Nayden Valamir
avatar
Messages : 200
Emploi : Serveur au Beluga


Cireur de bottes du Père Noël

Nayden Valamir - Étranger

MessageSujet: Nayden Valamir - Étranger Fri 12 Jun 2015 - 16:47





Nom
Valamir
Prénom
Nayden
Âge
20 ans
Classe
Master en Littérature
Groupe
Etudiant étranger
Club
Celui du parrain
Métier
/
Nationalité
Russe
Sexualité
Seme
Avatar
Kise Ryouta - Kuroko no basuke
Goûts
Passionné de lecture (philosophie, poésie, psychologie), de sport et de dessin à ses heures perdues. Déteste la vulgarité et le manque de respect. Noahphile.
This is who I am.




My body. La gueule d’ange.

C’est comme ça qu’il a été qualifié la première fois qu’on l’a vu dans la joyeuse bande qui allait devenir une partie importante de sa vie. Comment le décrire autrement de toute façon ? Assez grand pour son âge, certainement pas encore arrivé au terme de sa croissance. Bien droit, pas de malformations, pas de cheveu sur la langue, aucune trace de coup ou de cicatrice. Un jeune homme flambant neuf, comme si on venait de le déballer de son paquet ! Blond en plus de ça, l’œil brillant, signe de bonne santé, et des dents bien blanches. Durant son adolescence, Nayden avait tout du jeune premier un peu frêle que la vie n’avait pas encore eu le temps de mettre à l’épreuve. Une bonne bouille d’enfant sage pour résumer.

Mais les gosses, quand ça grandit, ça change à une vitesse phénoménale.

Depuis, il a gagné en centimètres le petit Nayden, il a surtout pris du poids et du muscle. Oh il est toujours blond, pas franchement adepte de la coloration capillaire, les cheveux légèrement plus longs tombant sur sa nuque, avec des jolis reflets bien dorés. On ne peut pas vraiment dire qu’il se coiffe, sauf si on considère que passer sa main dans ses cheveux est une façon de remettre de l’ordre dans ces mèches folles. Son regard est d’un noisette clair très perçant. Nayden observe avec attention, cela se sent, fait aussi frissonner parfois. Tout dépend ce que vous dit ce regard. Ses traits sont masculins, aucun doute sur son identité, il n’aime pas passer pour une nana de toute façon. Puis il y a son sourire, un sourire chaleureux qu’il laisse transparaître assez souvent, étant quelqu’un majoritairement de bonne humeur.

A force de courses folles, le russe a un corps élancé et musclé. Sportif, ses jambes sont endurantes, ses courbes sont bien dessinées. Par contre, la peau de pêche intacte qu’il avait étant ado a été un peu mise à mal. Quelques cicatrices sont venues se loger au creu d’une hanche ou sur un bras. Un tatouage aussi est venu ajouter sa pierre à l’édifice sous la forme d’un corbeau noir façon tribale, qui étend ses ailes le long du bas de son dos. A cela s’est ajouté un pierçing à l’oreille gauche mais rien de bien voyant.

Le russe n’a jamais eu un style particulièrement sophistiqué ni voyant. Du moment qu’il est à l’aise pour courir, ça lui va. Il se permet toutefois de porter une chemise ou une veste de costume histoire de varier les plaisirs, toujours dans des couleurs assez passe partout.




My heart. Au premier abord, Nayden est un jeune homme tout à fait sociable, qui n’hésite pas à aller vers les autres pour discuter et se trouve être animé d’une curiosité assez grande. Cependant, il sait faire preuve de maîtrise dans son questionnement. Son passé lui a appris à ne pas trop fouiner au risque d’avoir de gros soucis par la suite. Et les comptes à rendre, ce n’est pas franchement du goût du blond.

Agréable, souriant, posé. Nay est le genre de personne qui s’efforce de voir les choses de façon positive. Un réflexe qu’il a hérité des zones sombres et chaotiques de sa vie. Après tout, autant chercher à remonter la pente une fois qu’on est au fond du gouffre. C’est ce qui a forgé son caractère au point d’avoir un esprit endurant et une détermination sans faille. Lorsque Nayden se fixe un objectif à atteindre, il ne lâche rien, mettant tous les moyens en œuvre pour réussir. Cependant, il n’agit pas sans réfléchir. C’est le meilleur moyen de commettre une erreur et de se ramasser violemment par terre. Non, s’assoir et calculer la dépense ou tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler, c’est comme ça que le russe fonctionne. Il a eu sa période impulsive et immature, mais les coups qu’il a pu se prendre ont marqué sa mémoire au fer rouge : trop d’imprudence et de précipitation n’apportent rien de bon.

Respectueux et poli. Curieusement, le russe ne prononce pas de grossièretés, ou très rarement quand ça lui échappe. Il considère la vulgarité comme une faiblesse et comme quelque chose de futile : on brasse du vent avec de tels mots, donc ça ne sert à rien à part se fatiguer. Nayden tient aussi à l’ordre, peut-être à cause de son passé là encore. Alors si hiérarchie il y a, il ne cherchera pas à prendre la place du premier, mais si il y a besoin de remettre un peu de discipline dans une situation adéquate, Nayden sera le premier à hausser le ton et faire du ménage. Un côté leader qui ressort aussi quand on lui manque de respect ou qu’on le provoque sans réelle justification : le jeune est gentil mais il a des limites comme tout le monde.

Nayden donne l’impression par son comportement que rien ne peut l’atteindre, qu’il prend tout avec du recul, voir qu’il n’a pas de défauts. Et pourtant… Le russe a subi de forts chocs émotionnels dans son enfance. Conséquence à cela, il a une peur bleue de l’abandon même si il fait tout pour le cacher. Se retrouver seul est sa phobie première et c’est sûrement pour cela qu’il est du genre à sympathiser facilement. Mais attention : rares sont les privilégiés qui trouvent le moyen de connaître son passé et ses confidences. Faire ami-ami avec lui ne signifie pas gagner la confiance du russe.

Autre chose que le jeune homme cache au fond de lui : ses pulsions de voleur professionnel. Nayden a changé de mode de vie, s’est repenti pour ainsi dire mais l’adrénaline de ses petits crimes lui manque parfois. De temps en temps, il y repense, tenté de commettre un délit pour sentir le bout de ses membres picoter et son cœur s’emballer, mais désireux de ne plus tomber dans ces travers, il lutte. De même pour les fortes sensations de puissance prodiguées par le combat au corps à corps. Cela fait longtemps qu’il ne s’est pas battu maintenant, mais mieux vaut ne pas le pousser dans ses derniers retranchements…ses nerfs ne sont pas en acier.




My story. « Pauvre enfant, déjà qu’il ne connait pas son père, voilà maintenant qu’il se retrouve sans sa maman. Si jeune, c’est horrible ! Quoi ? Ah non non, je n’ai pas l’intention de l’adopter, je n’en ai pas les moyens, pas le temps et pas l’envie non plus. »

C’était le genre de commentaires qu’entendait Nayden peu après la mort de sa mère. Une belle femme courageuse, célibataire mais qui avait malgré tout donné amour, force et argent pour sa progéniture. Malheureusement, un accident de voiture lui fit quitter ce monde alors que son fils n’avait que 7 ans. Un véritable choc pour le petit gars qui fut placé en famille d’accueil quelques mois plus tard. Seulement, Nayden n’accepta jamais cette famille de substitution, ne voulant qu’une seule personne : sa mère biologique. Chose impossible.

Les années passèrent. Jeune adolescent de 14 ans, Nayden menait la vie dure à la famille avec laquelle il partageait son quotidien. Entêté, plus les jours défilaient, plus il se disait qu’il n’avait rien à faire ici et qu’il détestait ces gens. Absolument aucune reconnaissance alors qu’il avait été choyé, habillé, nourri, enseigné à l’école. Aaah l’école… Ou plutôt une fourmilière d’incapables qui s’amusaient à le charrier sur son malheureux passé, notamment sur l’absence de son père dès sa naissance… Trop de moqueries à son goût, trop d’orgueil, le petit blond ne tarda pas à fuguer de la jolie maison de campagne pour se rendre en ville à quelques kilomètres de là.

Sans un sou, la faim tortura rapidement l’estomac du jeune russe qui dû s’initier au vol à l’étalage pour espérer récupérer une miche de pain…ou un porte-monnaie par jour de chance. Il fut très vite repéré par un gang local russe qui le prit sous son aile. Les recrues ne se refusaient pas, surtout à cet âge, quand leur esprit était aussi facilement manipulable. Un vol, puis deux, puis trois, le petit blond apprit vite les bases puis se perfectionna dans l’art de voler sans se faire repérer par la victime ou les personnes aux alentours. Il était doué le Valamir, et ô combien il aimait ça.

Il aimait ces moments de cavale dans les ruelles de la capitale, il aimait les félicitations du boss quand il ramenait un beau paquet sans se faire chopper, il aimait l’adrénaline qui le prenait lorsqu’il se voyait confier une mission plus importante. Tellement qu’il gravit rapidement les échelons au point de devenir « le corbeau », l’oiseau de malheur, l’informateur et le voleur d’informations. Celui qu’on envoyait ici et là en infiltré dans les gangs adverses pour mieux connaître leurs points faibles et les écraser. Un honneur quand on avait 16 ans. Nayden était à l’aise dans son rôle, avec sa bouille de jeune premier, l’ennemi n’y voyait que du feu. Il se vit alors offrir son premier tatouage par son boss en guise de récompense : un magnifique corbeau dans le bas du dos. De longues minutes à grimacer mais rah ! C’était trop classe comme tatouage !

Le jeune russe avait beau cavaler à droite à gauche et faire les 400 coups, il restait un jeune en soif de connaissances. L’école, il l’avait quitté bien trop tôt, mais pas à cause des cours en eux même…c’était de la faute des élèves. Alors quand il ne volait pas quelque chose ou ne jouait pas aux espions, le blond était assis dans la bibliothèque de la ville à dévorer des livres divers et variés. Aucun sujet n’était épargné…Au fond de lui, il voulait apprendre et regrettait de n’avoir aucun diplôme.

Devenu un habitué de la bibliothèque, il fut approché par un homme d’une bonne quarantaine d’années, bien soigné, avec des beaux vêtements, des lunettes rondes et une moustache. D’abord méfiant, Nayden le repoussa plusieurs fois par crainte d’être reconnu ou d’avoir à faire face à un type louche. Mais cet homme était bien intentionné… Très vite, ils devinrent complices. Le dénommé Vladimir, conscient de l’envie d’apprendre de Nayden, se chargea de lui faire toute sa culture générale, lui conseillant des livres, débâtant sur des sujets plus ou moins complexes avec le jeune homme. Il lui transmit par la même occasion sa passion pour la poésie et pour la langue de Shakespeare. Une véritable relation père/fils se développa entre ces deux-là, au point que Vladimir lui proposa de l’adopter. Le jeune blond refusa catégoriquement. Il faisait partie d’un gang, il le cachait à cet homme, il n’était pas en droit d’accepter…mais l’adulte n’était pas dupe et il ne tarda pas à apprendre la double vie que menait le blondinet.

Il ne le lâcha pas pour autant. Vladimir prit Nayden sous son aile et déménagea avec lui à l’autre bout du pays pour lui faire couper tous les ponts avec son gang. Il offrit même une année scolaire de remise à niveau au jeune, lui faisant comprendre qu’il avait plus d’avenir en travaillant honnêtement plutôt qu’en jouant aux gros durs. Cette année fut comme une véritable libération pour Nayden qui prit la résolution de changer radicalement pour cet homme qui lui avait tant donné.

Passionné par ses cours, il retrouva un sourire éclatant, cessa de voler et de se battre, apprit à mieux se comporter et à s’exprimer poliment. Nayden prit tout simplement exemple sur Vladimir, désireux de lui ressembler plus tard. Aussi, voulant en finir définitivement avec son passé de voleur, il exprima le désir d’étudier à l’étranger pour parfaire son anglais et continuer d’étudier dans le domaine littéraire. Décision épaulée par l’homme qui lui conseilla alors un pensionnat.

C’est ainsi que Nayden, âgé de 19 ans, se retrouva au pensionnat Bridges Adams, dans l’espoir de changer de vie et de s’offrir un avenir plus sûr. Le jeune homme n’est plus le même aujourd’hui mais reste toutefois hanté par son passé houleux. Il espère l’enterrer définitivement avec ses mauvaises tendances par ce dépaysement radical, en compagnie d’autres jeunes qui ne pourront pas le juger pour ses actes passés.




Credits © JIN - TG

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-