avatar
Messages : 23


Médecin

Friedrich V. Rosenbach - médecin

MessageSujet: Friedrich V. Rosenbach - médecin Wed 26 Oct 2016 - 3:45

Nom
Rosenbach
Prénom
Friedrich
Âge
34
Classe
X
Groupe
Membre du personnel
Club
X
Métier
médecin
Nationalité
Anglaise (origines allemandes)
Sexualité
variée
Avatar
dessiné par votre serviteur (ainsi que toutes mes bannières)
Goûts
Aime les tiramisus, les chats, la nuit, les boissons chaudes, le silence, fumer, la propreté, la vodka, son mug fétiche, le froid, l'humour de gout douteux, la nourriture très salée et/ou vinaigrée, les bandes dessinées...

Déteste la chaleur, la mer, être réveillé, le bruit, la foule, le deuxième principe de la thermodynamique, les insectes rampants, tenter d'arrêter de fumer pour la 364e fois environ, le chou, le sport, les geignards et les bavards...
This is who I am.


My body.  

Au premier abord, le docteur Rosenbach ne semble pas forcément très grand. Techniquement il n'est pourtant pas petit, accusant 1m88. Mais il peut avoir tendance à se tenir légèrement voûté, conséquence d'une croissance trop rapide, quand on peut l'apercevoir debout. En général, s'il n'est pas derrière son bureau où en plein travail, il se fera discret et silencieux, économisant ses gestes et ses paroles. Ainsi, on ne le remarquera pas forcément. Mais si vous arrivez à croiser son regard, vous pourrez être frappé par l'éclat froid, presque métallique de ses prunelles bleu iceberg malgré les lunettes qui le cachent, ainsi que par un certain magnétisme qui s'en dégage. Pourtant ses lèvres fines mais bien dessinées et légèrement ourlées, ne sont pas avare en sourire, bien qu'il soit parfois difficile de déterminer l'origine de certains de ces sourires. Sourires qui d'ailleurs ne dévoilent que rarement ses dents dont il semble prendre un soin particulier.

Sous ses cheveux souples et blonds qu'il porte en catogan par flemme de les faire couper, son visage plutôt fin aux traits légèrement anguleux, un nez et des pommettes saillantes mais point dans l'excès, est à l'image de sa stature générale, fine et anguleuse. Cheveux qui, s'ils sont blonds clairs, le sont d'autant plus qu'ils ont commencé à blanchir assez tôt. Un brun les aurait eu poivre et sel, mais cela donne surtout un léger reflet argenté dans la masse dorée.

Quand à sa façon de s'habiller, en service, il sera assez difficile de la déterminer. On l'apercevra la plupart du temps en blouse blanche, laissant apparaitre une chemise non moins blanche ou de nuance claire, et un pantalon en jeans noir ou anthracite. De façon qui pourrait être assez surprenante, il semble affectionner le port de chaussures de marche de type rangers.

Quand à sa voix, quand il daigne bien ouvrir la bouche pour parler, elle accuse une tonalité traînante, un poil érayée, due surement à des années de tabagisme actif. Cela lui confère cependant un certain charme dont il ne semble avoir cure, d'autant qu'il affecte ne pas se départir d'un petit accent allemand qu'il cultive par esprit de contradiction et parce qu'il s'amuse du cliché du docteur allemand qu'il fait coller à son image.






My heart.  

Friedrich est un homme courtois qui peut parfois sembler nonchalant. Mais il cache derrière une façade je-m’en-foutiste une nature encline au stress, ce que trahit ses doigts souvent en train de malaxer une boule anti-stress. C’est un freak-control qui refuse en aucun cas de perdre pied ou contenance. Il se laisse difficilement aller aux émotions et ne les montrera pas quoi qu’il arrive. Cependant, il peut arriver que son sang froid presque inhumain finisse par se fendiller, et il peut alors exploser d’une de ces colères aussi rares qu’anthologiques et disproportionnées. Suite à cela, en général, on ne le reverra pas pendant quelques jours et il se plongera d’autant plus dans son travail, s’isolant de tout ce qui l’approche habituellement.

Les seuls amours qu’on lui connaît  à l’heure actuelle est sa bouteille de vodka et son travail, né de sa plus grande qualité qui est également son plus grand défaut : la curiosité. Friedrich a une soif de savoir qui dépasse la raison, et sa curiosité ne connaît ni limite ni morale. Pour lui, certaines connaissances ont un prix qu’il acceptera de payer là où d’autres reculeraient certainement à raison. D’ailleurs, s'il n'a pas de travail, il peut connaître des périodes quasiment maniaques sans presque plus manger ni dormir où il se consacrera entièrement à des recherches personnelles. Il alternera alors avec d’autres périodes ou au contraire, il se laissera aller aux excès les plus variés  jusqu’à finir par devenir une sorte de loque humaine aux tendances masochistes, signe d’un vide intérieur qu’il ne sait pas comment combler.
Malgré un nihilisme rampant et une misanthropie à peine voilée, Ludwig apprécie l’humour, pour lui c’est même salvateur certainement. Il ne s’attache pas aux gens à cause d’une lointaine peur de l’abandon refoulée, même si ça peut arriver. Mais quand ça arrive, il est alors d’une loyauté indéfectible et supporte mal si le retour n’est pas égal. Encore faut-il que ça arrive, donc.

Sinon, il peut lui arriver de s'enticher de façon quasi fétichiste d'un être humain où d'un animal, voir d'un objet. Dans le cas du premier, peut en naitre une relation particulière que d'aucuns qualifieraient de malsaine. Mais ça fait bien longtemps que cela n'est pas arrivé.


My story.  

Friedrich est donc né en Allemagne dans une famille composée de ses deux parents et d’une grande soeur. Mais ses parents se sont installés en Angleterre vers le milieu de son adolescence et se feront naturaliser anglais. Adolescent à la croissance mal maîtrisée, il se sent physiquement mal dans sa peau comme tous les adolescents. Les railleries sur son physique dégingandé (maladresse extrême due à sa croissance rapide) s’ajoutent à la méfiance de ses origines allemandes par son accent à couper au couteau. Très vite, il écope du surnom de “Frankenstein”. Il va se sentir alors seul, et finir par s'isoler de lui même, pensant que de toute façon il est trop différent des autres pour être accepté. Dès lors il commencera à rejeter de lui même toute tentative d'approche.

Sa soeur dont il était assez proche part vivre aux États-Unis. Il continue d’entretenir une correspondance épistolaire avec elle, mais de moins en moins. L'éloignement n'aidant pas, il prend cela comme un éloignement plus ou moins volontaire de la part de sa soeur qui était pourtant la seule à pouvoir encore l'approcher, sans chercher à savoir si c'est bien le cas. Début de paranoïa.

Ses études s’en ressentent et il demeure un élève médiocre tout du long de sa scolarité, développant au passage une certaine misanthropie. Toujours aussi renfermé, il ne cherche plus du tout à communiquer avec les autres, se persuadant petit à petit qu'il le vit mieux ainsi, n'ayant pas à faire de preuve d'empathie. Mieux, il ne supporte plus qu'on interfère dans son espace vital. Devenant instable psychologiquement, ses parents l’envoient dans un centre adapté, mais cela ne fait qu’empirer les choses. Friedrich se réfugie dans les livres et l’étude anatomique de petits animaux qu’il trouve. Ces moments seront les premiers de joie intense qu'il ressentira confusément, d'une certaine jouissance à l'apprentissage et à la découverte. Il finit enfin par découvrir sa voie et ses progrès sont alors fulgurants. Il finit par intégrer un peu sur le tard une école de médecine, mais rattrape vite son retard, et coiffe sur le poteau des étudiants plus vieux que lui, plus seul que jamais puisque cette attitude excluant toute relation de camaraderie et de soutien, il est convaincu qu'on cherche forcément à le faire plonger. Il développe un esprit de compétition et d'un instinct de survie hors paires. À noter qu'il suit en parallèle une option en psychanalyse dans laquelle, s'il n’excelle pas, il se sent tout de même relativement à l'aise, l'esprit humain le rendant froidement curieux, sans s’intéresser à l'aspect empathique une fois de plus.

Il n’aura plus de contacts avec ses parents qu'il tient pour responsable de ses crises d'angoisse et de panique qui se manifestent de plus en plus, prémice d'un trouble bi-polaire, hormis sa sœur avec qui il continue d’entretenir quelques correspondances. Il ira même la voir aux États-Unis, entative d'une réconciliation à une relation bancale qui n'est bancale que dans son esprit paranoiaque, à l’occasion d’un séminaire à San Francisco. Celle-ci ne reconnaîtra pas son frère, et même si elle n’osera le dire devant lui, il lui fait même un peu peur. Son affection pour lui n’en demeurera pas ternie cependant, même si pour lui, il est de plus en plus évident qu'elle le rejette. La vérité est qu'il se complait à se penser seul contre tous et incompris.

Alors qu’il vient d’accepter un poste d’assistant dans un laboratoire en banlieue parisienne à l’âge de 26 ans, il rencontre une ancienne camarade de lycée avec qui il s’entend bien. De fil en aiguille, il finit par l’épouser, plus par passivité qu’autre chose, pensant une fois de plus qu'il ne peut pas être l'objet d'une telle affection, ce qui sera un sujet récurent de dispute entre eux. Cependant ils ont une petite fille. Mais à peine quelques années plus tard, la jeune femme et sa fille sont fauchées dans un accident de voiture.

Il va beaucoup intérioriser cet accident, le rendant presque insignifiant, finissant par l’occulter définitivement. Impossible de savoir son ressenti par rapport à cet événement. Lui même se les cache si bien qu'il fini par penser que cela l'a laissé indifférent. Le plus effrayant est que cela ne l'affole pas plus que ca finalement.

Ses mauvais penchants vont alors se développer insidieusement, ne se révélant jamais réellement, son affectation dans la morgue d’une grande ville y contribuant généreusement. Il va alors monter en grade, jusqu’à obtenir rapidement le statut de médecin légiste en chef. Sa bi-polarité va commencer à se manifester de façon plus flagrante, ainsi que sa paranoïa, menant la vie dure à ses assistants et collègues, qui ne pourront toutefois jamais lui reprocher quoi que ce soit professionnellement. Un changement s'opère dans sa psychologie. Alors que jusqu'à présent il était persuadé qu'il ne valait rien et qu'il n’intéressait personne, le retournement de sa situation professionnelle est trop violent pour sa psyché fragilisée et persuadé qu'il est indispensable et que son monde ne peut pas tourner sans lui, il sera infect pour l'ensemble de son personnel, pensant sincèrement être quelqu'un de bien pour eux.

Il est effectivement admis qu’il est même très efficace, voire même un peu trop, trop passionné par les morts, trop efficace, ne laissant personne se reposer au-delà du raisonnable. Bref, insupportable, mais inégalable sur son terrain de jeu. Un collègue, soupçonnant une nature plus complexe, tente de se rapprocher de lui pour le connaitre un peu mieux, et finit par obtenir sa confiance et ses confidences. Malheureusement, ce seul lien qui lui restait vers les humains est définitivement brisé brutalement, il ne s'en remettra jamais vraiment, cette fois. Il va alors chercher un endroit où s’exiler et tombera sur Saint-Adams dont le mode de vie va rapidement le fasciner. Il s’y installera assez vite, et postulera pour le poste de médecin dans le pensionnat, pensant que ce vivier humain assouvira entre autres sa curiosité pour l’espèce humaine.



Credits © JIN - TG
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 382
Age : 21
Emploi : Etudiant


Master en Management et Gestion d'Entreprise
Master en Management et Gestion d'Entreprise

Friedrich V. Rosenbach - médecin

MessageSujet: Re: Friedrich V. Rosenbach - médecin Wed 26 Oct 2016 - 7:45
Bienvenue 'u'


Merci Nayden



Fiche de présentation
Fiche de lien


nananananananananananananana NATE batman

demande de rp fermé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 343
Emploi : 0


Master en Management et Gestion d'Entreprise
Master en Management et Gestion d'Entreprise

Friedrich V. Rosenbach - médecin

MessageSujet: Re: Friedrich V. Rosenbach - médecin Wed 26 Oct 2016 - 10:00
Bienvenue à toi

Si tu as le moindre souci, ou une question n'hésite surtout pas, on est là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 23


Médecin

Friedrich V. Rosenbach - médecin

MessageSujet: Re: Friedrich V. Rosenbach - médecin Sat 29 Oct 2016 - 16:28
Merciii ! Voilà, je crois que j'ai fini ma fiche. Habituellement je suis plus rapide pour remplir mes fiches, mais petit contretemps...
Enfin voilà, j'espère que ça conviendra ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 343
Emploi : 0


Master en Management et Gestion d'Entreprise
Master en Management et Gestion d'Entreprise

Friedrich V. Rosenbach - médecin

MessageSujet: Re: Friedrich V. Rosenbach - médecin Sat 29 Oct 2016 - 17:44
Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions.

(c) Codage par Crimi - Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-