« _ Ma vie serai tellement triste si tu n'étais pas là. Et puis aussi, je meure de faim, mais il n'y à plus rien à manger chez moi et manger seul me coupe l’appétit. Dooonc, je me suis invité. »

Il avait annoncé pour terminé, révélant la raison de sa venue subite et non annoncée. Son regard se porta sur la baie vitrée, celle qui offrait la même vue que chez lui, sur la mer et avait perdu son attention dans le ressac nerveux de cette dernière, secouée encore par l'orage qu'ils avaient essuyé.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le village St-Adams :: Quartier ouest :: Blocs appartements :: Résidence privée Greenwood :: Appartement de Neil Charles-